MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > MaXoE Festival 2021 : La Sélection Cinéma – Catégorie Fantastique/S-F

MaXoE Festival 2021 : La Sélection Cinéma – Catégorie Fantastique/S-F
Juste la fin du monde

Deuxième catégorie de notre Sélection Cinéma : la catégorie Fantastique/S-F. Cette année, elle laisse un peu de côté les collants bleus et autres sabres laser pour se concentrer davantage sur un monde post-apocalyptique. C’est bien le renouveau, non ?

Light of my life, de Casey Affleck

Le synopsis officiel : Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s’effondre, comment maintenir l’illusion d’un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

Les critiques de la presse : Avec Light of My Life, son premier véritable film de fiction, Casey Affleck, acteur et réalisateur talentueux et reconnu, parvient à évoquer les questions contemporaines les plus brûlantes, que ce soit celles de la pandémie ou du féminisme. Ce n’est pas tant le monde apocalyptique qui compte ici, dans ce survival antispectaculaire, mais bien la façon d’y construire un monde à soi. C’est la question, simple, du film : dans un monde d’hommes, quel homme peut-on être ?

Light of my Life, réalisé par Casey Affleck. Avec Casey Affleck, Anna Pniowsky, Elisabeth Moss, Tom Bower, … Sorti en salles le 12 août 2020.

 

Last Words, de Jonathan Nossiter

Le synopsis officiel : En 2085, la Terre n’est plus qu’un immense désert. Les derniers survivants se rejoignent à Athènes, appelés par un ultime espoir…
Et si l’Humanité parvenait à trouver la plénitude alors même que tout s’écroule et qu’elle est condamnée ?
L’histoire étonnante de la fin du monde, vécue de manière tendre et joyeuse, par les cinq derniers êtres humains.

Les critiques de la presse : Imaginé six ans avant la pandémie qui menace le 7e art comme passion collective et création individuelle, Last Words est un hommage à la vie en même temps qu’un appel à la résistance. À travers le destin des derniers représentants de l’humanité, le cinéaste Jonathan Nossiter livre également un manifeste de la décroissance, mais aussi et surtout une ode enflammée et poétique à cet art rassembleur qu’est le cinéma, en percevant en celui-ci une résilience salvatrice. Un magnifique film de fin du monde, porté par un casting brillant.

Last Words, réalisé par Jonathan Nossiter. Avec Nick Nolte, Kalipha Touray, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgård, … Sorti en salles le 21 octobre 2020.

 

Love and Monsters, de Michael Matthews

Le synopsis made in MaXoE : En tentant de détruire une météorite avec des missiles atomiques, l’humanité a provoqué sa propre destruction. Tous les animaux à sang froid mutent et se transforment en monstres assoiffés de chair humaine. Quelques rares survivants réussissent à rester en vie tant bien que mal. Joel fait partie d’un de ces groupes qui vivent dans des bunkers tout-terrain. Mais ils se font régulièrement attaquer et leur nombre diminue de semaine en semaine. En plus de cela, Joel en a marre de voir son entourage avoir une vie amoureuse et il veut aussi sa part de bonheur avant de mourir, ce qui risque d’arriver très certainement vu son incapacité à combattre. Il faut savoir que Joel se tétanise face à la peur. Sa « famille » le laisse donc partir pour retrouver sa copine d’avant la catastrophe, sachant le peu de chance qu’il a de survivre.

La critique made in MaXoE (à retrouver bientôt en intégralité dans notre rubrique Nouvelle Séance) : Malgré les monstres et la fin de la civilisation, ce film est léger et optimiste. C’est une bonne petite comédie fantastique qui met de bonne humeur. Sans oublier quelques moments émouvants, comme la rencontre de Joel avec un robot dont il va accompagner les derniers moments. Ou Boy. Boy qui se révèle plus malin que Joel et bien meilleur à la survie. Boy dont on ne connait pas l’histoire mais qui doit être bien triste vu comme il semble attaché à sa petite robe rouge. Boy qui choisit d’aider ce pauvre humain pas très débrouillard qui n’arrête pas de parler en voix off. J’adorerai voir une suite à ce film. À condition qu’elle soit aussi réussie, ce qui arrive rarement avec les suites malheureusement.

Love and Monsters, réalisé par Michael Matthews. Avec Dylan O’Brien, Jessica Henwick, Michael Rooker, … Sorti le 16 octobre 2020, puis diffusé sur Netflix depuis le 14 avril 2021.

 

Zack Snyder’S Justice League, de Zack Snyder

Le synopsis made in MaXoE : Superman n’est plus, mais l’humanité est toujours aussi menacée. Sa mort, déferlant comme un cri de douleur sur l’ensemble de la planète, éveille trois objets mystérieux : les boîtes-mères. Cachés depuis très longtemps par les Amazones, les Atlantes et les Hommes, ces trois artefacts – en s’activant – alertent l’incarnation du mal absolu : Darkseid, dont l’unique but est la destruction puis la reconstruction de l’Univers selon ses propres désirs (toute ressemblance avec un personnage du nom de Thanos est purement fortuite).

Face à cet ennemi ultime qui menace le Monde, Batman comprend que la seule solution passe par l’union. Avec l’aide de Diana Prince, aka Wonder Woman, il décide donc de former une ligue de méta-humains suffisamment puissante pour affronter et vaincre ceux qui souhaitent s’en prendre à la Terre (toute ressemblance avec un personnage du nom d’Iron Man est purement fortuite). Mais sans Superman à leur côté, l’issue semble désespérée.

La critique made in MaXoE (disponible en Nouvelle Séance ici dans son intégralité) : Alors que la version initiale brillait par son manque total de sens, la construction du Snyder Cut – grâce à un découpage en chapitres – en clarifie totalement les enjeux. Autre changement notable, la nouvelle photographie : beaucoup plus sombre, elle est bien plus appropriée au propos du film. À noter qu’il existe par ailleurs une version en noir et blanc absolument sublime, pour ceux souhaitant mener l’expérience jusqu’au bout (personnellement, j’ai regardé les deux et cette dernière a ma préférence). Ce changement esthétique est également accompagné d’un changement de format, qui passe d’un 16/9 à un 4/3, faisant naître une impression d’oppression pour le spectateur qui s’allie parfaitement à l’atmosphère très sombre insufflée par le parti-pris du cinéaste.

Enfin (et surtout !), ce qui fait la force de cette nouvelle version est le temps pris par le réalisateur pour développer les arcs narratifs de chacun des personnages, alors que la version de 2017 en avait sacrifié certains sur l’autel des considérations économiques des studios de production. Flash gagne en ampleur, l’histoire d’Aquaman est davantage explicitée et Cyborg est réhabilité.

Zack Snyder’s Justice League, réalisé par Zack Snyder. Avec Ben Affleck, Gal Gadot, Henry Cavill, Ray Fisher, Jason Momoa, Ezra Miller, Amy Adams, Jeremy Irons, Ciarán Hinds, … Sorti en VOD le 18 mars 2021 puis à la location le 31 mars 2021 et disponible sur OCS depuis le 19 mai 2021.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...