Focus Spécial Joker
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > A lire : Pas de berceuse pour Fanny et Succubus Blues
Livres / BD
A lire : Pas de berceuse pour Fanny et Succubus Blues

Dans Pas de berceuse pour Fanny de Sophie Hanna, Alice Fancourt est la deuxième femme du riche et séduisant David. La première femme a été sauvagement assassinée et a laissé derrière elle un fils âgé maintenant de 6 ans. Ils vivent chez la mère de David, la pire belle-mère qui soit : riche, veuve, autoritaire, elle décide de tout et de rien. Et après avoir accouchée d’une petite fille, Alice se retrouve inscrite par sa belle-mère à un club de fitness, la forçant à laisser son bébé à son mari. Mais tout se gâte quand elle rentre quelques heures plus tard et découvre un autre bébé à la place de sa petite fille. Elle passe aux yeux des autres et de la police qu’elle a appelé pour une hystérique. Seul un jeune détective semble la croire et va même jusqu’à reprendre l’enquête sur la mort de la première femme. Et pendant qu’il découvre certaines choses bizarres dans l’enquête, David se met à harceler psychologiquement Alice. Il l’humilie, l’oblige à se baigner nue, à se couper les cheveux, à manger par terre comme un chien… Mais rien n’y fait, elle refuse toujours de croire que ce bébé est le sien. Et au moment où le jeune inspecteur est persuadé que David a tué sa première femme, Alice disparaît avec le bébé. Est-elle encore en vie ou a-t-elle tout inventé de cette histoire, menant en bateau l’inspecteur ?

Le deuxième livre que je veux vous présenter n’est pas encore sorti, il n’est prévu que pour la fin du mois (le 26 février exactement). Mais les Editions Bragelonne organisent un petit concours pour le gagner. J’ai déjà participé, les questions sont faciles alors n’hésitez pas ! Mais parlons un peu du livre : Succubus Blues de Richelle Mead a pour héroïne Georgina Kaincaid, une succube un petit peu embêtée par les désavantages de sa condition. Pourtant, à la base, elle n’a pas trop à se plaindre : succube n’est pas le pire des postes que l’enfer peut offrir à une femme. Elle a pour elle la jeunesse éternelle, elle choisit son apparence, sa garde-robe et les hommes sont à ses pieds. Mais voilà, difficile de se trouver un compagnon quand le fait de sortir avec lui met en péril son âme. Alors elle compense avec un boulot qu’elle aime : travailler dans une librairie. Livres et moka blanc à volonté et la possibilité de fréquenter un charmant auteur. Manque de chance, quelqu’un se met à jouer les justiciers parmi les anges et les démons dans sa ville et forcément, elle se retrouve au milieu de toute cette affaire…


Initialement publié le 12.02.09 à 17:50.