MaXoE > KISSA > Critiques > Manga > Harukana Machi-E : Fort Fort lointain…

Harukana Machi-E : Fort Fort lointain…

NOTE DE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Hiroshi rentre de Kyôtô fatigué, où il avait eu une réunion bien arrosée. En prenant le train pour rejoindre sa maison, il se rend compte qu'il est dans le mauvais train. Ce dernier l'emmène dans sa ville natale. Il décide alors de s'y arrêter pour rendre visite à sa défunte mère. A ce moment-là, tout va basculer...

Bienvenue à toutes et tous pour ce RDV KISSA ! Nous vous présentons aujourd’hui un manga intitulé Harukana Machi-E ( i.e 遥かな町へ ) de Jirō TANIGUCHI, paru entre 1998 et 1999 au Japon. Cette histoire complète vous fera voyager dans le temps et l’espace, tout en apprenant à connaître l’Histoire du Japon d’Après-Guerre. Pour tous les curieux, les nostalgiques ou tout simplement des lecteurs qui ont envie de lire un papier intéressant, cet article s’adresse à vous.


Une histoire (sans spoil, ce n’est pas évident, mais ça devrait le faire)

Nakahara Hiroshi rentre du boulot, ou plutôt d’une réunion à Kyōtō, comme souvent dans la Japon moderne, et se retrouve dans la gare de Tōkyō, avec une sacrée gueule de bois. Sa petite famille l’attend, mais jusque là, rien de bien extraordinaire.

Il se retrouve soudainement dans un train qui ne le mène pas chez lui, mais dans sa ville natale. Il décide de profiter de cet instant pour s’y arrêter et rendre visite à sa mère au cimetière. Hiro va dès lors vivre une expérience unique qui risque fortement de changer sa vie…

Tout semble banal, mais le lecteur, qui est spectateur au final, ne se doute pas une seconde de ce que pourra être la suite de l’histoire. L’auteur a réussi à élaborer un scénario béton, complexe, riche et captivant à tel point qu’il est difficile de décrocher un instant, même pour la pause café.

Un autre point est que grâce au génie de l’auteur, vous allez découvrir le Japon d’Après Guerre comme vous l’avez rarement vu dans les mangas, comme si c’était une période effacée de l’Histoire japonaise.


Les personnages

Nous n’allons faire connaissance qu’avec Hiro, le héros principal. Pourquoi me direz-vous ? Car vous présenter les autres personnages importants ne ferait que spoiler l’histoire, ce qui n’est pas le but ici. Mais vous l’aurez probablement compris, ces individus mystères seront les clés de tous les évènements ainsi que les différentes réactions de Hiro. Hiro… Il est le citoyen japonais lambda, qui n’a rien de plus ni de moins que le reste de la population. Il appartient à la classe moyenne qui travaille dans le tertiaire. Son apparence semble terne, sans vie, comme s’il était devenu une machine. Mais nous ne rentrerons pas dans le débat du travail au Japon, car comme on le sait, c’est un milieu difficile, mais à chacun son avis !

Nous allons tout de même tenter de vous convaincre de lire ce papier en vous donnant notre point de vue concernant la finition de ce bijou.


Le dessin

… Et quel dessin ! Il paraît moderne, avec ses imperfections certes, mais le cadre y est vraiment bien retranscrit. Nous arrivons à suivre Hiro, à vivre ses situations, mais le plus important, à son rythme.

Puis comment dire… Dans la plupart des mangas actuels, force est de constater qu’ils sont rapides, trop parfois, quitte à s’y perdre. Bon, évidemment certains sortent du lot (c’est peut-être aussi pour cela que nous vous les présentons en fait……. -réflexion intense, TRES intense-).

Le coup de crayon mérite le détour. C’est un style original, plutôt sobre qui ne cherche pas à étonner, mais à se sentir plus proche des différents protagonistes. J’ai été berné car quand je lis ce papier en associant l’image et le scénario, je m’agace devant certaines situations ce qui me donne envie d’aller plus loin.

Puis d’un point de vue technique, que dire à part que les prises de vue sont vraiment bien travaillées. En bref, ce style sobre mais précis plaira aux gens qui veulent découvrir un chef-d’oeuvre japonais comme on n’en fait pas souvent.


Le thème

Comme cité plus haut, le thème du travail y est représenté, mais nous allons nous intéresser au côté de la vie en société.

Il vous arrive parfois d’avoir ce qu’on appelle familièrement des « déformations professionnelles ». Il faut savoir que la vie en société et en famille est affectée par le travail.

A cause de cela, on en oublie parfois le plus important : pourquoi suis-je avec cette femme ? Comment puis-je procurer du bonheur à mes enfants ? Et ma famille proche alors, comment se sent-elle ? Vous remarquerez que ce sont des questions anodines mais auxquelles on oublie parfois de répondre à cause du travail.

On est individualiste, et on travaille pour ramener des sous car c’est un devoir, une nécessité. Mais comment en est-on arrivé à cette situation ? Et que se passerait-il si on changeait le passé ? Est-ce qu’en sachant comment la vie est, plus tard, je serais plus heureux ?

Plein de questions qui me sont venues lorsque j’ai commencé à lire ce magnifique ouvrage. Et à notre avis, vous vous identifierez sûrement au héros, même si vous n’avez pas la même histoire. Que l’auteur souhaite que cela fasse cet effet, on ne le saura jamais.

Cependant, il l’a tout de même fait, et pour une petite remise en question le temps d’une lecture, c’est plutôt efficace.


L’édition

Casterman a réalisé une édition intégrale de ce manga, d’une très grande qualité. Pour être précis, c’est une parution en livre cartonné avec marque page en tissu et un protège-livre. Le papier est quant à lui digne d’un livre. Les premières pages sont en couleur et le réalisateur belge Jaco Van Dormael s’est permis un avant-propos/avis de cinéaste, très intérressant. Comme dans un livre.

Pour la petite histoire, le réalisateur Sam GARBARSKI en a sorti une adaptation live française au cinéma ayant le même titre, mais qui a malheureusement fait très peu de bruit le jour de sa sortie en novembre 2010.


En conclusion !

Ce manga est un must have. Il a tout pour plaire : la beauté, l’intelligence, la profondeur, la réflexion… Il y a bien quelques petites imperfections, certes, mais elles sont très très vite gommées par le monde dans lequel on évolue. C’est le genre de papier qui n’est pas obligé de faire du bruit pour être reconnu. La classe !

NOTE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un manga à lire par toutes les personnes qui souhaitent découvrir avec qualité le Japon d'Après-Guerre en suivant Hiroshi.
ON A AIMÉ !
- L'édition
- Le scénario
- La qualité de l'image
ON A MOINS AIMÉ...
- Quelques imperfections graphiques
Harukana Machi-E
Support(s) : Manga

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...