La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Télé / Séries > Game of Thrones – Saison 8 Episode 4
Télé / Séries
Game of Thrones – Saison 8 Episode 4
The Last of the Starks

Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après un affrontement nocturne aussi terrible que magistral entre les morts et les vivants (et sans doute la fin du volet "fantasy" de ce récite épique), Game of Thrones renoue dans ce quatrième épisode avec son essence-même : le drame shakespearien.

Le Roi de la Nuit est vaincu, entraînant l’annihilation totale de ses lieutenants (les Marcheurs Blancs), de son dragon et de l’intégralité de l’armée des Morts. Mais avant de crier victoire, l’heure est au recueillement. Et surtout aux adieux. Des adieux à tous ceux ayant été le bouclier protecteur des royaumes humains et s’étant sacrifiés pour que les vivants triomphent de la mort.

Le feu les emporte définitivement laissant place à la vie et aux célébrations. Mais celles-ci seront de courte durée : la dernière guerre est imminente.

Suite à cette Long Night de l’épisode 3 d’une puissance rare et durant laquelle il était difficile de reprendre son souffle, il était possible d’imaginer un retour temporaire au calme pour l’épisode 4. Mais une fois encore, les scénaristes nous prennent à contre-pied (depuis le temps, on devrait franchement avoir pris l’habitude !). A l’image de ce qui irriguait l’ensemble de l’épisode 2, l’ouverture de The Last of the Starks est dotée d’une grande charge émotionnelle. Devant les remparts de Winterfell, les survivants font leurs adieux à ceux qui les ont protégé face à la mort. L’hommage est à la hauteur de la bataille qui les a vu périr, et les spectateurs pleurent les disparus au même titre que les protagonistes. La tristesse ressentie par Emilia Clarke et Sophie Turner pour Jorah Mormont et Theon Greyjoy est aussi belle que le fut leur sacrifice.

Arrivant comme une grande bouffée d’air tant pour les personnages que pour les spectateurs, les célébrations suivant la victoire marquent très rapidement le retour de Game of Thrones à ses origines : celles d’un drame shakespearien. La scène – très rythmée – alterne de façon extrêmement juste entre passages tout en légèreté (le jeu à boire entre Tyrion, Jaime, Brienne et Podrick, absolument jouissif ; ou encore le bref mais bel échange entre Sansa et le Limier) et moments beaucoup plus intenses. Et surtout politiques. La stratégie reprend le dessus et Daenerys met toutes les chances de son côté afin de ne pas voir son accès au Trône de Fer menacé par la véritable ascendance de Jon, qui devient dès lors le point de convergence des différentes intrigues.

Décidant de révéler son identité à Sansa et Arya contre la volonté de son amante/tante/Reine, Jon provoque malgré lui une bonne partie des enjeux dramaturgiques restants. Sansa – contrairement à la promesse faite à Jon et dont l’objectif est de protéger les derniers des Stark – s’empresse de divulguer l’information à son ancien époux, ce qui permet à Tyrion de reprendre toute sa place au sein du jeu des trônes. Et quel plaisir de voir à nouveau Peter Dinklage en pleine lumière après un début de saison relégué dans les cryptes de Winterfell ! Informant à son tour Lord Varys (Conleth Hill) du secret entourant Jon Snow, il permet le grand retour de ce personnage – digne héritier de Machiavel – absent des intrigues principales depuis plusieurs saisons alors que ses passes d’armes verbales avec Littlefinger ont fait tout le sel du début de la série.

Une fois les enjeux politiques remis à leur juste place, le drame shakespearien peut se déployer intégralement lors des vingt dernières minutes de l’épisode qui seront fatales à Daenerys. Les lourdes pertes qu’elle subit (de façon un peu surprenante, voire artificielle) renforcent l’instabilité atavique de son caractère, l’aveuglement pour le trône et la rage prenant le pas sur la raison et laissant supposer une « Made Queen » en devenir face à l’autre « Made Queen » revendiquée : Cersei Lannister. De plus en plus impitoyable, celle-ci restera sur sa position malgré les quelques larmes arrachées par Tyrion à son interprète Lena Headey.

S’il n’est pas exempt de quelques défauts (l’oubli d’un gobelet de café d’une célèbre enseigne non gommé en post-production ; la scène totalement sortie de nulle part entre Tyrion, Jaime et Bronn, malgré des dialogues on ne peut plus savoureux) contrairement à la quasi-perfection des épisodes 2 et 3, The Last of the Starks offre de nombreux moments aussi beaux que tragiques, à l’image du rapprochement puis de la séparation entre Brienne et Jaime lorsque ce dernier décide de repartir auprès de sa sœur (peut-être pour accomplir la prophétie du valonqar ?). Et que dire de cette fin annonciatrice d’un déluge de feu grâce à sa dernière réplique : « Dracarys » !

Appréciation de MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un épisode qui - une fois encore dans l'univers de Game of Thrones - redistribue largement les cartes et est annonciateur d'un dénouement aussi épique que dramatique.
ON A AIMÉ !
- Le retour des enjeux dramatiques (et ils sont légion)
- La qualité des échanges
- L'émotion, toujours aussi présente
- Brienne et Jaime
- La surprise, une fois encore !
ON A MOINS AIMÉ...
- Certains choix dans le scénario qui paraissent, à première vue, assez artificiels
- Un sacré anachronisme lors de la scène du banquet !
Game of Thrones – Saison 8 Episode 4
Game of Thrones - Saison 8 Episode 4 : The Last of the Starks
Support(s) : Télé / Séries
Réalisation : David Nutter
Scénario : David Benioff et D. B. Weiss, d'après l'oeuvre de G. R. R. Martin
Casting : Peter Dinklage, Nikolaj Coster-Waldau, Lena Headey, Emilia Clarke, Kit Harington, Sophie Turner, ...
Durée : 1h 17min
Genre : Fantastique
Sortie en France : 06/05/2019
Sortie aux Etats-Unis : 05/05/2019
Musique : Ramin Djawadi
Distribution : HBO (Etats-Unis) et OCS (France)
Production : HBO