MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Batman & Batman – Le Défi : Deux avis, sinon rien !

Batman & Batman – Le Défi : Deux avis, sinon rien !

Oui, il y a eu une vie avant les Batman de Christopher Nolan. Il y a eu ceux de Tim Burton notamment. Difficile donc de passer à côté dans le cadre de notre Focus consacré aux soixante-quinze ans de papy chauve-souris. Une fois de plus, c’est un double-avis, et vous allez voir que notre spécialiste de Batman est, pour une fois, le plus exigeant d’entre nous.

Dossier Batman Une

 

Batman

Batman AfficheRéalisation : Tim Burton

Casting : Michael Keaton, Jack Nicholson, Kim Basinger, Michael Gough, …

Scénario : Sam Hamm et Warren Skaaren, d’après une histoire de Sam Hamm et les personnages créés par Bob Kane

Genre : Super-Héros

Durée : 2h 05min

Production : Warner Bros., PolyGram Filmed Entertainment et The Guber-Peters Company

Distribution : Warner Bros.

Sortie aux USA : 23 juin 1989

Sortie en France : 13 septembre 1989

À Gotham City, la pègre règne en maître sur l’ensemble de la ville. À sa tête, le parrain Carl Grissom. Il contrôle tout : économie, justice, police. Un mystérieux personnage masqué du nom de Batman tente comme il le peut de mettre de l’ordre dans tout cela, luttant sans relâche contre le crime organisé. Une nuit, alors qu’il tente d’arrêter l’un des bras droit de Grissom, Jack Napier, il fait tomber ce dernier dans une cuve d’acide. L’homme en sort défiguré, le visage blanc, les cheveux verts et les lèvres rouges affichant un rictus permanent. Il sombre définitivement dans la folie et devient Le Joker. Son but ? Détruire la ville et ses habitants. La routine quoi.

Batman Un

L’avis de Julie

Ce premier Batman est un film qu’il faut replacer dans le contexte de son époque, c’est à dire la toute fin des années 80. Alors oui, il a vieilli. Oui, les Nolan sont passés par-là depuis. Mais cela reste un bon film. Parce qu’il a du style. Un réel univers. L’univers de Tim Burton, alliant cartoon et gothique. On retrouve incontestablement Beetlejuice en voyant ce film. D’aucuns diront que ça n’est pas l’esprit du comics, ce qui est un reproche tout à fait compréhensible. Mais pour les profanes, ce Batman est un vrai divertissement. Et servi par des acteurs de talent. Enfin, surtout un pour tout dire : Jack Nicholson. Il a dans son jeu cette folie que l’on lui connaît qui sied parfaitement au Joker. Il est cabot, tout comme son personnage.

Maintenant, sorti de son contexte, il est vrai que ce film fait pâle figure face à la récente trilogie. Et pas qu’au niveau des effets spéciaux. Ce Burton est un peu lisse, pas suffisamment sombre. Cela reste néanmoins du bon cinéma qui a en plus le mérite d’une belle recherche esthétique au niveau de l’ambiance et des décors.

La note de Julie : 6/10

Batman Deux

L’avis de Tof

Le hic avec ce film, c’est que le côté sombre du comics n’est que peu présent. L’imagerie de Burton tombe un peu trop dans une forme parodique qui ne sied pas à Batman. Le film ne fait pas peur, il ne soulève pas les bons thèmes. Alors oui, il y un côté cartoon volontaire mais Nolan est passé par là et cela change tout. 

Il est même parfois difficile de différencier une volonté de Burton de faire un film avec un grain de parodie ou un véritable aspect kitsch. Et même si le réalisateur voulait présenter une copie proche des comics en la rendant un peu niaise, il est bien loin de la réalité de ces comics qui sont franchement sombres et pas du tout naïfs. Du coup la prestation de Kim Basinger est difficilement appréciable. Si elle a suivi des consignes strictes pour jouer l’héroïne potiche des années 40 c’est réussi, sinon…

Il faut toutefois reconnaître à Burton l’univers qu’il a créé. Les aspects gothiques sont très sympa.

La note de Tof : 4/10

 
 
Batman – Le Défi

Batman Le Défi AfficheRéalisation : Tim Burton

Casting : Michael Keaton, Michelle Pfeiffer, Danny DeVito, Christopher Walken, Michael Gough, …

Scénario : Daniel Waters, d’après une histoire de Daniel Waters et Sam Hamm basée sur les personnages créés par Bob Kane et Bill Finger

Genre : Super-Héros

Durée : 2h 06min

Production : Polygram Pictures, Warner Bros.

Distribution : Warner Bros. Entertainment

Sortie aux USA : 19 juin 1992

Sortie en France : 10 juillet 1992

Gotham City. Un couple fortuné – les Cobblepot – donne naissance à un enfant difforme. La nuit de Noël, ils l’abandonnent dans les égouts. Trente-trois ans plus tard, l’enfant – Oswald Cobblepot – a grandi et refait surface sous le nom du Pingouin. Ce dernier s’allie à l’industriel millionnaire Max Schrek qui s’engage à faire entrer Le Pingouin dans l’élite de Gotham contre son silence sur ses affaires crapuleuses. Parallèlement, une mystérieuse cambrioleuse en costume vinyle – Catwoman – fait son entrée. Si Batman est clairement troublé par cette femme, il décide de lutter sans relâche contre Le Pingouin et ses acolytes.

Batman Le Défi Deux

L’avis de Julie

Ce deuxième volet burtonnien est un cran au-dessus du précédent. L’ambiance présente dans le premier film y est encore plus recherchée, plus aboutie.

Comme pour son premier opus, Burton s’est entouré de très bons acteurs. Danny DeVito – grimé comme jamais – est un Pingouin extrêmement convaincant. Il respire le vice et la vengeance par tous les pores. Quant à Michelle Pfeiffer, elle est juste excellente en Selina Kyle/Catwoman. La scène de la « transformation » (si l’on peut dire) est tout simplement géniale, totalement délirante. Bref, c’est une belle performance.

Le réalisateur reste tout de même égal à lui même dans le côté parodique, pour ne pas dire caricatural, qui est, certes, moins présent mais toujours là. Après, c’est son style. Pratiquement l’ensemble de sa filmographie est ainsi. Il y a du bon et du moins bon. Et l’on peut dire que ce Batman – Le Défi fait encore largement partie des bons.

La note de Julie : 7/10

Batman Le Défi Un

L’avis de Tof

On va largement vers le mieux. L’ambiance est plus sombre, moins parodique que pour le premier opus. Ben oui moi j’aime pas qu’on rigole avec Batman ! Le Pingouin est tout à fait emblématique de l’ambiance même si, une fois encore, Tim Burton prend quelques libertés avec le personnage. On sent donc que le réalisateur a voulu poser sa patte sur l’ensemble. Ce n’est pas désagréable mais c’est du Burton, on aime ou on aime pas. 

L’arrivée de Catwoman apporte un vent de fraîcheur sur le film même si Michelle Pfeiffer en fait des tonnes. Encore une fois le personnage du comics est taquin, certes, mais moins exubérant. 

Le film se laisse voir. Il a pris un coup de vieux, à n’en pas douter, mais l’esprit sombre de Gotham vous prend à la gorge depuis le début du film et ça c’est vraiment bien. 

La note de Tof : 6/10


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...