MaXoE > KISSA > Critiques > Drama > Dae Mul : Un candidat pour la Maison Bleue ?
Drama
Dae Mul : Un candidat pour la Maison Bleue ?

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Seo Hye Rim est présidente de la Corée du Sud... Mais une femme au pouvoir ? Comment a-t-elle réussi à accéder au sommet en partant de rien ? Tout ceci débute quelques années plus tôt lorsqu'elle rencontre Ha Do Ya dans le bus...

Bonjour chers Maxômes. Cette semaine chez KISSA, c’est K-Drama! MaXoE a choisi de vous parler de Dae Mul (i.e 대물) tiré du manhwa du même nom de Park In Kwon. Quelques mois après les élections qui ont eu lieu en France, nous voici de retour dans le monde politique, mais Sud Coréen cette fois-ci. Ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas débattre d’avis politiques, mais plutôt du bien fondé de ce drama. ^^

 

Une femme à la présidence ?

Seo Hye Rim est présidente de la Corée Du Sud et évite de justesse une troisième Guerre Mondiale avec la Chine. Mais comment a-t-elle fait pour être la première femme à la tête du pays? Tout commence quelques années plus tôt lorsque Ha Do Ya rencontre la ravissante Seo Hye Rim dans le bus, alors que cette dernière est harcelée sexuellement. S’en suit ensuite plusieurs évènements fâcheux qui empêchent cette dernière de rejoindre Séoul. Le problème est qu’elle doit à tout prix passer un casting pour devenir journaliste. Ha Do Ya, jeune frivole mais étant tombé amoureux de la jeune femme, décide de l’amener à la gare pour qu’elle ne manque pas son train. Quelques années passent, Ha Do Ya n’a pas oublié son amour pour Seo Hye Rim, mais Seo Hye Rim fonde une petite famille et ne se rappelle pas de Ha Do Ya. Cependant, pour chacun, la vie ne va pas les épargner et va forcer pour l’une d’intégrer le monde politique, et pour l’autre de devenir Procureur. Leur but : Faire bouger les choses. Cependant, comme on peut s’y attendre dans ce genre de dramas, des personnages vont venir bloquer à maintes reprises leur ascension…

Cette série a la bonne idée de faire découvrir le modèle politique sud coréen. Il en montre les faces cachées, avec toutes les formes de corruption qui y subsistent, et ce, sans tabou. Ce fut un pari risqué, mais qui a su attirer du monde car pour la quasi totalité des diffusions, c’est Dae Mul qui remportait la meilleure part du marché (Séoul et reste du pays confondus).

Nous retiendrons par contre la longueur de ce drama. En effet, 24 épisodes est peu courant pour un K-Drama en une saison. Peut-être les producteurs, voyant le succès tant espéré mais inattendu, ont décidé de prolonger la série. Il aurait donc pu subir quelques ralentissements au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, mais aucunement. Le spectateur se pose toujours la question de savoir comment les protagonistes vont se sortir de leur situations rocambolesques, et ce, jusqu’au final. Là où ce drama force l’admiration, est pour les différentes scènes humoristiques et d’action. En effet, aborder un sujet sérieux impose généralement beaucoup de dialogues avec des sujets divers, surtout lors des périodes électorales. Mais les auteurs auront réussi à mélanger tous ces différents effets qui attirent le plus commun des mortels. Ceci est peut-être, comme le disait Munch dans l’article précédent, la nouvelle recette du succès : Mélanger de l’humour, de l’amour, de l’action et du sérieux. C’est un peu le résumé d’une vie qui permet à tout à chacun de s’identifier dans ce genre de séries, et de rêver aussi.

on regrettera par contre des thèmes électoraux trop peu nombreux.. En effet, est-ce que la situation des gens vivant proches de marécages attaqués par les moustiques est la seule préoccupation de la population de tout un pays? Ceci était donc un peu tiré par les cheveux. Puis les candidats, lors de meetings, est-ce qu’ils resteront cantonnés devant 200 personnes dans la même rue à chaque fois? Alors après, on peut comprendre que tout ceci représente un certain budget pour la production, mais rien n’empêchait de placer des bonhommes en carton : Cela revenait moins cher mais cela faisait plus réaliste. *__*

 

Une candidate, un Procureur et des enquiquineurs

Beaucoup d’intervenants apparaissent dans ce drama, dont certains qu’on ne présente plus. En voici une liste non exhaustive :
Seo Hye Rim (Ko Hyun Jung) : Motivée dans ce qu’elle entreprend, elle ne baisse jamais les bras malgré les difficultés et saura rester naturelle. Elle aura un premier mari et un enfant.
Ha Do Ya (Kwon Sang Woo) : Casse coups, il possède un esprit chevaleresque qui le poussera à devenir Procureur. Il sait se battre et devra apprendre à cuisiner comme son père.

