MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Polar(s) de la semaine: L’affaire D. ou le crime du faux vagabond de Frutt…

Polar(s) de la semaine: L’affaire D. ou le crime du faux vagabond de Fruttero et Lucentini

Chaque Lundi, Mister Blue partage avec vous ses envies de lecture en vous présentant un ou deux polars qui ont retenu son attention.

Cette semaine, un roman écrit à six mains, quatre d’entre elles appartenant à deux excellents écrivains italiens, et les deux dernières au grand Charles Dickens. 

L’histoire :

A sa mort en 1870, Charles Dickens emportait dans sa tombe la fin de son roman Le Mystère d’Edwin Drood, roman qui lui vaut de la part de nombreux spécialistes le titre honorifique de pionnier du roman policier.
Depuis, de nombreuses solutions ont été proposées à cette intrigue.
Dans l’affaire D. ou le crime du faux vagabond, les personnages les plus légendaires de la littérature policière sont réunis à Rome dans un colloque sur les œuvres inachevées, financé par des sponsors japonais, pour tenter de résoudre l’énigme de cette œuvre incomplète.
Sherlock Holmes, le commissaire Maigret, Hercule Poirot, le capitaine Hastings, Philip Marlowe et bien d’autres vont s’atteler à résoudre cette affaire.

Pourquoi on a envie de le (re)lire :

Carlo Fruttero et Franco Lucentini sont deux auteurs italiens, le premier décédé en janvier dernier et le second en 2002, qui ont pendant quasiment 50 ans écrit la plupart de leurs livres ensemble.
Auteurs de romans, dont certains policiers, de poèmes, de traductions, journalistes, éditeurs, ils connaitront le succès en 1972 avec un roman policier : La Femme du dimanche, qui sera suivi de nombreux autres romans écrits à quatre mains.

L’affaire D. ou le crime du faux vagabond fut publié en France en 1991.
Le livre alterne les écrits de Dickens et ceux de Fruttero & Lucentini.
Les détectives analysent chaque chapitre du Mystère d’Edwin Drood, mettant leurs diverses qualités et compétences au service de la résolution de cette affaire, et l’on découvre l’œuvre inachevée de Dickens en même temps qu’eux.

J’ai lu le livre de Fruttero & Lucentini quelques années après sa sortie (cela fait donc maintenant de très nombreuses années).
Si je me souviens mal de l’intrigue en elle-même, j’en ai gardé le souvenir d’un livre très original, plein d’humour et de références aux classiques de la littérature policière.
Bref, un très bon souvenir, qui aujourd’hui me donne envie de redécouvrir cette œuvre.

Pour ceux à qui cette présentation a mis l’eau à la bouche, je vous invite à découvrir très prochainement une critique détaillée de cet ouvrage dans la rubrique Le Coin du Polar.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...