MaXoE > STYLE > News > Sorties / Expos > Les lyonnais ont perdu leur 8 décembre !

Les lyonnais ont perdu leur 8 décembre !

Aaaaah ! La fête des lumières lyonnaise…
C’est une fête qui a perdu tout son charme.
Ces quelques jours n’ont plus aucune signification si ce n’est celle d’attirer un maximum de touristes…

Quand je suis arrivée sur Lyon pour mes études, cette fête n’existait pas encore. Il y avait juste le 8 Décembre pour fête la vierge Marie, et le 8 Décembre qui était le jour où on pouvait installer le sapin et mettre les décorations (ne me demandez pas pourquoi cette dernière partie, je ne sais pas, mais avant le 8 Décembre, il est hors de question de décorer et mettre le sapin). Tout le monde mettait ses lumignons aux fenêtres. Etant d’une famille lyonnaise, c’est une tradition qu’on a toujours eu, même lorsque ma famille a quitté Lyon.

Ce soir-là, c’était la fête des lyonnais, la fête de la bonne humeur et de la convivialité. Les commerçants faisaient des animations et décoraient leurs vitrines avec goût, les métiers de bouche organisaient des dégustations gratuites dans les rues, les orchestres locaux nous faisaient profiter de leur répertoire et les artistes de rue réjouissaient les enfants. Ça c’était notre bonne vieille fête des lumières. Mais maintenant, elle a perdu tout son charme pour les lyonnais et c’est de pire en pire chaque année.

La première année où ils ont instauré la fête des lumières, les commerçants avaient encore leur petite place. Je me souviens notamment de sculpture sur glace faite en directe dans le froid vers l’Opéra. Les principaux bâtiments de Lyon étaient mis en lumière simplement et étaient ouverts au public. Et au fil des années, ça s’est dégradé. Oh, pas complètement, il y a toujours quelques animations qui ressortent de tout ça par leur beauté ou leur originalité.

Des concerts, des spectacles, des effets visuels sur certains bâtiments. Cette année, les feux du Parc de la Tête d’Or sont ressortis du lot, ainsi que l’effet végétal sur l’Eglise Saint Nizier. Mais il n’y a plus rien de chaleureux dans tout ça. Plus rien de spontané, plus rien de lyonnais. Même le soir du 8 Décembre on ne voit plus beaucoup de bougies aux fenêtres. J’ai été bien déçue d’avoir été la seule de mon immeuble et des immeubles voisins à en avoir mis sur ma petite terrasse. Dans mon ancien quartier à Villeurbanne, il y avait plus de bougies que dans mon nouveau quartier à Lyon !

On nous a volé notre fête, on se fait envahir par les touristes. Il devient difficile de prendre les transports en commun et vu que les animations se retrouvent éparpillées dans tout Lyon, pour en voir quelques unes, il faut soit prévoir les chaussures de marche, soit s’entasser dans les métros. Il n’y a plus de petits parcours à faire avec plusieurs animations à la suite. Tout est à distance pour obliger les gens à parcourir.

Et pourtant, cette année, j’ai eu une petite lueur d’espoir. Une petite animation bien cachée mais adorable et faite grâce aux habitants du quartier. Pas loin de la Guilllotière pour ceux qui connaissent, il y a une petite place avec des lampadaires. Et dans chacun de ces lampadaires étaient diffusées des petits films des habitants du quartier en train de vous faire des bisous. Avec le bruitage, bien entendu. ^_^ Et sur le mur de l’école à côté de cette petite place, des noms défilaient, des poissons rouges passaient de fenêtre en fenêtre.

C’était sympa, c’était mon lumignon du 8 Décembre. J’aimerai que cette fête retrouve son côté chaleureux et convivial. Que les touristes en repartent avec le sourire aux lèvres même si les animations ne leur ont pas plu. Que les seuls à y trouver leur compte ne soient plus les hôteliers et restaurateurs qui sont complets plus de 6 mois à l’avance. Que les lyonnais retrouvent leur place dans leur fête.

Pour voir les photos officielles, c’est par !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...