MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Les ‘Rugbymen’ à l’essai !

Les ‘Rugbymen’ à l’essai !

Mesdames, messieurs, si pour vous les noms de Szarzewski, Michalak, Parra ou Médard évoquent un calendrier avec de beaux athlètes court vêtus, sachez que ce sont avant tout des rugbymen. Si, si vous savez  ce sport qui se pratique à 15 joueurs et dont le but est de planter un ballon ovale au milieu de poteaux (roses à l’occasion).

Huuumm, attention, je vous vois ! L’œil dubitatif vous sourcillez… Laissez-moi deviner, vous visualisez bien les 15 joueurs, le ballon et les poteaux mais votre connaissance de ce sport ne va pas plus loin !? N’ayez crainte ! A l’approche de l’évènement médiatique de fin d’année (Coupe du Monde de Rugby en Nouvelle-Zélande), il n’est pas trop tard pour vous de percer les mystères de l’ovalie ! Eh oui, si vous n’avez pas la chance comme moi de vivre avec un supporter du Stade Toulousain (quatre étoiles, quatre), j’ai dégoté pour vous la « Bible » qui vous dévoilera tout (tout) sur le rugby ; et ce avec une sacrée dose d’humour ! En effet, Beka et Poupard assistés de Joël Jutge (ancien arbitre international) nous offrent : Les Rugbymen présentent le rugby et ses règles chez Bamboo Edition.


Dans cet ouvrage exhaustif, tout est analysé en cinq chapitres :  

1 – Le terrain, les joueurs et l’encadrement
2 – Le jeu
3 – Les particularités du jeu
4 – Un peu de stratégie
5 – Le monde du rugby


Ainsi, le novice que vous êtes peut se familiariser de façon ludique avec la composition de l’équipe, la spécificité de chaque poste ou encore avec les gestes de l’arbitre ; le tout sans oublier un rappel historique.

Par exemple saviez-vous que le terme de All Blacks pour désigner la prestigieuse équipe néo-zélandaise vient d’une mauvaise correction dans un journal anglais de 1905 ? Ou encore que le poireau, emblème du Pays de Galle, est issu d’une très ancienne bataille qui opposait les gallois aux anglais (faute de signes distinctifs, les gallois auraient fixé un poireau sur leur casque pour se reconnaître).

Alors, si vous aussi, vous voulez briller en société et pouvoir râler, à juste titre, sur l’arbitre (« Non mais c’est quoi ce brun ! C’est un plaquage haut ! C’est  carton rouge ! ») lors de la Coupe du Monde, ce petit ouvrage très discret et passe-partout sera votre arme secrète !


Et si les Rugbymen présentent le rugby et ses règles sera votre bible pour les mois à venir, il faut savoir qu’une série humoristique du même nom, Les rugbymen, est née il y a plus de six ans maintenant. A vrai dire mêler humour et rugby semble aller de soi tant on connait l’esprit de ce sport qui se décline jusqu’aux fameuses 3ème mi-temps et leur chambrage permanent. Pour autant l’erreur aurait été d’enchainer les sketches sans créer de véritable background à l’univers décortiqué pour nous : celui d’une équipe sympathique de rugby, le Paillar Athétic Club, avec ses personnages mythiques encouragés par un public acquis à leur cause – dont des papis et des mamies qui, comme le disait si bien Claude Nougaro, aiment la castagne.

Mais tel n’est pas le cas ici et nous faisons donc connaissance dès le début de cette série avec les joueurs du PAC, Loupiote, le talonneur courageux et maladroit, La Couane, pilier et grand amateur de charcutailles en tout genre, La Teigne, le demi de mêlée de poche, hargneux et toujours prêt à aller au combat derrière ses « gros », Bourrichon, l’arrière tombeur de ses dames ou encore l’Anesthésiste, le seconde ligne prêt à découper quiconque s’approche de trop près de ses compagnons d’aventure, dans et hors du stade.

Construit autour de sketches brefs (une page), dans lesquels l’humour se lit jusque sur les pancartes publicitaires qui bordent le terrain champêtre du PAC,  le lecteur se trouve transporté dans les aventures délurées et hilarantes de cette petite fournée de joueurs certes pas les plus talentueux mais qui composent une véritable famille avec ses coups de gueule, ses moments de solidarité, ses drames parfois et ses instants uniques qui participent à édifier une histoire commune.

Huit tomes sont déjà parus et rien que la lecture des titres de chacun des opus est une invitation à parcourir les pages de ses albums : On va leur mettre les poings sur les yeux (tome 1), Si on gagne pas, on a perdu ! (tome 2), Dimanche prochain, on jouera samedi (tome 4), Le résultat, on s’en fout, il faut gagner ! (tome 7)…

Une lecture saine qui devrait être prescrite à toute personne gagnée par le blues ou le vague à l’âme.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...