A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Juste Un Peu de Cendres de Day et Police (Glénat)
Livres / BD /
Comics en Vrac : Juste Un Peu de Cendres de Day et Police (Glénat)
Un monde à part

Voici un monde différent où des gens étranges vivent au milieu de nous. Mais certains d’entre nous les voient. Et du coup les craignent…

Juste Un Peu de Cendres

3

Ahsley les voit. Qui ? On ne sait pas trop. Pour tout le monde, ce sont de pauvres hères et pour elle, ce sont des créatures étranges, un peu éthérées, reliées entre elles par un lien invisible. Elle se rend rapidement compte qu’elle met la vie de ses parents en danger, en restant chez elle. Elle décide donc de s’enfuir et de rejoindre Bruce, une autre personne qui pouvait les voir. Pouvait, car il s’est crevé l’oeil. Oui les personnes qui voient ces créatures ont les yeux vairons, ils sont alors les témoins de cette invasion silencieuse. La clé, c’est un dénommé Pilgrim qui semble être le point convergent des fils de cendre ….

Curieuse cette BD. Si on la lit au premier dégré, c’est un road-movie classique. Nos héros traversent les US à la recherche de réponses. L’esthétique est réussie. Je n’aime pas trop, habituellement, ces graphismes un peu trop travaillés mais là, il y a un petit quelque chose de différent, ce travail sur les contrastes, sur cet aspect de cendre. Et puis si on lit un peu entre les lignes, on voit bien la critique de la société humaine. Ces « monstres » sont les rejetés de la société, fruits d’une haine et d’une indifférence ancestrales. Ils ne peuvent continuer à perturber cette société bien pensante. Malheureusement, les seuls qui les voient décident de les éliminer … 

Scénario : Thomas Day – Dessins : Aurélien Police – Juste Un Peu de Cendres – Glénat – Glénat Comics – 128 pages – octobre 2017 – prix 17,95 €