A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Livres / BD > Les mains au cinéma de Sandrine Marques chez Aedon
Cinéma / DVD / Livres / BD / Photographie
Les mains au cinéma de Sandrine Marques chez Aedon

Pour cette Présentation du Jour, nous délaissons pour un temps la bande-dessinée pour nous tourner vers le cinéma et la photo avec un ouvrage sorti hier chez Aedon.

L’auteure est Sandrine Marques, ancienne journaliste au Monde, critique et en­­seignante de cinéma. Elle est aussi sélectionneuse pour le Festival de Cannes (Sélection Officielle puis Semaine de la Critique depuis 2015) et ­col­labore à la revue de cinéma La Septième Obsession.

Les mains au cinéma nous invite à nous pencher sur l’importance des mains au cinéma ; de La Dolce Vita à Heat en passant par M le Maudit ou bien encore Lolita, leur rôle a été central pour ne pas dire essentiel dans certains de ces films…

A propos de l’ouvrage

Elles orchestrent la rencontre et scellent la désunion, établis­sent le partage et la déchirure : les mains parcourent le ­cinéma. Connectées à l’œil, elles se font pensée en mouvement et réconcilient comme elles opposent. Main-pulsionnelle ou main-affect qui formulent les sentiments secrets, elles sont un langage.

Au ­cinéma, elles rivalisent d’éloquence. Plus qu’un ­motif iconographique, les mains s’accordent à la temporalité émouvante d’une existence. Leur visibilité à l’écran cache pourtant le paradoxe de leur mystère et de leur incapacité à embrasser la totalité de l’autre. Temps, mouvement, mémoire, altérité, ­sexualité se mêlent dans le battement harmonieux des mains. Faites de la même substance que le cinéma, elles l’obsèdent.

Scorsese, De Sica, Fellini, Vidor, Preminger, Denis, ­Bresson, Mann, Hitchcock, Chabrol, Lang, Wiene, Burton, Craven, Raimi, Browning, Genet, Godard, Kubrick : tous les ont fétichisées, transformant leurs films en étreintes.

Informations pratiques

Les mains au cinéma
Auteur : Sandrine Marques

Collection : Détails
Diffusion : Pollen
Maison d’édition : Aedon

Format : 14,5 x 21 cm
Pages : 164 (papier 120g)

ISBN : 979-1-0966-1301-4
Parution : 12 juillet 2017
Prix : 19€