Focus Spécial Joker
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Le meilleur ami de l’homme de Tronchet et Nicoby (Dupuis)
Livres / BD
La BD du jour : Le meilleur ami de l’homme de Tronchet et Nicoby (Dupuis)

Les meilleurs amis sont ceux à qui il nous est plus facile de confier nos secrets, ceux qui ont l’oreille pour les écouter, pour relever le moral lorsque c’est nécessaire, qui nous aident dans les moments difficiles, si on manque d’argent ou si on cherche un toit après une rupture. Les meilleurs amis peuvent aussi être ceux qui nous siphonnent nos vies et nous entrainent dans une cascade d’ennuis parfois irréversibles…

Parfois la vie se déroule comme dans un film hollywoodien. Vincent a tout pour réussir, une femme très classe, une fille débrouillarde et calée sur les stratégies au football, un métier de médecin-proctologue, qui une fois passée le sourire classique qui s’affiche sur les visages des personnes qu’il rencontre, lui offre une stature sociale enviable, une maîtresse chaude prête à le dévorer dans les ascenseurs entre le rez-de-chaussée et le sixième étage, un appartement dans un immeuble haussmanien spacieux et superbement entretenu. Sans compter que Vincent possède un tableau de chasse de la gent féminine bien rempli avant son mariage. Bref, une vie passée florissante, un présent aux petits oignons et un futur que l’on imagine dans la droite ligne des quarante et quelques années qui précèdent.

Sauf que tout n’est pas si simple. D’abord la femme qui garde sa fille, une slave à l’air sévère n’aime pas le PSG, ensuite le mariage de Vincent repose sur des ruines et le divorce bien enclenché même si lui et sa femme préfèrent éviter le sujet pour ne pas traumatiser leur fille, enfin et surtout, Vincent va retrouver, au hasard d’un pissotière un soir de match de gala au stade de France, Kévin un ami d’enfance avec qui il avait fait les 400 coups. A vrai dire les retrouvailles n’enchantent que cet ami qui a raté sa vie et qui vivote dans une boutique de tatouage sans relief. Kévin va alors s’incruster dans ce qu’il reste de flamboyant de la vie de Vincent au point de tout tirer vers un bas qu’il n’avait même pas envisager dans le pire de ses cauchemars. Mais peut-être que ces retrouvailles fortuites seront l’occasion pour lui de remettre la main sur un amour de sa jeune vie d’homme, Cécile, la fille de son entraineur de foot…

Tronchet et Nicoby nous concoctent avec Le meilleur ami de l’homme l’un des récits les plus émouvants et les plus réjouissants de la rentrée littéraire. Construit sur des successions de quiproquos, des scènes cocasses, des pétages de plomb, des rebondissements en pagaille, de l’humour à chaque coin de page, de l’émotion et de la tendresse, cet opus dessert sa bonne humeur sur 136 pages menées sur un rythme effréné. Là où Vincent pensait connaitre une pose dans sa vie, écornée par un divorce et la difficulté à se débarrasser d’une maitresse envahissante et délurée qu’il n’arrive plus à contrôler, va pourtant découvrir qu’en matière de descente aux enfers, il existe plusieurs niveaux de sous-sols. Sa voiture en prendra un coup, tout comme ses relations de travail avec son collègue de cabinet médical, sa réputation sera elle-aussi mise à l’épreuve. Passé l’orage un rayon de soleil viendra pourtant lui repourprer le visage : ses retrouvailles succinctes avec la belle Cécile, dont il est resté secrètement amoureux. Mais là aussi le plus dur reste à faire… Une comédie délirante parfois loufoque, qui décortique  et porte un regard satirique et caustique sur nos relations sociale et qui délivre au passage tout un tas d’ondes positives nous rappellant qu’à défaut de rester le maitre de notre destin, il est toujours possible de le subir en arrondissant les angles, à supposer d’être suffisamment éloigné de notre meilleur ami !

Tronchet/Nicoby – Le meilleur ami de l’homme – Dupuis