MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Zaroff de Sylvain Runberg/François Miville-Deschênes (Le Lomba…

La BD du jour : Zaroff de Sylvain Runberg/François Miville-Deschênes (Le Lombard)

Un psychopathe amoureux de la chasse à courre fait de l’homme son gibier. La nouvelle de Richard Connell a traversé les âges, adaptée ou prolongée, elle garde une saveur particulière dans ce face-à-face où les dès sont un peu pipés dès le départ. Sylvain Runberg et François Miville-Deschênes, qui n’en sont pas à leur premier projet en duo, nous offrent une inversion du chasseur/chassé, le comte Zaroff se retrouvant en pantoufles dans une nature hostile qu’il connait néanmoins mieux que quiconque fuyant la fille d’une de ses précédentes victimes. Tension palpable dès les premières pages !

Le comte Zaroff en cavale depuis la révolution russe de 1917 a trouvé refuge sur une île perdue et sauvage au large du Brésil sur laquelle, avec quelques hommes de son service, il a élevé une vaste propriété. L’homme distingué avoue un penchant pour la chasse. Mais pas n’importe quelle chasse, la chasse à l’homme. Pour assouvir cette passion dévorante, il a mis en place un système de balises lumineuses destinées à échouer les bateaux en détresse sur les récifs de l’île. Lors de l’une de ses plus belles chasses (dixit le comte), il tue un dénommé Stuart Flanagan, le leader d’un gang irlandais de Boston. Sa fille Fiona décide de traquer Zaroff et de passer du rôle de chasseur à celui de chassé. Mais les hommes du gang, plus à l’aise en contexte urbain, sauront-ils s’adapter à l’environnement hostile de l’île de Zaroff ?

A la base de ce récit, la nouvelle de Richard Connell The Most Dangerous Game publiée en 1924 qui a inspiré le film éponyme d’Ernest B. Schoedsack et Irving Pichel dont le premier co-réalisa le premier King Kong. Pour le duo Sylvain Runberg/François Miville-Deschênes, il fallait non pas reprendre la nouvelle ou le film mais transposer le récit. Imaginer une inversion du jeu chasseur/chassé, en mettant en face du comte Zaroff une femme guidée par une vengeance tenace. Une femme capable d’être à la hauteur du comte. Animé par la soif du sang, une haine farouche et une capacité à maitriser ses nerfs. Sylvain Runberg parvient à composer un scénario d’une terrible efficacité gardant çà et là des clins d’œil à l’œuvre originale mais en proposant d’aller plus loin dans la chasse elle-même sur une île qui devient, plus qu’un décor, un personnage à part entière qui détient plus d’une vérité. Le dessin de François Miville-Deschênes excelle dans un tel contexte. Ces personnages sont racés et ces décors riches de détails. De quoi satisfaire les adeptes du récit d’aventures !

Sylvain Runberg/François Miville-Deschênes – Zaroff – Le Lombard


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...