Kang Tae San (Cha In Pyo) : Manipulateur et calculateur, il utilise tous les subterfuges pour arriver à ses fins. Il est mariée mais ne s’en préoccupe pas.
Jang Se Jin (Lee Soo Kyung) : Ravissante, elle essaie de découvrir qui est son père et décide de revenir en Corée du Sud pour mener sa quête à bien.
Le Président de Corée du Sud (Lee Soon Jae) est une personne dont tous les peuples aimeraient avoir au pouvoir. Il écoute sa population et reste humble. Il ne sera présent que pour donner certains conseils aux différents protagonistes, mais son rôle ici s’arrête là. Certains d’entre vous regretteront un peu son manque d’investissement dans certaines décisions.

Les acteurs, dont certaines têtes ne nous semblaient pas familières, jouent leur rôle comme il se doit. Le plus impressionnant reste le volte face de Ko Hyun Jung quand elle joue le rôle de politicienne et de femme normale. Elle devient méconnaissable! C’est ce qu’on peut appeler du jeu d’acteur. Vous remarquerez aussi le jeu d’acteur très particulier de Cha In Pyo. Lorsque ce dernier est dans une situation embarrassante ou intéressante pour son personnage, il a le regard-de-la-mort-qui-tue-avec-le-petit-sourire-machiavélique et bénéficie d’un gros plan de la caméra. C’est plutôt drôle au départ, mais un peu exagéré et lassant par la suite.

 
La politique

Le thème que nous aborderons aujourd’hui est la politique. Comme on s’en doute, le monde politique en général est pollué de certains individus véreux prêts à beaucoup de choses pour satisfaire leur(s) ambition(s) personnelle(s). Dae Mul nous montre une Corée du Sud éprise du même phénomène mais qu’une lueur d’espoir subsiste en la personne de Seo Hye Rim pour en sortir. Elle vient du monde ouvrier, et écoute son peuple. C’est un peu ce que recherche la population, de quelques pays que ce soit. Ceci nous amène à une question : Qu’adviendrait-il de nos sociétés si une personne du peuple n’ayant pas fait de grandes écoles réussissait à accéder au pouvoir malgré les fortes pressions? En France, nous avons un exemple, Coluche. Mais il a du arrêter car la pression était bien trop forte. La politique est quelque chose d’infiniment complexe et fermée. En attendant que cela arrive chez nous, Dae Mulnous laisse imaginer un futur où le peuple et ses gouverneurs seraient en parfaite symbiose. A noter que ce thème n’a pas empêché le drama de recevoir un bon nombre de récompenses.

 

Conclusion

Dae Mul est donc un K-Drama qui se laisse volontiers regarder, où différents genres ont su être mélangés. La politique en thème principal fut un pari risqué car c’est dire ouvertement au monde, voyez à quoi ressemble la politique de notre pays. Bon, il est évident que cela reste de la fiction, mais il fallait oser. On regrettera cependant des sujets d’élection un peu limités. Bon visionnage à tous!

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un drama qui se laisse facilement regarder, permettant de découvrir un peu le monde politique sud coréen, avec ses hauts et ses bas.
ON A AIMÉ !
- Le scénario
- Le casting
- Le nombre d'épisodes
ON A MOINS AIMÉ...
- Sujet des élections un peu léger
Dae Mul
Support(s) : Drama
Réalisation : Oh Jong Rok, Jo Hyun Tak
Scénario : Yoo Dong Yoon
Casting : Ko Hyun Jung, Kwon Sang Woo, Cha In Pyo, Lee Soo Kyung
Durée : 24 épisodes
Genre : Romance, action, drame, comédie
Distribution : SBS
Production : Goo Bon Geun, Lee Myung Woo (Lee Kim Productions)
Informations complémentaires / A noter : - Sortie (KR) : 06/10/2010 sur SBS
- http://tv.sbs.co.kr/president/ (KR)