MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Iron Man III : deux avis, sinon rien !
Cinéma / DVD
Iron Man III : deux avis, sinon rien !

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Comme annoncé dans notre petit retour sur les deux précédents films, voici à présent un double avis (encore !) sur le dernier Iron Man, sorti tout récemment. Et sans doute le meilleur des trois volets. C'est en tout cas celui qui nous a le plus convaincu !

Iron Man Une

 

Iron Man 3 AfficheNous vous avons déjà proposé une chronique sur les deux premiers opus, histoire de vous rafraîchir la mémoire. Alors que le deuxième débutait là où s’achevait le précédent, Iron Man III s’offre un petit saut dans le temps puisqu’il fait suite aux événements survenus dans The Avengers. Mais pas d’inquiétude, il n’est pas vital d’avoir vu ce film pour comprendre les tenants et aboutissants de ce nouvel Iron Man.

Au début, on y retrouve un Tony Stark (Robert Downey Jr.) émotionnellement marqué par les « péripéties » (sauver le Monde, rien que ça !) vécues aux côtés des autres Vengeurs. Outre de régulières crises d’angoisse qu’il ne peut calmer qu’en se réfugiant à l’intérieur de son armure, notre héros passe ses jours et ses nuits à concevoir de nouveaux prototypes, à tel point que ceci vire à l’obsession. Obsession d’un besoin de surprotection, sans nul doute. Le problème est que cela vient en partie entacher sa relation avec Pepper Potts (Gwyneth Paltrow), dans laquelle le nabab avait réussi à trouver un certain équilibre.

Après un bref flashback lors du nouvel an 1999 qui pose les bases, a posteriori, de la future intrigue, le film revient en 2013 pour révéler l’existence d’une nouvelle menace en la personne du Mandarin (Ben Kingsley), un mystérieux terroriste revendiquant une série d’attentats à la bombe meurtriers un peu partout sur le globe. Stark s’en désintéresse. Et le gouvernement états-unien, impuissant, fait appel au lieutenant-colonel James Rhodes (Don Cheadle) – alias War Machine, mais rebaptisé pour l’occasion Iron Patriot – pour tenter de régler ce léger problème. Mais c’était sans compter sur le fait que l’autre grand ami de Tony – Happy Hogan (Jon Favreau, réalisateur des deux premiers volets) – est pris pour cible par Le Mandarin. Ce qui pousse Iron Man à reprendre du service. D’autant que ces événements s’entremêlent avec une sombre histoire de traitement expérimental. Et qu’il se pourrait bien que quelqu’un d’autre tire les ficelles de tout ceci…

Iron Man 3 Mandarin

L’avis de Julie

A l’inverse des deux premiers films qui donnaient à voir un personnage principal excentrique, désinvolte, et à la vie dissolue, ce nouvel Iron Man s’ouvre sur un Tony Stark en proie à ses démons. Profondément marqué par ce qu’il a vécu à New-York, l’homme s’est assombri. De plus, ses priorités ont été redéfinies par la relation amoureuse qui s’est installée durablement entre lui et Pepper. Avec cela, on pourrait s’attendre à une ambiance plus pesante que dans les précédents volets. Il n’en est rien. L’humour est toujours autant de la partie, si ce n’est plus. Ceci s’entre-apercevait déjà un peu dans The Avengers, mais c’est encore plus flagrant dans cet Iron Man III. Même en étant plus sombre, Tony Stark n’a rien perdu de son cynisme légendaire, et Robert Downey Jr. incarne cet aspect du héros toujours aussi parfaitement. Mais la qualité du film réside dans le fait que notre milliardaire n’est plus le seul à avoir l’apanage de l’humour. Celui-ci est effectivement distillé tout au long de cet opus, et souvent là où l’on ne l’attend pas. Et c’est là toute l’intelligence du réalisateur Shane Black qui appose vraiment sa touche personnelle ici. Maintenant, difficile d’être plus explicite à ce stade, sous peine d’en révéler trop de ce dernier volet.

Pour ce qui est du scénario, l’action – toujours de mise dans ce type de production – croise une intrigue à double entrée. Le Mandarin et ses attentats à la bombe d’un côté. Et Aldrich Killian (Guy Pearce) et ses expérimentations scientifiques de l’autre. Le lien est, certes, rapidement fait entre les deux, mais tout n’est pas prévisible non plus. Loin de là. Il est donc assez facile d’échapper à l’ennui. Tout ne va pas non plus à trois cent à l’heure, ce qui est généralement l’écueil de beaucoup de super-productions de ce genre. Le spectateur peut largement respirer, comme par exemple lors des scènes entre Tony Stark et le jeune garçon dont il fait la connaissance dans le Tennessee et qui lui sera d’un précieux secours. Et lors des moments de pure action, les visuels sont à la hauteur, voire spectaculaires pour certains d’entre eux. Ce scénario a donc su trouver un bon équilibre de ce point de vue, sachant aussi ménager la surprise. Qui fait plus d’une fois son petit effet. Ne vous laissez pas troubler par une histoire qui semble se prendre trop au sérieux au début, vous serez vite cueillis dans le bon sens du terme.

