MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘José&r…

Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘José’ et ‘La Llorona’
Menu du jour : Un doublé du Guatemala

Important : En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus et aux mesures décrétées par le gouvernement, le Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2020 qui se déroulait au Navire à Valence jusqu’au 22 mars a du prendre fin brutalement. Pour autant, nous avons décidé de continuer à publier nos présentations des films figurant à la programmation du Festival afin de leur donner la visibilité qu’ils méritent et dont ils ne bénéficieront pas lors de l’événement qui a été annulé.

 

José de Li Cheng (Guatemala)

Le scénario : José, 19 ans, vit avec sa mère à Ciudad de Guatemala. Comme beaucoup de Guatémaltèques, ils triment chaque jour pour survivre, la mère se levant aux aurores pour vendre sans licence des sandwichs sur les marchés, José travaillant dans un restaurant où il est aussi bien serveur que rabatteur de nouveaux clients. Sa seule échappatoire à ce quotidien morne est la possibilité de rencontrer anonymement des garçons, dans un pays où l’homosexualité est réprimée et la religion omniprésente. Sa rencontre avec Luis, venu de la Côte pacifique pour travailler sur des chantiers, conduit José à réinvestir la part cachée de son existence. 

Autour du film : Comment la société peut, à coups de boutoir, écraser un individu non conforme à ses normes : voilà ce que raconte le long métrage du Chinois Cheng Li, tourné avec des acteurs non professionnels qui livrent leur intimité de façon saisissante. Narrant le choix cornélien d’un jeune gay tiraillé entre son sens du devoir envers sa mère et sa soif de vivre, ce film saisit avec finesse un environnement social aussi bien que l’ineffable difficulté d’être. Ce film à remporté le prix  Queer Lion à la Mostra de Venise 2019.

José de Li Cheng avec : Enrique Salanic, Manolo Herrera, Ana Cecilia Mota…

Date de sortie en France prochainement 

 

La Llorona de Jayro Bustamente (Guatemala)

Le scénario : Seuls les coupables l’entendent pleurer. Selon la légende, la Llorona est une pleureuse, un fantôme qui cherche ses enfants. Aujourd’hui, elle pleure ceux qui sont morts durant le génocide des indiens mayas. Le général, responsable du massacre mais acquitté, est hanté par une Llorona. Serait-ce Alma, la nouvelle domestique, dont les enfants ont été noyés sous ses yeux lors du conflit armé ? Est-elle venue punir celui que la justice n’a pas condamné ? 

Autour du film : Après Ixcanul (2015) et Temblores (2019), Jayro Bustamante clôt sa trilogie sur les discriminations au Guatemala. Mêlant le mythe latino-américain de la Llorona et l’histoire du dictateur Efraín Ríos Montt, condamné à 80 ans de prison pour le génocide des Mayas ixil en 2013 et dont la peine fut annulée par la Cour Constitutionnelle pour vice de procédure, le cinéaste dénonce l’impunité des crimes commis pendant la guerre civile. La Llorona a remporté le Prix du public à la Mostra de Venise 2019.

La Llorona de Jayro Bustamente avec : María Mercedes Coroy, Sabrina de La Hoz, Julio Díaz….

Sortie dans nos salles le 22 janvier 2020


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...