Focus Spécial Joker
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Le Chevalier Errant, A Game Of Thrones T1 à T4 (Dargaud)
Livres / BD / / /
Comics en Vrac : Le Chevalier Errant, A Game Of Thrones T1 à T4 (Dargaud)
"The shield that guards the realms of men"

Et voici un Comics en Vrac Spécial Game Of Thrones. Pour l’occasion, je reviens sur quatre chroniques déjà parues dans nos colonnes par Oliv et votre serviteur. Et puis, histoire de vous proposer du neuf, je vous propose une critique d’une BD à paraître le 12 avril.

 

Le Chevalier Errant

4

Voici donc la chronique originale de ce dossier. Cette BD s’inspire de la nouvelle du Chevalier Errant écrite par George R. R. MartinElle fait partie d’un cycle imaginé par  l’auteur et qui décrit des événements antérieurs de 90 ans à ceux de Game Of Thrones. Nous suivons le périple de Dunk, Ser Duncan le Grand, jeune chevalier sans maison, et de son écuyer qu’on appelle sans vergogne l’Oeuf. Si si je vous jure. Les deux se dirigent vers Winterfell mais certaines rencontres vont les retarder un peu. Ainsi, ils apprennent qu’un tournoi a lieu à Cendregué à l’occasion d’un grand mariage. 

Autant j’ai été mitigé par les albums sur Game of Thrones, autant cette BD m’a vraiment plu. Le propos est fin et les complots sont pléthore. J’ai moins eu l’impression d’un BD à raccourcis. C’est probablement dû au fait qu’il s’agit ici de l’adaptation d’une nouvelle. Du coup, on a le temps de voir se construire les personnages, les situations. Les dialogues sont savoureux et comme toujours l’auteur sait créer des situations originales et surprenantes. Le dessin n’est pas en reste avec un véritable sentiment de crayonné, loin des croquis trop fadasses que l’on a pu rencontrer par ailleurs. Bref, une jolie lecture.

Scénario : George R. R. Martin, Ben Avery – Dessins : Mike Miller – Le Chevalier Errant – Dargaud – 156 pages – 12 avril 2019 – prix 14 €

 

 

 

A Game Of Thrones T1

3

La famille Stark gouverne le fief le plus au nord du royaume des Sept Couronnes. Eddard Stark gouverne au nom du roi Robert avec son épouse Catelyn, ses fils Robb, Brandon, Rickon, ses filles Sansa et Arya et son fils bâtard Jon Snow. L’hiver arrive.

George R. R. Martin explique dans sa préface qu’il a laissé à Daniel Abraham et Tommy Patterson une certaine liberté dans l’adaptation en bande dessinée de son livre avec tout de même un droit de regard. Et comme pour l’équipe qui a réalisé l’adaptation télévisée, celle qui s’est attaqué au Comic book a choisie des approches différentes aussi bien sur l’intrigue que sur les personnages. Dans sa préface, George R. R. Martin nous y raconte également son amour pour le Comic et vous y trouverez les différences entre Comic, Comic Book, Comic strip et Graphic Novel.

L’adaptation était de taille et, comme souvent dans ce genre d’exercice, le bon résultat est rarement au rendez-vous. Cette adaptation ne déroge pas à la règle. Certes, l’histoire est assez bien menée mais le dessin est assez décevant paraissant même grossier sur certaines planches. L’équipe est pourtant importante en nombre et s’est sans doute trop précipitée dans la réalisation du premier volume. Certains personnages sont difficiles à différencier. On ne sait pas toujours où se situe l’histoire. Pas toujours évident de s’y retrouver pour quelqu’un qui n’a ni lu les livres, ni vu la série. Enfin dommage que l’auteur de la couverture, Alex Ross, n’ait pas eu en charge le dessin de l’adaptation ou du moins une participation plus importante car c’est peut-être ce qui est le mieux réussit dans cette adaptation. Son dessin et sa vision des personnages paraissent plus adaptés.

Scénario : George R. R. Martin, D. Abraham – Dessins : T. Patterson – A Game Of Thrones T1 – Dargaud – 128 pages – 2012 – prix 14 €

 

 

A Game Of Thrones T2

4

La famille Stark est arrivée à Port Réal. D’un côté, les filles de la famille Sansa et Arya, et surtout Sansa, fréquentent le fils du roi Joffrey que ce dernier semble choisir pour promise. D’un autre côté, Eddard Stark est confronté à la faiblesse du roi face à sa reine. Le roi devra choisir entre l’amitié de son plus vieil ami et l’autorité sadique de son épouse. Snow fait connaissance avec ses nouveaux compagnons d’infortune sur le Mur et profite des derniers conseils de Tyrion Lannister avant son départ. Il apprend également que son frère Bran s’est réveillé.

