Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : On Mars de Runberg et Grun (Daniel Maghen)
Livres / BD / Robots / Espace /
La BD du jour : On Mars de Runberg et Grun (Daniel Maghen)

Mars. La planète fascine par bien des aspects. Elle semble en effet, au fil du temps et des avancées technologiques, s’imposer comme une alternative à une Terre polluée qui manque à retrouver son souffle. Runberg et Grun livrent un récit d’anticipation martien dans lequel les extrêmes se croisent. Au plus près de leur héroïne ils donnent à voir un grand récit de SF !

Nous sommes en 2132. La terraformation de Mars, bien entamée, permet l’installation des premiers colons volontaires. Si la surface de la planète rouge reste hostile, c’est dans ses canaux, ceux qui, bien plus tôt au début du vingtième siècle agitèrent la communauté scientifique et les romanciers en quête de récits exotiques, que la vie commence à prendre ses droits. Pour cela il faut sculpter la roche, baliser des canyons, construire des maisons et des bâtisses sur de larges falaises qui permettent de lutter contre les éléments. Ce travail ingrat sera réalisé par les prisonniers terriens. Une condamnation à la prison ferme se voit ainsi, en ce vingt-deuxième siècle, très vite transformée en travail de forçat sur Mars. Pas très réjouissantes, les perspectives qui se présentent à ces néo-bagnards se limitent à peu de choses. Quand la folie envahit les esprits elle encourage bien souvent le suicide. Cette mort n’est qu’une variante parmi d’autres. Car dans cet enfer martien les tensions sont palpables dans les moindres gestes entre prisonniers, et la violence, devenue lot quotidien, ne semble jamais se tarir. Dans un tel contexte l’espérance de vie du prisonnier dépasse rarement quelques mois. Un salut semble pourtant exister pour ceux qui acceptent de confier leur destin à de grandes sectes gouvernées par des gourous qui offrent une protection à ceux qui s’y noient.

Jasmine Stenford débarque dans cet enfer. Elle détone un peu dans le contexte car elle a joué un rôle non négligeable, en tant qu’ex-flic, dans la venue de pas mal de bagnards qu’elle va être amené à côtoyer. La force mentale et l’entrainement physique qu’elle pratiquait dans ses anciennes fonctions lui offrent l’espérance de déjouer les statistiques, pour combien de temps encore ?

La terraformation de Mars agite depuis quelques années la communauté scientifique. Parce que la planète rouge possède des caractéristiques qui peuvent laisser entrevoir la possibilité d’une installation dans un avenir proche. Même si des milliards et de l’énergie devront y être consacrés, Mars devient un objectif stratégique majeur pour des hommes qui, chaque jour d’avantage, mettent à mal la planète qui les abrite et qui se transforme en véritable poubelle écologique. Les deux auteurs de ce récit abordent le thème de la terraformation sous un angle nouveau. Si Mars peut devenir une colonie terrienne, elle le sera par la seule force d’une main d’œuvre corvéable, celle de prisonniers rendus à l’état d’esclaves. Cette situation permet à Runberg de s’interroger sur le statut et la vie du prisonnier dont les seules lucarnes d’espoirs résident dans le rapprochement avec des communautés, notamment religieuses. Niveau graphique, Grun donne à voir, à partir d’une base photographique qui s’enrichit chaque jour, une planète Mars plausible. Le dessinateur extrapole ainsi un futur en se plaçant ouvertement dans l’anticipation de ce que pourrait être notre monde plutôt que dans la démonstration grandiloquente. Cela apporte une saisissante crédibilité à la plupart des scènes et permet au lecteur une immersion facilité dans le récit. C’est plutôt efficace avec, cerise sur le gâteau, pas mal de zones d’ombres à éclaircir dans un second volet qui devrait nous immerger dans la face sombre de Mars…

Runberg et Grun – On Mars – Daniel Maghen – 2017

Entretien avec les auteurs