Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Les César 2014 – La Bande Annonce du Jour : La Vénus à la Fourrure
Cinéma / DVD / /
Les César 2014 – La Bande Annonce du Jour : La Vénus à la Fourrure

Dernière ligne droite de notre Focus avant la cérémonie de vendredi avec les longs qui totalisent le plus de nominations. Pas moins de sept pour ce film qui avait intégré la sélection officielle du dernier Festival de Cannes. Meilleur film, Meilleur réalisateur et Meilleure adaptation, mais également Meilleure musique originale et Meilleur son. Quant aux acteurs principaux, Mathieu Amalric et Emmanuelle Seigner, – les deux seuls acteurs du film d’ailleurs – ils sont respectivement nommés dans les catégories reines de Meilleur acteur et Meilleure actrice. Si, pour Emmanuelle Seigner, il s’agira peut-être d’une première consécration, Mathieu Amalric l’a déjà été deux fois (en 2005 et 2008). Vu son talent, une troisième ne serait certainement pas de trop…

La Vénus Une

 

La Vénus AfficheRéalisation : Roman Polanski

Scénario : Roman Polanski et David Ives

Casting : Mathieu Amalric et Emmanuelle Seigner

Genre : Comédie

Durée : 1h 33min

Sortie en salle : 13 novembre 2013

Sortie en DVD : 9 avril 2014

Synopsis officiel : Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

Critiques de la presse : Bien plus qu’une simple mise en abyme, La Vénus à la Fourrure livre une éblouissante réflexion sur la signification du jeu d’acteur en même temps qu’un duel cinématographique opposant deux acteurs au sommet. Toujours pertinent, jamais ennuyeux et forcément dérangeant, ce huis clos est un véritable numéro de haute voltige orchestré par une main de maître.