Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Superman T2, Batman Detective Comics T2 (Urban Comics)
Livres / BD / / / /
Comics en Vrac : Superman T2, Batman Detective Comics T2 (Urban Comics)
Spécial DC

Une jolie semaine. Deux comics de Super-Héros made in DC. Alors on aime ou on n’aime pas, mais ces deux ouvrages mettent le paquet sur les doutes et le côté humain de nos justiciers. Pas mal ! 

 

 

Superman Rebirth T2, Au Nom Du Père

4

Nous voilà donc de nouveau avec ce Superman hérité de la continuité DC Classiques. Vous ne comprenez rien ? Mais si, on vous l’avait expliqué dans notre chronique du premier tome de cette série Superman Rebirth. Notre ami a finalement commencé à trouver sa place sur cette Terre et même au sein de la Ligue de Justice. Mais son principal souci c’est d’être un bon père, et donc d’être présent pour son fils, Jonathan. C’est l’objet de la première histoire de ce volume. Elle nous montre un Superman cool qui prend le temps de vivre des moments familiaux, tout en bottant le derrière des méchants bien sûr. La deuxième histoire surfe aussi sur ce créneau avec une expérience scientifique de Jon qui tourne mal et les expédie, les deux, sur une île hors du temps peuplée par des dinosaures. Ces histoires sans prétention sont très loin des récits au long cours du monde DC. On sent bien qu’ils ont pour but de construire, petit à petit, la relation entre Superman et son rejeton. Et pour cela, les auteurs ont décidé de nous livrer des histoires courtes et simples, des comics sans se prendre la tête en quelque sorte. Ce n’est pas désagréable, cela dit, de voir ce Superman en proie à une forme de faiblesse. Les doutes de la paternité n’épargnent pas les super héros. 

Dans la même veine, la suite met en scène ce fils de l’homme d’acier et Damian, le fils de Batman. Et là on a beaucoup aimé. Voir les caractères bien trempés des deux rejetons, bien en accord avec leurs paternels, est très drôle pour le lecteur. Voir leur relation et ses impacts sur leurs parents est un moment de pur plaisir. La dernière histoire est un peu moins réussie même si le personnage qu’elle nous sert (un Frankenstein de l’espace) ne manque pas de piquant. 

Un album sans prétention et sans arc dantesque. Ici il est question de l’humanité de Superman, dans sa relation avec son fils, dans sa relation avec les autres. Il est ainsi plus accessible, plus sympa finalement. Et cet album sent le comics traditionnel avec ses petites histoires bourrées d’action, c’est peut-être cela qui convient à notre homme à la cape rouge. 

Contient : Superman #7-13

Scénario : Peter Tomasi, Patrick Gleason – Dessins : Doug Mahnke, Patrick Gleason – Superman Rebirth T2, Au Nom Du Père – Urban Comics – DC Rebirth – 168 pages – janvier 2018 – prix 15 €

 

 

 

Batman Detective Comics T2, Le Syndicat des Victimes

4

Dans cette série, Batman a décidé de composer une équipe de super-héros apte à l’aider dans sa chasse au crime à Gotham. Il y a Batwoman, Gueule d’Argile, Spoiler, Orphan, Luke Fox et il y avait Tim Drake, l’ex-Robin. L’emploi de l’imparfait est de mise car le jeune homme a disparu et les autres le pensent mort. Mort dans l’affrontement avec la colonie, une sorte d’armée de justiciers tech qui voulaient prendre en main Gotham et éliminer toutes les chauves-souris (nous vous en avons parlé ici). Mais la colonie n’est pas la seule organisation qui cherche à nuire à nos amis. Une nouvelle bande de super vilains vient de surgir. Leurs pouvoirs leur permettent de menacer la bande à Bruce surtout que celle-ci s’est trouvée fragilisée par la disparition de Tim et la révélation de l’identité du chef de la colonie, à savoir le père de Batwoman. Le doute s’immisce dans les esprits…

Bon je suis un fan de Batman, c’est clair. Je le suis car il apporte une jolie noirceur au monde des super-héros et ses histoires sont toujours teintées d’enquêtes et de rebondissements. C’est encore le cas de ce volume. Et puis il y a cette fragilité inédite du chevalier noir qui semble un peu malmené même si au final il garde toujours les rênes comme on aime qu’il le fasse. La lutte contre le syndicat des victimes est surtout l’occasion de montrer à quel point les fondations de cette nouvelle équipe sont encore à consolider. C’est plutôt bien. Du côté dessins, on préfère le trait d’Alvaro Martinez, parfait pour exprimer les ombres. Un album réussi qui se termine sur un bien joli mystère. 

Scénario : James Tynion IV, Marguerite Bennett – Dessins : collectif – Batman Detective Comics T2, Le Syndicat des Victimes – Urban Comics – DC Rebirth – 168 pages – janvier 2018 – prix 15,5 €