Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Livres / BD > Les mains au cinéma de Sandrine Marques chez Aedon
Cinéma / DVD / Livres / BD / Photographie
Les mains au cinéma de Sandrine Marques chez Aedon

Pour cette Présentation du Jour, nous délaissons pour un temps la bande-dessinée pour nous tourner vers le cinéma et la photo avec un ouvrage sorti hier chez Aedon.

L’auteure est Sandrine Marques, ancienne journaliste au Monde, critique et en­­seignante de cinéma. Elle est aussi sélectionneuse pour le Festival de Cannes (Sélection Officielle puis Semaine de la Critique depuis 2015) et ­col­labore à la revue de cinéma La Septième Obsession.

Les mains au cinéma nous invite à nous pencher sur l’importance des mains au cinéma ; de La Dolce Vita à Heat en passant par M le Maudit ou bien encore Lolita, leur rôle a été central pour ne pas dire essentiel dans certains de ces films…

A propos de l’ouvrage

Elles orchestrent la rencontre et scellent la désunion, établis­sent le partage et la déchirure : les mains parcourent le ­cinéma. Connectées à l’œil, elles se font pensée en mouvement et réconcilient comme elles opposent. Main-pulsionnelle ou main-affect qui formulent les sentiments secrets, elles sont un langage.

Au ­cinéma, elles rivalisent d’éloquence. Plus qu’un ­motif iconographique, les mains s’accordent à la temporalité émouvante d’une existence. Leur visibilité à l’écran cache pourtant le paradoxe de leur mystère et de leur incapacité à embrasser la totalité de l’autre. Temps, mouvement, mémoire, altérité, ­sexualité se mêlent dans le battement harmonieux des mains. Faites de la même substance que le cinéma, elles l’obsèdent.

Scorsese, De Sica, Fellini, Vidor, Preminger, Denis, ­Bresson, Mann, Hitchcock, Chabrol, Lang, Wiene, Burton, Craven, Raimi, Browning, Genet, Godard, Kubrick : tous les ont fétichisées, transformant leurs films en étreintes.

Informations pratiques

Les mains au cinéma
Auteur : Sandrine Marques

Collection : Détails
Diffusion : Pollen
Maison d’édition : Aedon

Format : 14,5 x 21 cm
Pages : 164 (papier 120g)

ISBN : 979-1-0966-1301-4
Parution : 12 juillet 2017
Prix : 19€