MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Grand Océan de Fabien Grolleau et Thomas Brochard-Castex (Cambo…

La BD du jour : Grand Océan de Fabien Grolleau et Thomas Brochard-Castex (Cambourakis)

Une histoire de la fin des temps sur une Terre dont les hommes n’ont plus vu les maigres lopins qui s’en échappaient peut-être avant le grand cataclysme. Des récits de monstres marins, de Kraken affamés, de baleine sacrificielle, d’un jeune garçon qui cherche dans ses rêves lointains une mère perdue. Et le fol espoir que la vie pourrait encore, et pourquoi pas, refaire surface et repousser les eaux.

La mer a toujours été source de craintes mais aussi, et bien souvent, d’espoir. Celui d’un monde lointain et meilleur à découvrir cachant un Eldorado aux cités magnifiées par des richesses insoupçonnées qu’une vaste étendue d’eau rendrait peu accessibles. Mais l’homme a aussi toujours cru aux possibles. Même s’il a eu du mal à quitter la côte du regard, préférant naviguer par cabotage, il a aussi plusieurs fois tenté sa chance au loin. S’il partait c’est surtout car il savait pouvoir découvrir la terre ferme à l’autre bout du monde et la retrouver aussi à son retour. Mais qu’adviendrait-il si un cataclysme apocalyptique, sorte de déluge moderne, recouvrait les vastes continents connus de nous ? L’homme pourrait-il survivre à des montées d’eau rapides et incontrôlées, dans un monde peu tourné vers la mer ?

Un homme et son fils sur une embarcation de fortune semblent avoir domestiqué les eaux. Ils vivotent dans l’espoir de retrouver, pourquoi pas, des terres non encore submergées. Se nourrissant de la pêche, l’homme et le fils n’ont rien d’autre à faire que de se raconter des histoires. Celles d’une mère perdue que l’enfant n’a pas connue, celles de vieilles légendes attachées à une baleine gigantesque et pas forcément ennemie, celles d’une cité lacustre improvisée qui aggloméra en son sein les épaves et bouts de bois rapportés par les rares survivants. Dans un monde subi, les deux vivent de manques, celui de la mère pour un fils en recherche de douceur, celui d’un lopin de terre à domestiquer pour l’homme.  

Dans de grandes doubles-planches en fonds-perdus Thomas Brochard-Castex nous offre des vues splendides sur les fonds océaniques qu’occupent quelques mastodontes à ne surtout pas croiser. Son trait fin, parfois fragile, se meut à merveille dans un récit écrit par un Fabien Grolleau qui gagne, au fil des projets, en assurance avec sa plume. La réflexion sur la fin d’un monde, celui que nous connaissons, ne se perd pas en analyses moralisantes mais offre un aperçu sur la détresse des derniers hommes. Avec subtilité et suffisamment de détachement. Un beau livre à lire et à partager.

Fabien Grolleau et Thomas Brochard-Castex – Grand Océan – Cambourakis    


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...