MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Alex + Ada T1, T2 & T3 de Vaughn et Luna (Delcourt)

Comics en Vrac : Alex + Ada T1, T2 & T3 de Vaughn et Luna (Delcourt)

On vous propose, dans le cadre de notre Focus IA de revenir sur une série que nous avons chroniquée par le passé : Alex + Ada.

alexetada-couvAlex et Ada T1

4

Alex mène une vie paisible. Ce jeune homme célibataire vit dans un monde ultra-moderne où les écrans sont omniprésents et où la communication orale peut se faire à la manière des télépathes grâce à des implants électroniques. La routine est omniprésente dans le quotidien d’Alex. Et puis, un jour, pour son anniversaire, sa grand-mère lui offre un androïde X5, appelé Ada. C’est la dernière génération de ces robots qui vivent désormais pleinement au sein de la société. Alex n’est pas un fan de ces gadgets mais les premiers moments avec Ada jettent le trouble dans sa tête. Ada semble si réelle et en même temps elle ne dispose d’aucune liberté de penser. Parallèlement l’actu parle de plus en plus de robots qui semblent vouloir prendre une part d’indépendance dans la société. C’est ce qui pousse Alex à contacter un groupe underground de hackers. Et là tout va changer.

001_075ALEX&ADA01.inddLe début de l’histoire nous a inquiété. Oui l’histoire du monde robotisé et de la question de l’aspect humain de ces machines a déjà été traité des milliers de fois. Mais il faut bien avouer qu’ici on a un traitement de la question tout à fait intéressant. Et l’ouvrage devient vraiment palpitant au moment où Ada découvre l’humanité et la conscience. On peut alors de poser mille questions sur ce qu’est cette humanité. Est-ce que le sensations, les sentiments, la douleur sont des cadeaux ou des entraves ? Voilà donc un couple attachant qui va attaquer sous peu les questions fondamentales de la vie. Vivement le tome 2.

Scénario : Sarah Vaughn – Dessin : Jonathan Luna – Delcourt – Contrebande – octobre 2016 – 128 pages – 15,50 euros

 

Alex + Ada T2

3

On retrouve notre couple d’humain-IA. Rappelez-vous notre chronique du premier tome. Ada est donc devenue consciente, elle s’éveille à la vie et aux plaisirs de celle-ci. Tout se passe plutôt bien mais le contexte n’est pas si facile. L’actualité pointe du doigt les problèmes liés aux IA et notamment au mouvement d’indépendance de celles-ci. Et puis Ada, en veut plus, elle voudrait pouvoir sortir et vivre au grand jour. Alex décide de lui présenter sa grand-mère mais celle-ci détecte tout de suite l’émancipation de l’androïde. Enfin, les sentiments commencent à s’immiscer dans cette danse, c’est ce qui pousse Ada à prendre une décision qu’elle va regretter.

On poursuit gentiment cette histoire qui met en avant un certain nombre de thèmes qui peuvent interpeller. Quid de la liberté de pensée même pour un robot ? Est-ce que l’Humanité doit avoir l’apanage de la liberté ? Mais on peut aussi se poser la question des dangers de créer des IA, pour elles comme pour nous. Enfin, est-ce que deux êtres totalement différents peuvent s’aimer. Ce dernier thème est classique me direz-vous mais il est plutôt finement traité ici. Malgré tout, le récit est un peu moins passionnant que dans le tome 1, sûrement que l’effet de surprise est passé. Cela dit, les auteurs arrivent à nous tenir en haleine et à nous donner envie de lire le 3ème tome.

Scénario : Sarah Vaughn – Dessins : Jonathan Luna – Contrebande – 128 pages – juillet 2017 – prix 15,50 €

 

 

Alex+Ada T3

4

Ada est consciente, mais vous le savez si vous avez suivi nos articles sur les tomes 1 et 2. Et elle rêve, curieux pour un androïde, même conscient. Cela fait partie de l’éveil d’Ada qui découvre la vie, tout simplement. Le hic, c’est que celle-ci pourrait bien tourner court. Elle a été vue en plein jour et filmée en flagrant délit de conscience. Mais les deux veulent vivre leur vie simplement, en ayant des amis et des activités que les couples ont habituellement. Seulement voilà, les autorités font la chasse aux conscients et l’étau se resserre petit à petit autour de notre duo qui se voit obligé de fuir.  

C’est le dernier tome qui nous offre donc le dénouement de cette jolie histoire d’amour. C’est même plus que cela. Cette trilogie est évidemment une ode à la tolérance. L’acceptation des robots dans notre société nous fait repenser aux combats livrés aux US contre le racisme primaire. Le ton est encore une fois celui de la révolte pacifique, pas d’affrontements armés, pas de grande lutte. Simplement des êtres pris dans la tourmente, victimes de leur époque. C’est probablement ça qui fait la beauté du récit, son côté apaisé. Cette série se termine en beauté, on a pris beaucoup de plaisir à parcourir toutes ces pages,  même si le dessin est un peu lisse à notre goût. Mais il colle plutôt bien à ce monde moderne.

Scénario : Sarah Vaughn, Jonathan Luna – Dessins : Jonathan Luna – Delcourt – Contrebande – 128 pages – février 2018 – prix 15,50 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...