Ken Follett – écrivain gallois spécialisé dans les romans historiques et d’espionnages – publiait en 1989 Les Piliers de la Terre, un roman fleuve sur l’Angleterre du XIIe siècle et qui relate l’histoire de la construction d’une cathédrale, celle du prieuré de Kingsbridge, le tout sur fond de guerre civile entre deux prétendants à la couronne. En 2007 paraît Un Monde sans Fin qui fait suite aux événement des Piliers de la Terre, deux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac Spécial DC Rebirth Partie 2 : Justice League T1, Suicide Squad T1
Livres / BD / / / / /
Comics en Vrac Spécial DC Rebirth Partie 2 : Justice League T1, Suicide Squad T1

Deuxième Comics en Vrac sur le nouvel arc éditorial appelé DC Rebirth. Après la chronique sur l’album DC Univers Rebirth qui nous donnait un nouveau départ pour 23 séries de DC, nous nous concentrons ici sur deux bandes de héros. Enfin héros pour la Justice League mais comment qualifier la Suicide Squad ? 

 

Justice League T1, Les Machines du Chaos

3

Oups le début nous fait redouter le pire. Des bestioles qui attaquent la terre, la Justice League intervient et botte les fesses des envahisseurs. Cela fait sérieusement penser au premier volume Justice League de DC Renaissance, non ? Mais passé la frayeur des premières pages, on est vite rassurés car Bryan Hitch brouille les pistes. Cette première attaque n’est qu’une parmi d’autres. Et au moment où nos amis luttent contre ces menaces visibles, une autre plus insidieuse se fait jour. Cela s’appelle les Semblables, ils utilisent les humains pour atteindre un objectif inconnu mais qui semble être corrélé à la fin de l’Humanité. La Terre semble ainsi être la cible de tous, et là il va falloir vraiment s’unir. 

Sympa ce Rebirth. Alors qu’on partait sur un scénario convenu, il se révèle assez complexe. L’ennemi n’est pas clairement identifié, tout du moins l’ennemi principal. Le principe d’introduire deux nouveaux membres du corps des Green Lantern apporte aussi de la fraîcheur à l’ensemble. Et puis, comme vous le savez, Superman est mort dans le cadre de DC Renaissance. Mais un autre Superman, venu d’une Terre parallèle, est là depuis des années et il va essayer de remplacer le héros disparu. Cela dit il va falloir gagner la confiance de ses équipiers. 

Ce comics n’est pas une claque incroyable mais il fait le job comme on dit, le plaisir est bien là.

Contient : Rebirth #1 + Justice League Rebirth #1-5

Scénario : Bryan Hitch – Dessins : collectif – Justice League T1, Les Machines du Chaos – Urban Comics – DC rebirth – 168 pages – juin 2017 – prix 15 €

 

 

Suicide Squad T1, La Chambre Noire

3

La Suicide Squad, vous connaissez ? Une bande de vilains, employés, en secret, par le gouvernement américain représenté par Amanda Waller. On leur a promis des remises de peine, ça c’est la carotte. Le bâton, c’est une mini-bombe implantée dans leur boîte crânienne. On ne nous raconte pas vraiment à nouveau les origines de la bande de cinglés mais le premier récit se concentre sur Harley Quinn et sur le traitement que lui fait subir Amanda Waller. Assez bizarre et dispensable. Le reste est de meilleure facture. On envoie l’équipe dans une base Russe qui abriterait une arme cosmique. La baston est de la partie. Et puis, de temps en temps, on nous propose de revenir sur le passé des membres de la squad. 

Pas mal comme renouveau. Certes le premier récit est contestable mais pour le reste, c’est du bon comics. Le ton de la Suicide Squad est tout à fait différent. Ces méchants ne le sont pas forcément et la question de la confiance est vraiment centrale. Mais il est vrai que le plaisir réside dans la baston XXL qui nous est offerte ici. Oui c’est primaire, mais ce n’est pas grave.

Contient : Harley Quinn and the Suicide Squad: April Fool’s Day#1, Suicide Squad Rebirth #1, Suicide Squad #1-4

Scénario : Rob Williams – Dessins : collectif – Suicide Squad T1, La Chambre Noire – Urban Comics – DC rebirth – 160 pages – juin 2017 – prix 15 €