MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Focus BD jeunesse (6ème volet), un éditeur dans la dynamique !

Focus BD jeunesse (6ème volet), un éditeur dans la dynamique !

Les éditions de la Gouttière proposent un catalogue jeunesse des plus singulier autour de BD muettes, mais pas que, confiées à des auteurs spécialistes du genre mais aussi à des dessinateurs plus habitués au classique franco-belge chez d’autres éditeurs (Riff Reb’s, Sylvain Savoia…). Le tout donne à voir un catalogue pluriel dans lequel des séries s’imposent comme des références (Anuki, Myrmidon) et des histoires complètent riches qui abordent des thématiques pas forcément évidentes (le questionnement de l’enfant face au monde des adultes, la différence dans un monde qui ne l’accepte pas forcément, le regard sur la guerre et ses méfaits…). Bref une maison d’édition ambitieuse et dynamique !

Dessus-dessous1
Myrmidon4_couverture

Myrmidon T4 de Dauvillier & Martin – Ed. de la Gouttière (2015)

Myrmidon, petit garçon à l’imagination débordante, aime à se voir en cow-boy, en chevalier valeureux ou en explorateur de l’espace. Des héros qu’il campe avec force de mimétisme et une passion chaque fois renouvelée. Dans la nouvelle aventure qui se profile, le jeune garçon va arborer une superbe tenue de pirate qui lui ouvrira les portes d’un jeu de piste au cours duquel il se verra affronter maints ennemis armés et dangereux, des hommes tout droit venus d’un effroyable bateau fantôme sur lequel il échouera et au sein duquel il devra livrer un combat contre des ennemis bien décidés à l’occire. Mais Myrmidon, comme toujours, possède pas mal de ressources dans son sac !
Alors qu’il pèche paisiblement sur une jetée, Myrmidon voit sa canne se courber. Ça y est, ça mort se dit-il, mon attente va se trouvée récompenser et de la plus belle de manière ! Mais au lieu de remonter à la surface un superbe poisson, le garçon met en lumière un costume complet de pirate, œillère comprise. L’aventure va pouvoir commencer. Dans ce quatrième opus de cette sympathique série destinée aux plus jeunes, Myrmidon, toujours prêt à relever le moindre défi, va combattre des corsaires aux sabres affutés tout droits venus d’un bateau des plus effrayants. Prenant son courage à deux mains il parcourt l’espace qu’il l’entoure en y repoussant les moindres dangers. Récit construit sans texte, dans des planches en deux cases qui vont à l’essentiel, cette série sait se faire très suggestive pour nos petits lecteurs qui trouve dans les aventures de Myrmidon les premiers émois et les premières machines à rêves qui les transporteront au loin sur des terres dont ils ont seuls les clefs…

Dauvillier & Martin – Myrmidon sur l’île des Pirates – Les Editions de la Gouttière – 2015 – 9,70 euros     

Dessus dessous couv

Dessus dessous de Cuveele & Dawid – Ed. de la Gouttière (2015)

Allongés sur le tapi du salon, deux marmots regardent avec une attention toute particulière un dessin animé dans lequel le héros n’est autre qu’une taupe souriante, passionnée par les fleurs et les champignons qui l’entoure. Au même moment le père, qui vient tout juste de se lever, salue ses gamins et rempli un mug d’une bonne dose de café, quand il aperçoit, depuis sa fenêtre, une scène qui le retourne particulièrement au point de le tracasser au plus haut point : une taupe a élu domicile dans le jardin familial et à élaborer tout un réseau de galeries qui remontent à la surface et forment un monticule de terre particulièrement disgracieux aux yeux du père des deux enfants amusés par la scène. Le père se veut employer les grands moyens et, après des recherches ciblées sur internet, se décide à employer les grands moyens. Armé d’une pelle il déambule dans son jardin pour tenter de faire sa fête au petit mammifère fouisseur. Les enfants quant à eux, vont redoubler d’ingéniosité pour protéger la taupe d’une fin cruelle…
Dessus dessous pourrait n’être qu’une histoire simple et distractive destinée aux plus jeunes. Pourtant elle renferme des éléments qui se veulent bien moins légers qu’il n’y parait. L’insouciance de l’enfance se voit ainsi confrontée aux réalités plus terre à terre (sans jeu de mots) des adultes. Notre petite taupe quant à elle n’aspire qu’à une tranquillité mise à mal par le père dont elle détériore malgré elle le jardin. Dans ce contexte on s’amuse des efforts vains du père qui tente de faire fuir la petite taupe alors que le mammifère aveugle se voit aider sans avoir rien demander par des enfants qui retrouvent en la petite bête leur héros de dessin animé. Où comment la réalité et la fiction fusionnent parfois. Un album très efficace qui plaira aux plus jeunes mais qui amusera aussi les plus grands qui le présenteront à leurs enfants avant qu’ils ne s’endorment…

Cuveele & Dawid – Dessus dessous Les Editions de la Gouttière – 2015 – 9,70 euros

nora_lea_maze_gouttiere

Nora de Mazé – Ed. de la Gouttière (2015)

La petite Nora n’est décidément pas à la fête. Alors que ses parents parachèvent leur déménagement vers un pays plein de soleil, ils décident de la confier à son oncle basé à la campagne afin de ne pas l’avoir « dans les pattes ». Un peu vexée par cette mise au ban, Nora va devoir apprivoiser l’environnement qui l’entoure et cet oncle un peu rustre mais plein de bonne volonté avec qui elle découvrira une autre approche de la vie. Alors qu’elle fait connaissance avec Minette, une chatte qui va bientôt mettre bas la jeune fille se voit griffée au sang. Elle trouvera refuge dans un arbre massif et voluptueux au sein duquel elle vivra une bien étrange aventure dans l’observation minutieuse et attentionnée d’une vieille mamie dont l’amoureux « se serait égaré »…
La grande force de ce récit, qui hume bon l’air de la campagne et de ses symphonies champêtres, réside incontestablement dans la manière dont son auteur, la jeune Léa Mazé, aborde son sujet, en se plaçant à hauteur d’enfant afin de comprendre et de transmettre les émotions parcourues face aux aléas de la vie qui viennent bousculer les petites certitudes acquises. Nora possède son petit caractère qui ne lui fait jamais baisser les bras. Bien au contraire la jeune fille fait de la curiosité qui la caractérise et de sa vivacité enfantine une force pour domestiquer les situations dans lesquelles elle pourrait se sentir perdue au premier abord. Ce récit jeunesse, qui se décline avec beaucoup de tendresse, une approche originale que nous vous laissons découvrir, et une fraîcheur vivifiante, aborde des thématiques pas forcément évidentes comme le fléau de la guerre, les difficultés à communiquer entre enfants et adultes ou la solitude qui gagne chaque jour du terrain avec l’âge et l’éloignement des proches. Le dessin plein de tendresse et de poésie laisse entrevoir tous les états qui accompagnent la jeune fille dans son séjour à la ferme, le questionnement, la joie, la surprise, l’étonnement, l’énervement, la tristesse, la colère et bien d’autres encore, avec cette capacité à créer de l’empathie pour des personnages simples qui possèdent, peut-être plus que d’autres, une vision épurée et sincère face aux vicissitudes de la vie.

Léa Mazé – Nora – Les Editions de la Gouttière – 2015 – 16 euros     

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...