Quai des Bulles sur MaXoE !
Focus Grèce Antique
Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Star Wars Episode VIII – Les Derniers Jedi : Deux avis, sinon rien !
Cinéma / DVD
Star Wars Episode VIII – Les Derniers Jedi : Deux avis, sinon rien !
La lumière. L'obscurité. L'équilibre.

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Une fois encore, il y a bien longtemps, et toujours dans une galaxie lointaine, très lointaine...

La Résistance –  dernier vestige d’une République au bord de l’extinction, après l’annihilation du système planétaire qui l’abritait – voit sa base assiégée par le Premier Ordre. Tandis que la Générale (et surtout Princesse !) Leia Organa veille à l’évacuation des lieux, le pilote rebelle Poe Dameron – tête brûlée de son état – se lance dans une mission suicide. Celle de détruire un immense destroyer du Premier Ordre.

Sur la planète océanique d’Ahch-To, où le tout premier temple Jedi fut édifié, Rey a retrouvé Luke Skywalker. Un Luke Skylwalker désabusé et qui ne veut plus entendre parler de la Force…

L’avis de Julie

Si Le Réveil de la Force – bien que globalement assez réussi (pour la piqûre de rappel, c’est ici) – était le miroir d’Un Nouvel Espoir, la symétrie n’est pas aussi évidente entre Les Derniers Jedi et L’Empire contre-attaque. En cela, on ne peut que remercier Rian Johnson de ne pas être tombé dans cet écueil. Tout en respectant l’univers créé par George Lucas, le cinéaste aux commandes de cet Épisode VIII s’en émancipe suffisamment pour proposer quelque chose de nouveau. Faisant fi de la religion autour de la Force qui consistait à dire que le choix se résumait à rester du côté lumineux ou à basculer du côté obscur, le réalisateur/scénariste propose une vision bien moins manichéenne, dans laquelle le bien et le mal ne sont plus hermétiquement séparés. D’un monde fait de noir et de blanc, on bascule ici dans un univers beaucoup plus nuancé dans lequel la frontière entre le bien et le mal est plus ténue.

Cette nuance se retrouve également chez les différents protagonistes. Des protagonistes au destin tragique et au caractère shakespearien. Une dimension qui se manifeste surtout chez l’antagoniste principal de cette nouvelle trilogie : Kylo Ren, ou Ben Solo selon ce que vous préférez, qui – n’ayons pas peur des mots – est absolument excellent. Grande déception du Réveil de la Force, car très mal exploité à mon sens, ce personnage prend une ampleur inattendue dans Les Derniers Jedi, notamment grâce au jeu tout en subtilité d’Adam Driver (il est passé chez Scorsese entre temps tout de même !). Encore plus appréciable en version originale, son jeu rend parfaitement compte de l’ambivalence et du conflit intérieur qui l’anime. À tel point qu’il arrive presque à me faire oublier mon amour inconditionnel pour BB-8 !

D’un point de vue visuel, ce nouvel épisode se hisse un cran au-dessus du précédent (qui avait déjà placé la barre assez haut). Peut-être parce que les différents lieux d’action sont plus nombreux. Les plans sont magnifiques et les décors choisis à couper le souffle. En particulier celui de Crait, la planète à la mine de sel, et ceux de la bataille qui s’y déroule.

La multiplication des lieux va de pair avec une multiplication des intrigues, ce qui fait des Derniers Jedi un volet extrêmement riche sur le plan scénaristique, où l’on passe continuellement de planète en planète et d’un personnage à l’autre à tel point que cela donne parfois le tournis. Mais c’est bien là le seul (petit) défaut de ce film qui, malgré ses deux heures et demi, ne souffre d’aucune longueur. Au contraire, une fois le générique de fin arrivé, la seule chose que l’on souhaite est d’en reprendre pour la même durée !

 

L’avis de Tof

Pas mal du tout ! Vraiment pas mal. Après un Épisode VII plaisant mais un poil convenu, voilà qu’on nous sert ici un Star Wars bourré de surprises. Le scénario nous joue quelques tours bien pensés. On pensait déjà pouvoir imaginer le prochain épisode mais il n’en est rien. Voilà déjà un très bon point.

L’autre aspect que j’ai aimé concerne les personnages. Le réalisateur prend le temps de nous les présenter, sous toutes les coutures, dans leur intimité la plus protégée. Il insiste ainsi sur les relations que chacun peut avoir avec le bien et le mal qui n’ont jamais été aussi proches l’un de l’autre. Il se focalise aussi sur le lien très spécial qui existe entre Rey et Kylo Ren. Là encore, il atténue les notions de bien et de mal, se concentrant plus sur les motivations des uns et des autres, sur le référentiel que chacun a pu construire sur les blessures du passé. Et puis il y a un personnage que tout le monde attendait au tournant, c’est Luke évidemment. Les fans, dont je fais partie, voulaient le retour du puissant Jedi. Là encore, la surprise est de mise. Oui c’est un très grand Jedi mais il le montre autrement que le sabre à la main et, finalement, on adore ça.

Côté ambiance, à l’image d’un Rogue One, le film est assez sombre. C’est la guerre et elle n’est pas lisse, les morts se succèdent et ils ne laissent jamais indifférents. Cette pénombre est joliment contrebalancée par l’humour finement distillé ici et là. On retrouve les répliques cinglantes que l’on a tant aimé dans la première trilogie et qui avaient déjà fait un premier retour dans Le Réveil de la Force. Cet humour joue beaucoup sur la dérision (voire même l’autodérision) ce qui le rend encore plus sympathique. On est bien loin des blagues convenues de certaines super-productions.

Enfin, parlons spectacle. C’est du tout bon. L’action est haletante et elle est servie par des effets spéciaux de premier ordre (ah ah ah le jeu de mot). Les combats spatiaux raviront les aficionados de la saga, c’est sûr. C’est du Star Wars et c’est très bien fait. Le tout est secondé par une bande originale toujours aussi inspirée par le maître John Williams.

Oui j’ai aimé, oui j’ai passé un très bon moment. Un moment plus subtil et plus introspectif que d’habitude. Encore !

Visuels : © 2017 Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

 

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Encore deux ans avant de connaître le fin mot de cette nouvelle trilogie. Heureusement que le spin-off consacré au gentil vaurien est prévu sur nos écrans noirs au printemps 2018 !
ON A AIMÉ !
- Un univers "gris"
- La beauté visuelle (en particulier celle de la planète de Crait)
- Les combats aériens
- Des personnages shakespeariens
- La montée en puissance de Kylo Ren
- Un épisode qui s'émancipe de la Trilogie originelle
ON A MOINS AIMÉ...
- Un épisode tellement riche que l'on a parfois du mal à tout suivre et à tout assimiler (la meilleure excuse pour retourner le voir !)
- 2h30, ça passe vite !!!
Star Wars Episode VIII – Les Derniers Jedi : Deux avis, sinon rien !
Star Wars Episode VIII - Les Derniers Jedi
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Rian Johnson
Scénario : Rian Johnson, d'après les personnages et l'univers créés par George Lucas
Casting : Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Adam Driver, Mark Hamill, Carrie Fisher, ...
Durée : 2h 32min
Genre : Space Opera
Sortie en France : 13/12/2017
Sortie aux Etats-Unis : 15/12/2017
Musique : John Williams
Distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
Production : Walt Disney Studios Motion Pictures, Lucasfilm et Bad Robot Productions