MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Daybreak de Ralph, Bone Parish de Bunn & Scharf (Delcourt)

Comics en Vrac : Daybreak de Ralph, Bone Parish de Bunn & Scharf (Delcourt)

Une semaine placée sous le signe des morts. Ils sont bien réels et bien vivants dans Daybreak et ils viennent hanter les vivants dans Bone Parish.

Daybreak

3

Un monde de zombies, vous connaissez. Ici l’approche est un peu différente car vous êtes impliqué dans l’histoire. Vous êtes un observateur à qui l’on parle directement. Ainsi la première case nous présente un jeune homme manchot aux habits improbables, il vous salue et vous propose de le suivre car la nuit va tomber. Vous dormez alors dans son abri et, le lendemain, vous vous mettez en quête d’un abri possédant des vivres. Là vous tombez sur une horde de zombies. Vous arrivez à leur échapper mais cette fois vous vous heurtez à un survivant bien armé.

Oui le scénario n’est pas original, on connaît cette musique à base de survie de zombies. Mais ce qui plaît ici, c’est l’ambiance. Cette façon de s’adresser au lecteur renforce l’immersion, nous pousse à avoir de l’empathie pour les personnages. Et je dois avouer que les premières pages ont été un peu douloureuses, je ne voyais pas trop l’intérêt de tout cela mais c’est un plat qui se déguste sur la longueur. Il faut apprécier de le goûter petit à petit, de se laisser gagner par ce jeu de rôle. Ainsi, on se laisse embarquer dans l’aventure, en douceur. Le tout est servi par un dessin minimaliste qui dérange un peu au début et qui se révèle finalement idéal pour cette description très humaine d’une situation apocalyptique. L’auteur y met de l’émotion mais aussi beaucoup de fatalité.

Scénario : Brian Ralph – Dessins : Brian Ralph – Delcourt – Contrebande – 160 pages – janvier 2020 – prix 19,99 €

 

Bone Parish, T1

4

Et voici une nouvelle série éditée par Delcourt. Une ruelle sombre, des jeunes gens qui sont en quête d’une drogue de fin de soirée. Ils cherchent de la Cendre. C’est la dope à la mode en ce moment. Son effet ? Ceux qui en prennent ont des visions à base de revenants. Ceux-ci se matérialisent littéralement pour les drogués allant même parfois jusqu’à les rendre fous. Cette drogue est fabriquée à partir d’os humains prélevés directement dans les cimetières. Ce business est l’exclusivité d’une famille et cela suscite pas mal de jalousies. Après des premières tractations amicales, les bandes rivales passent aux choses sérieuses.

Sous couvert d’un scénario de trafic de drogue classique, les auteurs arrivent à proposer une histoire très réussie. Quelle idée saugrenue mais quelle belle idée ! Cette ambiance est terrible, les revenants s’invitent à la danse mais ce sont surtout les vivants qui ont des soucis. Ce besoin de voir ces revenants, cette envie de renoncer à la mort soulève pas mal de questions. Et puis on sent qu’ils en ont encore sous le coude, les auteurs tissent, dès ce premier tome, des liens et des complots qui ne demandent qu’à exploser. En bref, j’attends le tome 2 avec impatience.

Scénario : Cullen Bunn – Dessins : Jonas Scharf – Delcourt – Contrebande – 112 pages – février 2020 – prix 14,95 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...