Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Cathares T2 de Falba et Bono
Livres / BD
La BD du jour : Cathares T2 de Falba et Bono

Rien ne sert de courir. Peut-être mais lorsqu’on est chassé par l’inquisiteur général, il faut parfois revenir sur certains principes. Chevauchée à travers les terres ariégeoises donc pour ce second volet dédié aux Cathares. Des moments de doutes et de questionnements pour un récit richement documenté qui ne perd pas son intérêt romanesque…

 

Dans le premier volet de Cathares, Bruno Falba, initiateur de cette série, revenait sur l’assassinat par des chevaliers faidits de frères inquisiteurs dans la cité d’Avignonet. Cet évènement déclencha la croisade contre les hérétiques souhaitée par Louis IX et Blanche de Castille. Nous sommes en mai 1243 lorsque une armée de plusieurs milliers d’hommes avec à sa tête Hugues des Arcis, sénéchal du roi, Pierre Amiel, archevêque de Narbonne, monseigneur Durand, évêque d’Albi et l’inquisiteur général, frère Ferrier, se présente au pied de la forteresse de Montségur. Par le passé la forteresse fut assiégée sans jamais plier. Construite sur un promontoire, ou un pog selon la terminologie locale, Montségur était affublée d’une fière réputation qui la voyait presque inattaquable. Mais les stratèges de guerre apprennent de l’échec. Pour ce nouvel assaut, la forteresse est analysée dans ses moindres détails afin d’en révéler ses talons d’Achille. Après un siège de plus de dix mois la place forte plie, avec les conséquences que l’on connait pour les cathares qui ne renièrent pas leur foi : le bûcher rependant ses effluves de chair brûlée.

Quatre hommes ont réussi à s’échapper par des dédales creusés dans la roche avant que la forteresse ne soit occupée. Parmi eux Arnaud de Belisen, homme d’armes. Il accompagnera dans leur fuite trois frères purs marchant vers le trésor caché des cathares. Pourchassés dans les forêts ariégeoises par le frère inquisiteur Ferrier, ils trouveront refuge sur les terres du seigneur Bernard d’Alion allié des cathares qu’il protégea et hébergea à de multiples reprises. Le second volume de cette série nous conte cette traversée semée d’embûches entre Montségur et Prades. Nous découvrirons que parmi les hommes en fuite se cache un traitre, Arnaud de Belisen dont les motifs échappent encore. Protégé par un mystérieux archer capé, qui ne laisse apercevoir son visage, et son ours dompté pour combattre et faire fuir les agresseurs éventuels, Arnaud arrivera en partie à ses fins.

Si le premier tome de cette série développait le siège de Montségur jusqu’au bûcher réservé aux cathares non repentis, ce second volume se construit sur un rythme plus lent dans lequel les personnages révèlent une part de leur caractère. Nous découvrirons par exemple le souci du frère inquisiteur de réserver un procès aux hérétiques, dont il admire en secret la conviction inébranlable dans leur foi, plutôt que de les occire sur le champ. Nous avons du mal à saisir les desseins d’Arnaud dont le double jeu le place en situation fragile. Quelle motivation habite l’homme pour renier ses origines ? Souhaitait-il abréger les souffrances et les persécutions infligés aux siens ? ou bien trahir à des fins moins nobles ? L’archer de la couverture teintera le récit d’un mystère qui ira en s’épaississant. Le scénario mêle donc avec réussite l’intrigue et la construction des personnages. Des personnages qui vont vivre et évoluer dans les futurs volets de cette série.

Bruno Falba, comme il l’avait fait dans Confessions d’un Templier, construit son récit sur une maitrise parfaite de son sujet historique qu’il utilise pour crédibiliser son propos qu’il enrichi de touches romanesques. Le dessin de Fabio Bono soutien le scénario, il se développe en rythmes pluriels faits de pleines pages sur fonds perdus, de panoramiques apaisants (ou non d’ailleurs !) et de chevauchements de cases. Jamais contemplatif il sait révéler lui-aussi des touches de mystères qui portent le récit. Plus près de la vérité, le regard happé dans un retour sur les soubresauts de l’histoire, le lecteur vit à travers les vicissitudes de personnages attachants par leur fragilité, leur croyance ou leur peur dans des lendemains peu engageants. Un résumé de la vie des campagnes au XIIIème siècle dans un monde qui se cherche et se forge néanmoins une identité…

Falba/Bono – Cathares T2 – Glénat – 2012 – 13, 90 euros