Le premier tome pouvait un peu dérouter avec une mise en images un peu confuse et un dessin manquant de charisme, pour le moins. Mais ce volume souffle le chaud, indéniablement. Le dessin est plus sûr, plus fouillé, on a moins cette impression de travail à l’ordinateur. Concernent le scénario, il suit parfaitement les trames du livre et c’est tant mieux. On arrive au moment où les choses démarrent réellement, les plans se dévoilent petit à petit. Bref, c’est plutôt sympathique et c’est une bonne façon de s’initier à l’oeuvre de R.R. Martin.

Scénario : George R. R. Martin, D. Abraham – Dessins : T. Patterson – A Game Of Thrones T2 – Dargaud – 124 pages – 2013 – prix 14 €

 

A Game Of Thrones T3

4

Nous revoilà repartis dans le monde impitoyable du trône de fer. L’ouvrage nous propose d’accompagner Lady Stark. Alors qu’elle fait halte, au cours de son long voyage, dans une auberge, elle tombe, par le plus grand des hasards, sur Tyrion Lannister. Catelyn le croit responsable de la tentative d’assassinat sur Brandon Stark. Du côté du roi, le tournoi pour fêter la nomination de la nouvelle main fait rage. Les tensions montent et les histoires se dévoilent un peu. Le roi semble vouloir se séparer de Lord Stark. Et puis, alors que Catelyn arrive chez sa soeur, de nouveaux personnages viennent encore complexifier un peu plus les débats. Derrière tout cela, une sombre histoire de bâtards du roi …

Difficile de chroniquer cette BD. Ben oui, elle s’inspire d’un scénario en béton, celui des bouquins de Martin. Mais partons du principe que vous ne connaissez pas cette histoire. Ce volume décrit un moment charnière. Celui qui va faire basculer pas mal de choses. Les histoires du roi remontent à la surface et la marmite, à l’équilibre fragile, des différents domaines nobles menace de passer à l’ébullition. La BD retranscrit plutôt bien l’univers du livre. La narration est fidèle même si l’on sent une forme de censure sur la violence et le sexe. C’est plus lisse, moins choquant.

Le dessin est fin, plutôt dynamique. Mais il reste finalement classique et on peut lui reprocher de créer des stéréotypes de visages qui nuisent au discernement des différents personnages. 

En tout cas, la BD se lit avec un grand plaisir. L’oeuvre de Martin peut se déguster de différentes manières et c’en est une ! 

Scénario : George R. R. Martin, D. Abraham – Dessins : T. Patterson – A Game Of Thrones T3 – Dargaud – 124 pages – 2013 – prix 14 €

 

A Game Of Thrones T4

3

Le volume 3 se terminait sur une scène emblématique du roman de George R. R. Martin : l’affrontement entre Jaime Lannister et Ned Stark. L’affrontement est sanglant, Ned est gravement blessé. Jaime est un conspirateur, une ordure de première catégorie et il a encore frappé fort. Cette fois, il prend comme prétexte le fait que Catelyn a fait prisonnier son frère, Tyrion Lannister, soupçonné d’avoir comploté contre la famille Stark. Ned se remet difficilement de ses blessure dans une geôle de Port Réal, emprisonné pour avoir porté la main sur le frère de la reine, cette dernière espère pouvoir le condamner à mort pour cet acte. Mais c’est sans compter sur l’amitié qui lie le roi à Ned, le souverain décide de réintégrer Stark dans ses missions de Main du Roi. Ned va devoir gérer des problèmes grandissants dans le royaume : Tyrion est toujours retenu prisonnier par Catelyn et les forces armées sont en mouvement dans tout le royaume. Pendant ce temps, Jon Snow prend ses fonctions dans la garde de la nuit, le passage à l’âge adulte se concrétise enfin. Loin de tout cela, le roi décide de partir à la chasse, dans une forme d’insouciance suicidaire.

Il est difficile d’adapter une histoire de ce gabarit, il y a forcément des raccourcis à effectuer dans la narration, c’est ce que l’on avait déjà constaté dans les tomes précédents. Les auteurs doivent faire rentrer ce récit pléthorique dans des cases de BD. Le résultat est honnête cela dit, on arrive à suivre l’intrigue et les complots et autres manigances sont bien tangibles. Simplement cela a moins de goût que le roman, les ficelles sont plus grosses, les personnages moins élaborés. Le dessin pourrait aussi choquer les amoureux du trait travaillé. C’est lisse, un peu trop d’ailleurs, sur les visages mais c’est beaucoup plus réussi sur les décors.
Cette BD se parcourt sans mal, c’est plutôt agréable, mais ceux qui ont lu les romans ou qui ont suivi la série TV risquent de ne rien y trouver de neuf. Ce sentiment s’était un peu effacé avec les volumes 2 et 3 mais il revient ici au galop. 

Scénario : George R. R. Martin, D. Abraham – Dessins : T. Patterson – A Game Of Thrones T4 – Dargaud – 124 pages – 2014 – prix 14 €