Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Chronique BD : Les Rugbymen T15 chez Bamboo et Interview de Poupard
Livres / BD / Sports / /
Chronique BD : Les Rugbymen T15 chez Bamboo et Interview de Poupard

Le tournoi des Six nations vient tout juste de commencer et les rugbymen un brin endormis durant l’hiver se réveillent tout d’un coup portés par l’envie de voir les bleus écraser la concurrence. Bon il faut avouer que l’équipe de France malgré de très bonnes dernières prétentions à encore du chemin à parcourir pour concrétiser le beau jeu aperçu et le transformer en victoires marquantes. Le mois de janvier, depuis quelques années maintenant, c’est aussi la sortie du dernier opus des Rugbymen, où l’autre face du rugby !

C’est la reprise. Après une première mi-temps qui a marqué les esprits et les corps, nos valeureux amis du PAC reviennent sur la pelouse. Maillots déchirés, yeux boursoufflés, bras et jambes râpées. Le combat a été âpre et pour tout dire, ce n’est pas pour déplaire à la Teigne qui affiche un mordant à toute épreuve. Dans ce nouvel opus nos joueurs seront dopés par de nouvelles méthodes d’entrainement à base d’analyses vidéo sur ordinateur de marque Pear, de répétitions des efforts en nocturne, et de fonte à labourer pour améliorer l’efficacité en mêlée fermée. L’envie se fait sentir sur le terrain, et malgré des adversaires parfois coriaces, Les Forts de Briançon, Les Confits du Gers, Les Pignes de pin et autres Bœufs de Bresse, L’Anesthésiste, Loupiote, Sécateur, L’ingénieur et Bourrichon poursuivent une saison honorable dans laquelle les travers habituels, et autres troisièmes mi-temps à rallonge composent le panorama  sympathique des fins de semaine. 

Quinzième opus des Rugbymen et toujours le charme qui opère. Cette série née sans forcément trop de prétention il y a plus de dix ans maintenant parvient à capter notre attention. Pourquoi ? Car le plaisir à lire chaque nouvel opus reste intact et qu’il réveille, comme à chaque fois, notre côté champêtre, des souvenirs, pour certains, de matches vécus en petites divisions régionales et dans lesquels le chambrage, les dialogues en direct avec l’arbitre et la présence sur le terrain de joueurs aux gabarits improbables finissent de composer une ambiance dans laquelle on aime à se perdre. Je ne saurai trop conseiller à ceux pour qui le rugby reste opaque de débuter leur initiation par une bonne pelletée de Rugbymen. Ça tombe bien car On est quinze comme les 5 doigts de la main qui vient de sortir est le quinzième tome de la série. Pour l’occasion, et après deux tomes construits sur la base d’une histoire unique, le principe du gag-planche revient. Il faut savoir savourer le gag principal et aussi tout ce qui gravite autour car chaque histoire regorge de détails croustillants, rappels à des pratiques d’un autre temps ou de joueurs mythiques aujourd’hui retirés des terrains mais toujours présents aux troisièmes mi-temps. C’est savoureux et on se laisse porter… Comme à chaque fois !

Beka/Poupard – Les Rugbymen T15 : On est quinze comme les 5 doigts de la main – Bamboo – 2017 – 10,60 euros

Interview de Poupard