MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > X-Men : Pas un, pas deux, mais les trois !

X-Men : Pas un, pas deux, mais les trois !

Difficile d’évoquer Wolverine sans parler de ses tous premiers pas au cinéma sous les traits de Hugh Jackman. Dans le cadre de notre Focus consacré au plus célèbre des X-Men, revenons donc un peu en arrière (treize ans déjà pour le premier film !) avec les trois premières adaptations à l’écran de ces célèbres personnages Marvel que sont les mutants !

X Men Une

 

X Men 1 AfficheX-Men

Réalisation : Bryan Singer

Casting : Hugh Jackman, Ian McKellen, Patrick Stewart, Famke Janssen, Halle Berry, …

Scénario : David Hayter avec la participation de Christopher McQuarrie, d’après une histoire de Bryan Singer et Tom DeSanto, d’après l’œuvre de Stan Lee et Jack Kirby

Genre : Fantastique, Science-Fiction, Action, Super-Héros

Durée : 1h 45

Production : Lauren Shuler Donner et Ralph Winter

Distribution : 20th Century Fox

Sortie aux USA : 14 juillet 2000

Sortie en France : 16 août 2000

1944, la Pologne. Et un camp de concentration. Un jeune garçon est séparé de ses parents. Sous le coup de l’émotion et de la colère il déclenche un phénomène étrange, la déformation d’une lourde porte en métal. Quelques décennies plus tard, une jeune fille, Malicia (Anna Paquin) rend inconscient son petit ami en échangeant avec lui un baiser. Elle est une mutante, tout comme le garçon en Pologne des années auparavant. La différence est qu’aujourd’hui l’existence des mutants est reconnue. Mais cela n’est pas pour autant qu’elle est acceptée. Comme toute différence, elle fait peur. Elle attise les craintes. Et parfois la haine. C’est pourquoi, après son acte involontaire, la jeune fille décide de s’enfuir de chez elle. Sur sa route, elle croise Logan. Ou Wolverine (Hugh Jackman). Au choix. Lui aussi un mutant. Capable de se régénérer. Mais incapable de se souvenir de son passé. Ils se font attaquer par un troisième mutant (et oui, quand il y en a un…), lui aux ordres d’un dénommé Magnéto (Ian McKellen) qui a la capacité de contrôler les métaux (tiens !). Ils sont sauvés de cette attaque par d’autres mutants (encore !) qui emmènent avec eux dans l’institut du Professeur Xavier (Patrick Stewart). Un institut dont la vocation est d’accueillir et de former des mutants, mais aussi de contrôler les actions de Magnéto et ses camarades de jeu.

X Men 1 nouvelle 

Si ce premier volet n’est pas le meilleur des trois, il sait correctement poser les bases de la trilogie. On comprend aisément les liens anciens qui unissent Xavier et Magnéto. Mais ils sont toutefois relégués au second plan. Tout comme les autres mutants. Ceci afin de faire toute la place à Wolverine, campé par Hugh Jackman. Ce qui lui a permis de lancer sa carrière internationale. D’ailleurs, l’acteur est bon. Clairement juste dans ce côté très marginal de Wolverine, et en même temps touché par certains de ces « congénères » Toutefois, si le personnage est primordial, il est dommage que les autres ne soient pas mieux exploités. Alors que les mutants de l’institut, et même hors institut, sont légion. Mais là, les autres rôles s’effacent. A part cette fin plutôt intéressante entre Xavier et Magnéto.

Pour le reste, il s’agit d’un film d’action classique, avec ce qu’il faut d’explosions, d’affrontements, etc. Il est tout de même bien fait sur le plan visuel. Et même si cela n’est pas central, ce film interroge également sur cette tendance de l’homme à exclure ses semblables (ou presque semblables). Le parallèle est fait avec Shoah.

En somme, un film moyen, mais qui ouvre des perspectives pour la suite.

Note : 5 / 10

 

X Men 2 AfficheX-Men 2

Réalisation : Bryan Singer

Casting : Hugh Jackman, Ian McKellen, Patrick Stewart, Famke Janssen, Halle Berry, Brian Cox …

Scénario : David Hayter, Michael Dougherty et Dan Harris, d’après une histoire de David Hayter, Bryan Singer et Zak Penn

