MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Le Detection Club de Jean Harambat (Dargaud)

La BD du jour : Le Detection Club de Jean Harambat (Dargaud)

Auteur à suivre depuis quelques temps déjà, nous n’avons jamais quitté des yeux le travail de Jean Harambat. Après un passage remarqué chez Actes Sud qui lui a valu de rafler quelques prix et sélections, il débute en 2017 sa trilogie anglaise dont Le Detection Club est le second opus. Savoureux comme un thé anglais accompagné de son scone chaud avec sa clotted cream et sa confiture !

Il nous avait séduit en 2014 avec son Ulysse (Ulysse, les chants du retour – Actes Sud) d’une maitrise parfaite dans tous ses aspects narratifs et graphiques, puis nous avait surpris trois ans plus tard par son choix de proposer un récit plus léger tout en restant savoureux et jouissif avec Opération Copperhead (dont vous pouvez lire ici notre chronique), qui retrace une opération militaire réelle de diversion devant cacher les intentions alliées de débarquer en Normandie durant la seconde guerre mondiale. Jean Harambat poursuit dans cette seconde veine pour nourrir ce qui sera, au final, un triptyque anglais. Avec Le Detection club, récit qui repose, comme Opération Copperhead, sur une part de réalité qui nourrit une fiction débridée, l’auteur pénètre dans les arrières-salons britanniques.

Mais pour en savoir plus il faut déjà répondre à une question préalable : Qu’est-ce donc que le Detection Club ? Ne vous inquiétez pas si cette honorable institution, encore en activité, vous est inconnue, vous n’êtes pas le/la seul(e). Si je vous dis qu’Agatha Christie en était membre de fait puis présidente, cela vous mettra sur la piste. Le Detection Club est une association d’auteurs anglophones (principalement britanniques) de romans policiers. Cette belle institution a vu le jour sur le sol anglais en 1930 et comprenait parmi ses membres, outre l’auteure de Dix petits nègres, l’éminent G.K Chesterton (Le Club des métiers bizarres), Dorothy Leigh Sayers (Lord Peter Wimsey) ou encore John Dickson Carr (Trois cercueils se refermeront). Des auteurs adeptes et rôdés à la résolution d’énigmes. Pour mettre en scène cette vénérable institution, Jean Harambat part d’une invitation envoyée aux membres du Detection Club par un milliardaire propriétaire d’une île en Cornouailles, Roderick Ghyll. Dans son message obscur l’homme convie Agatha Christie et ses compères à « assister à la renaissance de la fiction policière ». Il n’en fallait pas plus pour aiguiser la curiosité de nos chers membres du Detection.

Dialoguiste hors pair, Jean Harambat parvient tout au long de ce récit à développer cet humour so british pince-sans-rire qui colle parfaitement aux personnages de cette histoire rocambolesque. S’il se focalise par affinité sur Agatha Christie et G.K Chesterton qui forment un couple des plus complémentaires, il accentue le caractère de chacun des auteurs du Detection. Cela donne un récit rythmé qui ne néglige pas l’intrigue. Un bon cru, comme souvent avec Harambat !

Jean Harambat – Le Detecton Club – Dargaud – 2019


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...