Focus Spécial Joker
MaXoE > KISSA > Critiques > Drama > Capital Scandal : La jeunesse coréenne dans les années 30
Drama
Capital Scandal : La jeunesse coréenne dans les années 30

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
1930, en Corée du Sud, sous l'occupation japonaise. Sun Woo Wan, jeune homme riche et insouciant, débarque à Séoul par le train. Aussitôt arrivé, il se fait voler sa valise, qu'il retrouvera plus tard au commissariat, par une jeune femme Na Yu Kyung, respectant de près les rites traditionnels de son pays, et prête à tout pour revivre dans une Corée libre. Entre temps arrive Lee Soo Hyeon, jeune inspecteur coréen pro-japonais... Les complications avec !

Bonjour à tous mes chers Maxômes (il est 3h du matin à l’heure où j’écris ces lignes…) ! Pour notre RDV KISSA, nous vous parlerons de Capital Scandal (i.e 경성스캔들), drama coréen produit par Jung Sung Hyo. Les aspects historiques, ainsi que l’humour décalé de nos personnages seront scrutés au peigne fin afin d’élucider tous les mystères de ce drama.

Une fiction dans l’Histoire de la Corée du Sud

Même si ce drama est une fiction, il se déroule dans la Corée des années 30. Pendant qu’Hitler fait de la propagande en Allemagne, le Japon a déjà envahi la Corée, et a main mise sur le pays, ainsi que ses dirigeants depuis 1905. Tout comme en France pendant la 2nde Guerre Mondiale, de nombreux coréens, ne s’avouant pas vaincu, ont fait ce qu’on appelle de la Résistance. Le pays ne sera libéré qu’à la fin de la 2nde Guerre Mondiale en 1945, après la chute des Japonais. Mais Dieu seul sait tous les efforts fournis par chacun des résistants pour tenter de déstabiliser l’envahisseur malgré les fortes répressions (7000 opposants tués, 40000 envoyés en prison).

L’aspect romanesque

Même si des faits historiques sont avérés, ce drama n’en reste pas moins une fiction. Son degré d’atrocité a été atténué, même si une volonté de respecter les faits historiques se fait ressentir. Notre héros Sun Woo Wan changera au fur et à mesure d’avis sur cette résistance, de part divers évènements. Na Yeo Kyeong et l’inspecteur japonais, ainsi que d’autres personnages clés joueront un rôle crucial dans le déroulement de l’histoire. Pour rendre l’histoire abordable par le grand public, plusieurs histoires d’amour font leur apparition au détour des rencontres..
Des personnages aux personnalités différentes, mais attirantes

Voici une liste des personnages peu exhaustive, mais qui réserve bien des surprises :

Sun Woo Wan : Ce jeune fils de riche politicien coréen pro-japonais, n’en fait qu’à sa tête et vit sa vie comme bon lui semble, se fichant éperdument des sentiments des autres, et ne vivant que pour son nombril…

Na Yeo Kyeong : C’est une jeune libraire apprenant la lecture tant à des minots, qu’à de jeunes « femmes de joie » analphabètes. Elle tient particulièrement à son style féodal, et ne tient pas à changer de façon de vivre. Même si la vie de résistante oblige à faire certains sacrifices…

Lee Soo Hyeon : Ce jeune inspecteur japonais débarqué tout droit du Japon, doit enquêter sur la résistance qui a lieu dans la capitale. Mais cet homme possède plusieurs secrets, et non des moindres.

Cha Song Joo : Une magnifique femme de joie pour riche, vivant dans une grande maison avec d’autres femmes de son rang, mais se servant surtout de cette couverture pour pouvoir continuer la résistance dans l’ombre.

Riche en émotions et en suspense

Autant les plus sentimentaux d’entre nous pleurerons, autant vous serez tous servis en rebondissements. Les scènes d’amour ou de désarroi sont très bien ficelées, et non exagérées comme on pourrait le penser au premier abord. J’entends par là, des histoires qui prennent le temps d’être vécues, comme dans la vraie vie. De plus, on est tenu en haleine tout le long du drama par des surprises que l’on n’imagine pas du tout, quitte parfois à en perdre la tête, comme l’histoire tournant autour de l’inspecteur japonais, qui est l’attraction principale de ce drama.

Encore une fois, un casting de qualité

Nous avons encore une fois ici un casting bien choisi pour interpréter les différents rôles. Les couples sont tout simplement parfaits, tout en gardant l’humour de chacun des comédiens que l’on pourra retrouver dans d’autres dramas.
Le jeu reste tout de même fidèle au système asiatique, avec ses petites exagérations, quitte à parfois gâcher ce petit défaut avec des scènes un peu irréelles (une mort par balle qui dure plus de 5 minutes).
L’ambiance est bien préservée grâce aux musiques modernes, et en même temps d’époque, et aussi au style vestimentaire de chacun des protagonistes.

Quel drama!

Ce drama est tout bonnement un autre cadeau venu d’Asie, avec une histoire palpitante, des acteurs drôles et touchants et une ambiance royale. Il permet aussi au monde de découvrir l’Histoire méconnu d’un pays, qui a lui aussi subit la colonisation d’un pays un peu trop ambitieux à une certaine époque. Capital Scandal est à consommer sans modération !


Initialement publié le 22.06.09

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un drama qui de par son humour, ses faits historiques, son histoire à rebondissements et son casting, restera dans les meilleures productions du drama asiatique, malgré quelques petits défauts.
ON A AIMÉ !
- Humour
- Musique d'ambiance
- Casting de taille
- Suspense
ON A MOINS AIMÉ...
- Situations parfois trop exagérées
Capital Scandal
Support(s) : Drama
Réalisation : Han Joon Seo
Scénario : Jin Soo Wan
Casting : Kang Ji Hwan, Han Ji Min, Ryu Jin, Han Go Eun
Durée : 16 épisodes
Genre : Romance/Historique/Comédie
Musique : "Capital Scandal" de Eru (thème principal)
Distribution : KBS2 (TV sud coréenne)
Production : Jung Sung Hyo
Informations complémentaires / A noter : - Sortie en Corée : 2007 - http://www.kbs.co.kr/drama/seoulscandal/