Genre : Fantastique, Science-Fiction, Action, Super-Héros

Durée : 2h 05min

Production : Lauren Shuler Donner et Ralph Winter

Distribution : 20th Century Fox

Sortie aux USA : 2 mai 2003

Sortie en France : 30 avril 2003

Une mystérieuse créature s’introduit à la Maison Blanche. Et parvient jusqu’au bureau ovale dans le but d’assassiner le Président. La tentative échoue, mais le débat autour des mutants est relancé. Car il s’agissait bel et bien d’un mutant. L’opinion publique est de plus en plus hostile. Pour tenter de comprendre d’où vient ce mutant, Xavier va interroger Magnéto, emprisonné depuis l’opus précédent. Il apprend alors qu’un militaire, dénommé William Stryker (Brian Cox), a réussi à soutirer certaines informations à Magnéto. Comme par exemple l’emplacement de l’institut du Professeur Xavier. Qui se trouve donc menacé. De plus, Stryker semble en savoir long sur le passé de Wolverine. Tout comme il a l’air d’être lié à Xavier de par certains événements. Un fils mutant par exemple…

X Men 2

Du point de vue de la qualité, ce second volet est sensiblement équivalent au premier. Il reste de facture tout à fait classique question action. Les aficionados vont aimer (ou ont aimé), sans aucun doute. Mais pour ceux qui ne sont pas familiers de l’univers, ils se retrouveront face à un film d’action comme un autre.

Toutefois, au niveau du scénario, on se trouve face à quelque chose d’un peu plus élaboré. Deux intrigues évoluent plus ou moins indépendamment pour finalement se rejoindre. Dont tout un pan consacré à Wolverine. Et à son passé. Oui, encore une fois, le film s’attarde fortement sur le personnage de Logan. Mais les autres sont à peine plus mis en valeur. Notamment le rôle de Jean Grey, ce qui se comprend une fois la trilogie prise dans son ensemble.

C’est distrayant et visuellement intéressant. Ça n’est pas du grand cinéma, mais c’est du grand spectacle à voir au moins une fois. Et c’est une suite dans la droite ligne du premier X-Men.

Note : 5 / 10

 

X Men 3 AfficheX-Men L’affrontement final

Réalisation : Brett Ratner

Casting : Hugh Jackman, Ian McKellen, Patrick Stewart, Famke Janssen, Halle Berry, Anna Paquin, …

Scénario : Zak Penn et Simon Kinberg

Genre : Fantastique, Science-Fiction, Action, Super-Héros

Durée : 1h 45min

Production : Lauren Shuler Donner, Ralph Winter et Avi Arad

Distribution : 20th Century Fox

Sortie aux USA : 26 mai 2006

Sortie en France : 24 mai 2006

Depuis la disparition de Jean Grey (Famke Janssen) à Alkali Lake, les mutants de l’institut tournent plus ou moins au ralenti. Scott est anéanti. Il n’a de cesse de penser à elle et l’entend même lui parler. Ce qui l’attire à Alkali Lake. Il disparaît. En parallèle, une société pharmaceutique a mis au point un vaccin permettant aux mutants de renoncer à leurs pouvoirs et entrer ainsi « dans la norme ». Magnéto et ses seconds décide alors de recruter un maximum de mutants afin de lutter contre cette firme et ce nouveau traitement. Quant à Xavier, il prêche pour la tolérance et, comme toujours, refuse les pratiques de Magnéto. Mais Scott disparu, il doit gérer un nouveau problème. Celui de la réapparition de Jean. Légèrement changée. Et surtout incontrôlable. 

X Men 3

Des trois volets, celui-ci est sans doute le plus intéressant. Déjà, il ne ménage pas ses surprises quant au sort de ses personnages (enfin, surtout pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas les comics X-Men). Il y a toujours de l’action à gogo, des scènes traînant d’ailleurs parfois en longueur. Et si la partie abordant cette histoire de traitement contre le gène mutant n’est pas la plus intéressante à mon goût, ce troisième opus gagne en qualité du fait qu’il se penche un peu plus sur ses personnages. Du moins certains d’entre eux.

Car oui, même s’il est encore très présent et occupe toujours une place centrale, il n’est plus question uniquement de Wolverine ici. Le film s’attarde aussi beaucoup plus sur Jean Grey (comme l’avait laissé présager le second X-Men). Son passé. Ses capacités. Ses démons (ou plutôt son Phénix). Et sa relation à Wolverine, il faut le concéder. Toujours par le biais de Jean, il se penche également un peu plus sur le passé commun de Xavier et Magnéto. Ce qui manquait un peu dans les deux premiers volets. Et que l’on retrouve encore plus dans X-Men First Class. Mais là n’est pas le sujet.

Pour ce qui est de ce dernier opus, même si les scènes de pure action sont un peu longuettes, elles restent assez spectaculaires. Après, ne vous attendez pas non plus à un film où la réflexion est de mise. Il se passe d’analyse en ce sens et reste du blockbuster divertissant. Mais du bon divertissement. Et des trois, il est le plus réussi.

Note : 6 / 10


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...