Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Sorties DVD Février 2018 : Faute d’amour, Une suite qui dérange : le temps de l’action, Zombillénium, Logan Lucky, The Square, …
Cinéma / DVD /
Sorties DVD Février 2018 : Faute d’amour, Une suite qui dérange : le temps de l’action, Zombillénium, Logan Lucky, The Square, …
De la qualité et de l'éclectisme

Un mois court en jours mais riche en belles sorties pour tous les âges et pour tous les goûts. Et si vous avez loupé la Palme d’Or sur grand écran, il est encore temps de vous rattraper !

Mardi 6 février

Faute d’amour

Réalisation : Andrey Zvyagintsev

Casting : Maryana Spivak, Matvey Novikov, Andris Keishs, Alexey Rozin, … 

Scénario : Andrey Zvyagintsev et Oleg Negin

Genre : Drame

Durée : 2h 07min

Sortie en salle : 20 septembre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser… Aucun des deux ne semble avoir d’intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu’à ce qu’il disparaisse.

La critique de MaXoE : A travers une histoire d’une violence inouïe (celle d’un couple au bord de la rupture dont l’enfant disparaît sans que personne ne semble s’en soucier), Andrey Zvyagintsev met en exergue une société russe déshumanisée où des êtres évoluent sans âme, sans conscience, reproduisant la haine des générations précédentes. Une société déshumanisée oui. Mais tout simplement parce que le bonheur en est absent. Une absence de bonheur que l’on retrouve dans la mise en scène du cinéaste : bâtiments austères, appartement luxueux mais à l’aspect glacial, climat gris ou enneigé. La forme de ce film (dont vous pouvez retrouver la critique complète) est désespérée et en même temps d’une beauté stupéfiante. Une beauté à l’image de son actrice principale Maryana Spivak qui, en mère dépourvu d’amour, irradie l’ensemble du film par sa dureté et sa justesse. Une beauté qui n’éclipse pas pour autant le terrible propos : l’égoïsme de l’être humain qui avance tête baissé sans jamais se remettre en question.

 

Une suite qui dérange : le temps de l’action

Réalisation : Bonni Cohen et Jon Shenk

Casting : Al Gore

Genre : Documentaire

Durée : 1h 40min

Sortie en salle : 27 septembre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : L’ex vice-président Al Gore poursuit infatigablement son combat en voyageant autour du monde pour former une armée de défenseurs du climat et exercer son influence sur la politique climatique internationale. Les caméras le suivent en coulisse, saisissent des moments publics et privés, drôles et émouvants : alors que les enjeux n’ont jamais été aussi importants, il défend l’idée que les périls du changement climatique peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes.

Critiques de la presse : Plus qu’un simple film, ce nouveau documentaire faisant suite à Une vérité qui dérange est un témoignage d’intérêt public. Son seul défaut ? Avoir été réalisé avant que Trump ne décide de sortir des accords de Paris et ne nie la réalité du dérèglement climatique. Un troisième volet est donc plus qu’indispensable !

 

Mercredi 14 février

Blade Runner 2049

Réalisation : Denis Villeneuve

Casting : Ryan Gosling, Harrison Ford, Jared Leto, Ana de Armas, Robin Wright, …

Scénario : Hampton Fancher et Michael Green, sur une idée d’Hampton Fancher et Ridley Scott, d’après les personnages créés par Philip K. Dick

Genre : Science-Fiction

Durée : 2h 32min

Sortie en salle : 4 octobre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies…

La critique de MaXoE : Les suites ne sont jamais sans risques. Surtout lorsqu’il s’agit de s’attaquer à un film culte comme celui de Ridley Scott. Sur le papier, ce Blade Runner 2049 (pour la critique complète, c’est ici) possédait déjà deux gros atouts dans sa manche : Ridley Scott à la production (papa n’aurait certainement pas abandonné son bébé sans rien faire) et Denis Villeneuve à la réalisation. A l’écran, le résultat relève de la prouesse. Et c’est un euphémisme. On retrouve dans le film de Denis Villeneuve la même philosophie, la même réflexion sur ce qui constitue l’humanité d’un être. Mais à un degré supérieur. La notion de transhumanisme – déjà bien développée dans le premier film – est ici poussée à l’extrême et couplée à des questions touchant à l’altérité, notamment à son acceptation. Mais là où Denis Villeneuve réalise son coup de génie, c’est dans sa mise en scène. Une mise en scène qui ose la lenteur, la contemplation et les grands espaces, laissant peu de place à l’action et faisant de Blade Runner 2049 un blockbuster allant totalement à contre-courant des codes du genre. 

 

Mardi 20 février

Zombillénium

Réalisation : Arthur de Pins et Alexis Ducord

Casting (voix, version française) : Emmanuel Curtil, Kelly Marot, Alexis Tomassian, Alain Choquet, …

Scénario : Arthur de Pins et Alexis Ducord d’après la série de bandes dessinées

Genre : Animation

Durée : 1h 18min

Sortie en salle : 18 octobre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité… Jusqu’à l’arrivée d’Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir… Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?

Critiques de la presse : Adapté de la BD du même nom, Zombillénium réussit le pari de déniaiser le dessin animé à destination du jeune public en mêlant habilement humour et horreur à plusieurs thématiques sociales et sociétales. Satire mordante de notre société consumériste, message de tolérance sur la différence ou encore lutte des classes sont autant de sujets abordés dans ce film d’animation aussi original qu’intelligent.

 

Mardi 27 février

Logan Lucky

Réalisation : Steven Soderbergh

Casting : Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig, Riley Keough, Katie Holmes, Hilary Swank, …

Scénario : Rebecca Blunt

Genre : Comédie policière

Durée : 1h 58min

Sortie en salle : 25 octobre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…

Critiques de la presse : Il avait annoncé sa retraite et revient pourtant en grande forme. Grâce à Logan Lucky, Steven Soderbergh renoue avec les codes du film de casse. Scénario inventif et surprenant, casting haut de gamme et réalisation virtuose sont les maîtres mots de cet Ocean’s Eleven version prolo qui assume totalement et volontairement son côté série B, sans manquer de livrer au passage une chronique sociale et sensible de l’Amérique de Trump.

 

Mercredi 28 février

The Square

Réalisation : Ruben Östlund

Casting : Claes Bang, Dominic West, Elisabeth Moss, Terry Notary, …

Scénario : Ruben Östlund

Genre : Comédie dramatique

Durée : 2h 31min

Sortie en salle : 18 octobre 2017

Support : DVD & Blu-Ray

Synopsis officiel : Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

La critique de MaXoE (disponible ici en totalité) : Grâce à sa mise en scène d’une implacable et d’une impeccable maîtrise, Ruben Östlund joue avec le spectateur autant qu’avec la caméra, alternant plans-séquences et hors-champs à l’envi, préférant se concentrer sur les réactions plutôt que sur l’action de ses protagonistes. Et chaque nouvelle scène est un moment de cinéma virtuose, un tour de force qui expose (tel un musée d’art contemporain) la frontière ténue entre civilisation et sauvagerie. La satire sociale frappe fort, et elle frappe juste.