MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Presse en Vrac : DC Rebirth
Quelques mots sur les premiers tomes en kiosque

Nous vous proposons un dossier sur le monde DC Rebirth en kiosque. Vous allez le voir, il y a pas mal de séries, c’est pourquoi nous espérons vous donner ici une vue globale. Nous sommes revenus sur les premiers tomes de ces séries histoire de vous raconter le début. Ils sont disponibles encore en kiosque ou en commande. Et ce sera le dernier dossier dans le cadre du focus Rebirth.

 

Dans cette nouvelle collection DC Rebirth, il y a des séries appelées Récit Complet. On a l’habitude de cela, on a les séries canoniques et d’autres publications viennent, un peu en marge, compléter l’univers. Dans ce Récit Complet Batman (bimestriel – juin 2017 – 5€90 – contient les épisodes US Batgirl  and  The Birds of Prey DC Rebirth #1 et Batgirl and The Birds of Prey Rebirth #1-6), on nous propose une aventure féminine.  Vous le savez l’univers DC a subi pas mal de bouleversements suite à Flashpoint et on remet le couvert avec Rebirth. Il semblerait qu’une puissance mystérieuse ait volée des années de souvenirs à nos héros. Pirouette scénaristique habile pour permettre aux scénaristes de faire ce qu’ils veulent des séries DC. Cela se traduit parfois par de simples ajustements et là on nous propose de redéfinir les débuts de cette association de super-héroïne : Batgirl, Huntress et Black Canary. Elles vont apprendre à se connaître, cela sera nécessaire pour débusquer un mystérieux hacker informatique. C’est pas mal et surtout c’est assez léger. On apprécie ce côté comics qui s’assume et qui ne va pas nous faire une entorse au cerveau. Et puis ces héroïnes sont vraiment attachantes. 

Restons dans le monde de Batman avec Batman Rebirth T1 (mensuel – juin 2017 – 5€90 – Contient les épisodes US Batman Rebirth #1, Batman #1-2, Detective Comics #934-936, Nightwing Rebirth #1 et Nightwing #1). Là c’est une des séries phares du monde DC, donc il ne faut pas se louper. On commence par deux parties de Je Suis Gotham que nous vous avons décrit dans notre chronique du hard cover #1 de Batman Rebirth. Pas mal cette histoire de nouveaux super-héros qui viennent perturber le travail de notre Bruce. On enchaîne avec les aventures qui lient notre chauve-souris à Batwoman. Ils vont constituer une équipe improbable de justiciers destinée à contrecarrer les plans d’une mystérieuse organisation qui souhaite faire le ménage dans Gotham. On a beaucoup aimé la place que prend Batwoman. Vous pouvez le voir sur la chronique du hardcover. La fin de l’ouvrage est consacrée à  Nightwing que l’on apprécie mais qui peine à convaincre ici. En tout cas, cela démarre vraiment fort en kiosque. Ce magazine va plaire aux fans de Batman. 

La Suicide Squad a aussi droit à sa série. Ainsi, Suicide Squad Rebirth T1 (mensuel – juillet 2017 – 5€90 – Contient les épisodes US Suicide Squad Rebirth #1, Suicide Squad #1, Suicide Squad Special : War Crimes #1, Harley Quinn #1 et #2, Deathstroke #1 et #2). On retrouve un épisode de l’arc La Chambre Noire qui est présent dans l’album hardcover dont nous vous avons déjà parlé. Il y a aussi War Crimes #1 qui nous a moins accroché. Le scénario assez convenu est, heureusement, contrebalancé par des personnages hauts en couleur. Les deux épisodes sur Harley Quinn sont bien délirants, on a l’habitude. Non ce qui nous a vraiment convaincu, ce sont les pages sur Deathstroke. Ce personnage nous dévoile son passé et il est tourmenté. Bref, une revue qui se laisse lire mais qui est clairement un cran en dessous des autres. 

Finissons avec notre bande de Super-Héros : Justice League Rebirth T1 (mensuel – juin 2017 – 5€90 – Contient les épisodes US Justice League Rebirth #1, Justice League #52, Action Comics #957-958, Flash Rebirth #1 Flash #1-2 et Hal Jordan And The Green Lantern Corps Rebirth #1). On retrouve quelques planches de l’album Justice League Rebirth #1 (notre chronique). La suite est pas mal avec un Lex Luthor qui souhaite clairement prendre la place de justicier de Superman puisque celui-ci est mort.  Mais son double est bien vivant et il se méfie de Lex. Cependant leur alliance est devenue une nécessité au moment où Doomsday revient sur terre. Bon on comprend pas bien comment le monstre peut être là mais le récit est accrocheur. On poursuit avec Flash Rebirth, Barry est au centre, encore, de cette révolution du monde DC. D’ailleurs, il va peut-être avoir un nouvel allié. Enfin, seulement quelques pages nous font voir la renaissance de notre ami Hal Jordan. Cet opus est de qualité, les fans du monde DC ne peuvent réellement pas rester indifférents. 

 

Tous ces ouvrages font un peu plus de 180 pages et sont le fruit du travail de beaucoup d’auteurs différents. C’est pourquoi nous ne les avons pas indiqués ci-dessus.

 

Ce dossier est donc un aperçu de ces revues DC. On vous a présenté les premiers épisodes, histoire de vous donner envie. Ce Rebirth n’est pas une révolution en soi. Simplement un ajustement permettant de renouer un peu avec le passé. Le style DC reste intact, avec ses qualités et ses défauts mais les récits majeurs (Batman, Justice League) sont bel et bien passionnants.