MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Voici un nouveau Concours Comics du MaXoE Festival et aujourd’hui nous allons du côté de Delcourt en vous proposant de gagner chaque jour pendant 5 jours (à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 30 juin 2019, 23:59) un exemplaire de Slots de Dan Panosian ! Pour participer, vous devez répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Nous vous avons déjà proposé plusieurs Concours Jeux Vidéo sur consoles pendant cette édition 2019 du MaXoE Festival, place aux joueurs sur PC ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’au jeudi 27 juin 2019 à minuit, nous vous proposons de gagner chaque jour une clé PC Steam pour jouer à Vampyr, le jeu de Focus Interactive développé par Dontnod. Et c’est sur cette page que cela se passe 🙂 En savoir plus !
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Retour sur Belzagor de Thirault & Zuccheri chez Les Humanoïdes Associés
Livres / BD
La BD du jour : Retour sur Belzagor de Thirault & Zuccheri chez Les Humanoïdes Associés

Adaptation libre des Profondeurs de la terre, œuvre sulfureuse à sa sortie en 1969 pour ce qu’elle renvoie de défiance à l’empire américain embourbé au Vietnam, Retour sur Belzagor possède une attraction étrange qui se lit au travers d’un monde peuplé d’être étrangement calme, qui font corps avec la nature et les éléments environnants et qui pratique un culte resté secret des hommes…

Jadis la Terre de Holman fut un des fleurons de la colonisation terrienne dont quelques états et compagnies exploitaient les richesses sans tenir compte des aspirations de la population indigène représentée par deux espèces intelligentes, les Nildoror, qui ressemblent à de grands éléphants à quadruple cornes arborant une crinière crêtée, et les Sulidoror, des bipèdes de trois mètres de haut couverts de sorte d’écailles orangées et possédants des dents et des ongles proéminents. Comme il arrive souvent au sein des grands empires, des voix se sont élevées pour rendre cette planète à leurs habitants. Depuis lors les immenses bâtissent élevées par les colons périclites progressivement loin du charme d’antan.

C’est dans ce contexte qu’un homme du nom de Gundersen revient sur cette planète qui a repris son nom originel, Terre de Belzagor. Dix-huit ans plus tôt l’homme, ancien militaire, avait pris ses premières fonctions de lieutenant sur ces terres lointaines. Il y accompagne une équipe scientifique composée d’un couple d’éthologues (l’éthologie est la science qui analyse le comportement des espèces animales dans leur environnement), venu assister à la cérémonie de la renaissance, une cérémonie interdite, pratiquée par les Nildoror. Gundersen connait la planète sur les bouts des doigts, et possède pour notre duo de scientifiques l’avantage d’avoir conservé des liens avec certains des autochtones. Pour parvenir à respecter la mission pour laquelle il a été engagé, il devra d’abord se rapprocher d’un nildoror du nom de Vol’himyor, qui seul pourra lui octroyer un laisser passer vers les terres où se déroule la fameuse cérémonie…

Diptyque particulièrement efficace, Retour sur Belzagor est tirée d’un roman publié la première fois par Robert Silverberg dans une revue de science-fiction américaine à la fin des années 60. La date à laquelle est publié ce texte possède son importance en ce sens que l’armée américaine s’enlise dans une guerre, le Vietnam, qui divise toujours plus la population. Il fallait à son auteur pas mal de cran pour participer à sa manière, à travers un récit qui critique de front le racisme et de l’ethnocentrisme qui caractérise toutes les sociétés impérialistes, au débat sur la légitimité du conflit au Vietnam. Aujourd’hui reste le texte, qui possède, à sa manière, encore de quoi séduire par les thématiques qu’il développe, dans une société de plus en plus gangrénée par un racisme qui n’est plus forcément caché. Dans ce contexte le travail du scénariste Philippe Thirault, possède un intérêt manifeste. Le texte d’origine avait pourtant besoin d’un traitement sur le rythme là où il se faisait plus introspectif. Il y ajoute donc des personnages, des scènes qui permettent de relever narrativement le déroulé tout en allant à l’essentiel. Le graphisme de Laura Zuccheri, auteur aux Humanoïdes Associés de l’excellente série Les Epées de verre, permet une immersion totale dans cette immense forêt humide de Belzagor. Elle donne à voir un bestiaire détonnant et une richesse du détail hors pair. Un récit séduisant et addictif dont on attend le dénouement avec impatience !

Thirault/Zuccheri – Retour sur Belzagor – Les Humanoïdes Associés – 2017 – 14,20 euros