MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Festival de Cannes : Le Palmarès de la 70e édition

Festival de Cannes : Le Palmarès de la 70e édition
Cannes qui a revêtu ce soir sa tenue de gala, Cannes prestige, Cannes féerie, Cannes à l'heure du grand cinéma.

Onze jours après le lancement de la 70e édition du Festival de Cannes, le jury présidé par le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar vient de rendre son verdict. Et nous annonce qui succède au britannique Ken Loach et son magnifique film I, Daniel Blake pour la Palme d’Or.

C’est le réalisateur suédois Ruben Östlund qui remporte cette année la Palme d’Or, avec The Square. Un bijou de mise en scène à la fois déroutant, surprenant et extrêmement lucide sur les défauts de notre société. Présenté dans cette brève, cette très belle Palme a également fait l’objet d’un instantané avant qu’en soit livrée une critique complète. Un film que notre tandem cannois a adoré et qu’il faut impérativement voir à sa sortie en salle !

Autre film à voir dès sa sortie, le Grand Prix, remis au français Robin Campillo pour son très beau 120 battements par minute qui était sur toutes les lèvres depuis sa projection lors de la première semaine de la compétition. Un très beau prix pour une première sélection. Et surtout pour un combat  politique indispensable.

Après deux Palmes attribuées au père, la fille figure dorénavant au palmarès du Festival de Cannes. Sofia Coppola repart avec le Prix de la Mise en Scène pour The Beguiled, au casting impressionnant.

Le Prix du Scénario revient ex-aequo au réalisateur et scénariste grec Yórgos Lánthimo pour The Killing of a Sacred Deer et à la réalisatrice britannique Lynne Ramsay avec You where never really here. Réalisatrice qui permet à son acteur principal Joaquin Phoenix de repartir avec le Prix d’Interprétation Masculine.

Quant au Prix d’Interprétation Féminine, il a couronné cette année Diane Kruger pour In the fade (Aus Dem Nichts) de l’allemand Fatih Akin. Un film poignant et d’une triste actualité. 

Faute d’amour (Nelyubov), notre gros coup de cœur, repart avec le Prix du Jury. Ce magnifique film du réalisateur russe Andrey Zvyagintsev avait très vite fait l’objet d’une critique ainsi que d’un instantané en tout début de Festival. A voir absolument.

Pour clore ce palmarès, un Prix Spécial du 70e anniversaire du Festival de Cannes a été attribué à Nicole Kidman, qui a présenté pas moins de quatre œuvres cette année. Deux films en compétition : The Killing of a Sacred Deer et The Beguiled ; un film hors compétition : How to Talk to Girls at Parties ; et une série : Top of the Lake (à laquelle un instantané avait été consacré).

Enfin, côté première réalisation, la Caméra d’Or a été remportée par la réalisatrice française Léonore Serraille pour Jeune Femme, issu de la sélection Un Certain Regard. Pour cette édition, le jury était présidé par l’actrice française Sandrine Kiberlain. Jury qui a également souhaité associer à ce prix l’actrice principale du film Laetitia Dosch. Des talents prometteurs que l’on espère revoir par la suite ! Sur le tapis rouge ou ailleurs !

Une bien belle édition, pour un bien bel anniversaire. Et à peine achevé, l’impatience d’être au 71e Festival se fait déjà sentir !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...