MaXoE > KISSA > Critiques > Drama > Real Clothes, le « Diable s’habille en Prada » version nippone

Real Clothes, le « Diable s’habille en Prada » version nippone

NOTE DE MaXoE
4 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Kinue n'est pas ce que l'on pourrait appeler une gravure de mode. Il va pourtant falloir qu'elle s'adapte, car elle va intégrer le très sélecte département de mode féminine où les requins évoluent en maîtres.

Kinue AMANO -au centre ci-dessous- n’y entend pas grand chose en mode. Jeune fille très simple, lunettes bien installées sur son nez et tenues plus que basiques, elle ne semble vraiment pas prédestinée à intégrer le département des vêtements féminins du gigantesque centre commercial dans lequel elle travaille. Et pourtant, son chef de service lui apprend qu’elle est transférée du département ameublement à celui de la mode. Tout un monde sépare ces deux activités, mais surtout Kinue des gravures de mode des magazines. 

 
Bienvenue dans le monde impitoyable de la mode

L‘intégration est loin de se faire dans une parfaite harmonie. Kinue est vue comme un ovni débarquant de la planète Mars par ces collègues toutes plus apprêtées les unes que les autres. La pire de toute est bien entendu la directrice, Miki JINBO -à droite ci-dessous-, qui n’a pas l’intention de garder ce tas sans forme au sein de ses vendeuses. Kinue va devoir apprendre à se vêtir avec style, à correctement conseiller les clientes et à supporter les railleries incessantes des rois et reines de la mode qui l’entourent. 

 
Mon avis

Dans la lignée des Le Diable s’habille en Prada et autres fictions plus ou moins réelles du même genre, Real Clothes traite du monde compliqué et élitiste qu’est la mode. Transposez la méchante rédactrice en chef par une directrice de collections, la secrétaire malhabile par une vendeuse pataude, et vous obtiendrez le même cocktail. Tous les détails y sont, jusqu’à et y compris le petit ami de Kinue qu’elle finit par délaisser quand elle prend conscience de l’importance que revêt son travail à ses yeux.

Pour les fans du style, vous vous y retrouverez sûrement, même si on a l’impression d’un remake copier/coller du Diable s’habille en Prada transposé dans un univers un tant soit peu différent.
A déconseiller aux hommes, à moins qu’ils ne soient vraiment sensibles à cet univers, vous allez vous y ennuyer sévèrement ! C’est un drama plutôt sympathique, bien que n’ayant pas inventé le fil à couper le beurre, attendez-vous à une succession d’épisodes assez superficiels même si les scénaristes ont tenté par moment de nous inculquer quelques gentilles petites leçons de morale.

Enfin pour les dames, ça regorge de fringues, bijoux, sacs et accessoires en tous genres, ça se crêpe le chignon, bref : on aime ! 

Une petite perle dans ce drama en la très belle Hitomi KUROKIqui incarne la directrice du département mode. Chanteuse, actrice de cinéma, télévision et théâtre, Hitomi est une célébrité dont la notoriété n’a jamais ternie. Il suffit de la regarder pour le comprendre tant l’aura charismatique qui l’entoure est simplement… évidente !
A noter également la présence de Karina dans le rôle principal de cette pauvre Kinue, que je vous avais présentée dans Love Shuffleet que vous risquez fort de ne pas reconnaître tant le changement de personnage est saisissant.

 

Karina (Love Shuffle, Misaki Number One!!, Usagi Drop) interprète Kinue Amano. Gentille et plutôt bonne camarade, mais complètement paumée dans l’univers de piranhas qu’est la mode, Kinue va tenter tant bien que mal de s’adapter à son nouveau monde. Elle va se découvrir une véritable passion pour les vêtements, jusqu’au point où son couple en sera bien mis à mal. Ce qui est très intéressant dans cette série, c’est bien l’évolution du personnage de Kinue.

 

Hitomi KUROKI (Saigo no Bansan, Dosokai) joue le rôle de l’élégante Miki Jinbo. Directrice sévère et implacable du département mode, Miki ne va pas être tendre avec la jeune vendeuse nouvellement arrivée dans ses rangs.
A grand renfort de mots durs et d’attitudes tranchées, elle va pousser la jeune femme à révéler sa passion. Et bien qu’elle ne lui passe rien, il est clair qu’elle éprouve une certaine affection pour Kinue.

 

Natsuki KATO (Karyu no Utage, Paradise Kiss) incarne Ryo Sasaki. Vendeuse au sein de l’espace de haute couture qu’intègre Kinue, Ryo ne l’accueille pas vraiment avec ravissement. Tacle, sarcasme, raillerie vont bon train, jusqu’à ce que Kinue prie instamment la jeune femme de lui apprendre la mode, de devenir son guide. Cette demande les rapprochera, Ryo prenant la petite nouvelle sous son aile même si, elle non plus, sera loin d’être tendre. Vous retrouverez Natsuki Kato dans la chronique hebdomadaire de la semaine prochaine ! 

  
Reste du casting

Takaoka Sousuke dans le rôle de Yamauchi Tatsuya / Yamamoto Taro dans le rôle de Tabuchi Yusaku / Nose Anna dans le rôle de Kimura Mizuho / Erena dans le rôle de Enomoto Michiru / Ashina Sei dans le rôle de Mori Natsuko / Minami Akina dans le rôle de Hanada Hitomi / Ito Yuko dans le rôle de Hibiya Shinobu / Mano Yuko dans le rôle de Hayashi Yoko / Kubota Maki dans le rôle de Hoshino Sayuri / Sasai Eisuke dans le rôle de Fukuda / Sato Jiro dans le rôle de Chief director / Kuze Seika dans le rôle de Ueno / Maehara Eri dans le rôle de Sakano Yukari / Fukuda Moe dans le rôle de Yano Kaori / Rie dans le rôle de Tahara Rika 

 
Infos pratiques

Real Clothes saison 1 – 11 épisodes diffusés au Japon en 2008

Real Clothes saison 2 – 11 épisodes diffusés au Japon en 2009

Infos +

Real Clothes est tiré du manga du même nom, du scénariste et dessinateur Satoru MAKIMURA, édité en 2007 au Japon en 13 tomes. Il vous sera possible de récupérer ces versions en japonais, mais le manga n’a jamais été traduit en français.

NOTE MaXoE
4 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Ce drama n'invente rien et se contente de reprendre le thème 1 000 fois abordé du métier de piranhas qu'est la mode. Néanmoins, et même si l'on ne révolutionne pas le genre, c'est une série sympathique avec des personnages soignés. Si vous êtes un/e adepte de mode, vous devriez passer un bon moment devant Real Clothes.
ON A AIMÉ !
- Casting intéressant et varié
- Réalisation sans tache
- Décors et costumes soignés
ON A MOINS AIMÉ...
- Remake du Diable s'habille en Prada
- Bande son moyenne
Real Clothes
Support(s) : Drama
Réalisation : Shigematsu Keichi, Kodera Kenta, Hirabe Takaaki
Scénario : Oshima Satomi
Durée : environ 45 minutes / épisode
Genre : Comédie, mode, romance
Musique : Nozaki Ryota
Production : Shiraki Keiichiro
Informations complémentaires / A noter : Tiré du manga "Real Clothes" de Makimura Satoru

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...