Iron Man 3 Armures

Cet équilibre, présent au niveau du scénario, l’est aussi s’agissant des personnages. Tony Stark, même s’il reste central, n’est plus le seul et unique personnage du film sur qui tout repose. Cela s’était déjà entrevu dans Iron Man II où la distribution était mieux répartie. C’est tout autant le cas ici. Déjà, le rôle de Gwyneth Paltrow prend encore de l’importance. Elle n’est plus seulement un faire-valoir. Ensuite, la présence de Don Cheadle se ressent plus. Il est moins effacé que dans le film précédent. Les autres personnages gravitant autour de notre héros, à savoir, pour l’essentiel, ceux de Guy Pearce et de Rebecca Hall ont eux aussi leur intérêt propre. Ils ne sont pas uniquement là pour valoriser Iron Man. D’ailleurs, Ben Kingsley volerait presque la vedette à Robert Downey Jr. dans cet Iron Man III, du moins sur le terrain de l’humour. Tony Stark trouve ici un adversaire de taille en la personne du Mandarin !

Globalement, il s’agit donc d’un film du genre plutôt bon. Il n’en fait ni trop, ni trop peu, et ce sur tous les plans.  Après, peut-être que tous ne partageront pas cet avis, mais il donne à voir le plus abouti des trois opus.

Ah, et dernière chose : comme dans tout Marvel qui se respecte, restez jusqu’à la fin du générique. Vous ne serez pas déçus !

Iron Man 3 Gwyneth

L’avis de tof

La machine n’a jamais été aussi humaine. Tony nous montre un nouveau visage, certes plus sombre mais aussi plus sensible, plus proche de nous. Car oui Tony subit les dommages psychologiques d’un conflit à grande échelle (cf Avengers, le film) façon vétéran du Vietnam. Il n’est plus aussi sûr de lui et il présente un certain nombre de failles. Il ne veut pas perdre ceux qu’il aime et c’est plutôt nouveau chez lui. 

Chose inattendue, notre héros passe finalement beaucoup de temps sans son armure. Pour des raisons diverses et variées (comme un dernier modèle pas tout à fait au point), il doit souvent affronter ses ennemis avec pour seule arme son intelligence et son outrageuse chance. Le thème est lancé : le héros est-il un héros sans sa protection ? C’est un débat qui a toujours fait rage chez les fans de comics concernant tous ces super-héros sans « vrais » pouvoirs. En tout cas Tony nous prouve ici, sans doute possible, que le héros c’est bien lui. 

Ce qui nous a marqué aussi, c’est l’humour qui est encore plus présent que dans les deux premiers opus. Il se paie le luxe, en plus, d’être assez souvent non politiquement correct. J’en veux pour preuve les échanges entre Tony et Harley, c’est savoureux ! Nous avons beaucoup ri pendant ce film et c’est plutôt bien quand les héros Marvel ne se prennent pas trop au sérieux. 

Du côté des acteurs, Robert Downey Jr est toujours aussi efficace dans son rôle mais je vous conseille le big méchant, Guy Pearce, qui est pas mal non plus ! 

Parlons aussi du côté charnière de cet opus. On y voit un Tony qui passe d’une relation fusionnelle avec ses armures à un détachement prononcé. Que nous réserve l’avenir d’Iron Man ? 

En tout cas, voilà un épisode des plus réussi. On ne voit pas le temps passer, l’humour fait mouche, l’action aussi. Les effets spéciaux sont totalement réussis et la musique qui les accompagne donne la pêche à l’ensemble. Foncez ! 

 

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Avec ce dernier Iron Man, attendez-vous à être très surpris, d'autant que - de manière générale - la promo n'annonçait pas un film aussi drôle et enlevé. Même les moments de pression y sont teintés d'humour. Le réalisateur Shane Black a su imposer son style, ce qui nous a beaucoup plu !
ON A AIMÉ !
- L'humour plus que présent
- Les effets spéciaux
- L'homme sans la machine
- Un scénario sachant ménager de bonnes surprises
ON A MOINS AIMÉ...
- Une ou deux scènes d'action qui traînent en longueur
- Pas d'AC/DC
Iron Man III
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Shane Black
Scénario : Shane Black et Drew Pearce, d'après le célèbre comics Marvel
Casting : Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Ben Kingsley, Guy Pearce, Rebecca Hall,...
Durée : 2h 11min
Genre : Action, Science-fiction, Super-héros
Sortie en France : 24/04/2013
Sortie aux Etats-Unis : 03/05/2013
Musique : Brian Tyler
Distribution : Walt Disney Pictures
Production : Kevin Feige, Louis D'Esposito, Stan Lee, Charles Newirth et Lars P. Winther