MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Films en Vrac spécial Espace : Ad Astra (James Gray) & Proxima (Alice Wino…

Films en Vrac spécial Espace : Ad Astra (James Gray) & Proxima (Alice Winocour)
Eva et Brad dans les étoiles

NOTE DE MaXoE
9
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

La 7e édition du MaXoE Festival (qui débute demain) est parfois l’occasion de revenir sur des œuvres sorties entre fin 2019 et début 2020 mais passées entre les filets de nos colonnes. C’est ainsi que deux films arrivés en salles à l’automne 2019 – tous deux abordant à leur manière le thème de l’espace – sont mis à l’honneur en cette veille de Festival. Tandis que Youri s’est occupé du conte fantastique signé James Gray et mettant en scène Brad Pitt, je me suis penchée sur le récit intimiste et féministe d’Alice Winocour porté par la sublime performance d’Eva Green.

Ad Astra, réalisé par James Gray

9/10

Pour son dernier film, James Gray envoie Brad Pitt dans l’espace. L’astronaute Roy Mcbride (Brad Pitt donc) décide de s’aventurer jusqu’aux confins de l’espace afin de résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Il caresse également l’espoir de retrouver son père (Tommy Lee Jones), disparu seize ans plus tôt lors d’une mission de recherche de vie extraterrestre. Lors de ce voyage, Roy Mcbride sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine.

Dès sa première scène, Ad Adstra nous offre une séquence vertigineuse au dessus de la Terre. Alors que l’astronaute Roy Mcbride est attaché en haut d’un immense laboratoire satellisé, un effondrement de la structure l’oblige à se jeter dans le vide. Et nous avec.

Ainsi, Ad Adstra impressionne par la manière dont le spectateur est plongé dans l’espace. Les scènes spectaculaires s’enchaînent et dévoilent la beauté de la galaxie comme si elle nous était familière. La précision de l’écriture du scénario et la maîtrise des codes de la science-fiction permettent à James Gray de nous faire voyager vers les étoiles, en nous faisant vivre cette épopée spatiale au côté du personnage qu’incarne avec fascination Brad Pitt.

Ad Astra, réalisé par James Gray. Avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga, Liv Tyler, Donald Sutherland, … Sorti en salles le 18 septembre 2019.

 

Proxima, réalisé par Alice Winocour

9/10

Sarah est une spationaute (autrement dit une astronaute, mais de nationalité française) rattachée au Centre spatial de Cologne. Unique femme parmi des dizaines d’astronautes, elle apprend qu’elle a été choisie pour partir à bord de la mission spatiale Proxima. D’une durée d’un an, cette mission signifie qu’elle devra vivre séparée de sa fille de huit ans, Stella, pendant cette période. Une séparation qui débute avec le départ de Sarah pour la Cité des étoiles en Russie qui, après avoir rencontré ses coéquipiers (tous hommes) et perfectionné son entraînement, entre en quarantaine avant son envol.

S’inspirant de plusieurs témoignages de femmes astronautes, Proxima – bien que traitant de la thématique de l’espace – a pour thème central la difficile séparation entre une mère et sa fille. De fait, ce film dont le sujet est la préparation d’une mission spatiale prend une tournure à la fois très intimiste et universelle puisqu’il interroge la conciliation de la maternité et du travail. Pourquoi, dans un couple, la femme doit-elle (le plus souvent) céder face à l’homme en ne menant pas sa carrière professionnelle comme elle l’entend ? Pourquoi ces « tâches » familiales, qui ne sont pas encore suffisamment partagées, font de la femme celle qui doit culpabiliser de ne pas être toujours présente pour les assumer ? Très finement amenée par la réalisatrice française Alice Winocour, cette problématique est sous-entendue dans plusieurs scènes du film, de même que la difficulté rencontrée par les femmes à évoluer dans des milieux identifiés par le patriarcat comme des « milieux d’hommes ». C’est ainsi que l’aspect très intimiste de cette œuvre se double d’un propos féministe essentiel.

Reposant sur les épaules de deux femmes, Zélie Boulant-Lemesle dans le rôle de la jeune Stella et Eva Green dans le rôle de sa mère – Proxima est un film refusant volontairement le spectaculaire et dont l’émotion est le maître mot. Une émotion trouvant toute sa place dans la sublime performance d’Eva Green, faisant ressortir à la fois toute la force et la fragilité d’une mère confrontée à la séparation, quittant le monde en même temps que ce qui incarne son monde à elle : sa fille.

Proxima, réalisé par Alice Winocour. Avec Eva Green, Matt Dillon, Zélie Boulant-Lemesle, Thomas Pesquet, … Sorti en salles le 27 novembre 2019.

NOTE MaXoE
9
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ad Astra & Proxima
Support(s) : Cinéma / DVD

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...