MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Fiction Squad T1, Savage

Comics en Vrac : Fiction Squad T1, Savage
D'une côté les contes, de l'autre l'uchronie

Cette semaine, un tour dans le monde des contes et un autre dans un contexte beaucoup plus sombre. Celui de l’occupation et de la résistance dans une uchronie savoureuse. 

_SAVAGE - STICKER.indd

 

501 FICTION SQUAD T01[BD].inddFiction Squad T1

3

 

Nous voilà projetés à Bois-Des-Contes. Qu’est-ce que c’est ? Une terre magique, loin loin de nous. Un endroit qui regroupe tout ce que l’imaginaire humain a pu produire. On y trouve des contes de fées, des fables, du fantastique, de la science-fiction, des plaisanteries et des histoires d’amour. Dans ce monde merveilleux, on nous propose de nous concentrer sur la région des histoires pour enfants. La cité des rimes en est la capitale. Ne pensez pas que cette région est paisible, on y voit des sorcières affronter des reines des cartes et cela ne se fait jamais sans dégâts. 

Frankie Mack est un enquêteur bossant pour la police locale. Venant tout droit de la région des polars, il a atterri ici après quelques déconvenues de carrière. Il est pas franchement à sa place ici non plus, toujours un peu en décalage. Mais il fait son boulot. Et là il doit enquêter sur la chute, non mortelle rassurez-vous, d’Humpty Dumpty du haut d’un mur de sa maison. Il a été poussé. Dans la foulée, le corps d’une sorcière est retrouvé écrasé sous sa propre maison. La tension monte, le maire exige des résultats dans l’enquête mais li semblerait qu’il ne soit pas tout blanc lui non plus … 

FictionSquad-planches

L’auteur de Fairy Quest revient dans son style bien reconnaissable. Le genre de style qui fait penser à Fables. On replonge avec délectation dans le monde des contes pour une enquête faisant penser à celle d’un polar. L’idée est bonne. Cet album présente les prémices du complot mais on sent que les ficelles sont plus complexes qu’en apparence. L’humour et les références habiles sont présents aussi, c’est plutôt pas mal d’ailleurs. Le personnage de Frankie ne manque pas de saveur, il a un petit côté défaitiste qui sort de l’ordinaire et son entêtement force le respect. 

On peut reprocher à la BD de manquer un peu de rythme au début et surtout de marcher sur des sentiers déjà vus mais on fait vite abstraction de cela pour se concentrer sur ce monde joliment construit. Nul doute que la série va monter en puissance avec le tome 2. 

Scénario : Paul Jenkins – Dessins : Ramon Bachs – Fiction Squad T1 – Glénat – Grafica – 48 pages – juin 2015 – prix 13,90 €

 

 

_SAVAGE - STICKER.inddSavage

5

 

Une uchronie. 2004. L’Angleterre a été envahie par les forces venues de l’Est : les Volgans. Ils ont pris possession de toute l’Europe. Les US ne bougent pas, ils ont passé un accord avec les Volgans, histoire de se partager le monde. Tranquille. Les forces d’occupation sont loin d’être dans le droit chemin. Les exactions se multiplient sur la population locale qui ne tarde pas à s’organiser. La résistance fait un travail de sape sur l’occupant et on trouve un certain Bill Savage à sa tête. Il est sans pitié, sans peur. Il faut dire qu’il a perdu toute sa famille dans cette histoire. Mais pour continuer à agir et surprendre l’ennemi, ils décide de se faire passer pour mort. Son frère Jack se sacrifie pour la cause et il peut ainsi prendre sa place et agir encore plus efficacement pour la résistance. S’en suite une longue lutte, un combat sans pitié et un long réveil pour l’Angleterre.  

savage-planches

Un coup de coeur, assurément. Et pourtant la narration n’est pas exempte de défauts. Parfois brouillonne, multipliant les références au passé. Et puis le trait de Charlie Adlard (le dessinateur de The Walking Dead pour ceux qui ne le sauraient pas) propose des visages parfois difficiles à discerner. 

Malgré ces quelques petits défauts, nous avons adoré cet ouvrage car il va chercher loin dans l’âme humaine. Les auteurs n’y vont pas avec le dos de la cuillère. C’est souvent trash, dans les actes, dans les sentiments et du coup cela nous prend aux tripes. Ce n’est pas ce genre de BD qu’on lit avec détachement, on nous immerge totalement, brutalement. Le thème est bien celui de la liberté mais aussi du prix de la résistance. Que ferions-nous en pareilles circonstances ? Evidemment la question de l’uchronie est toujours intéressante aussi. Voir le monde sous un oeil neuf cela nous aide à nous poser les bonnes questions. 

Revenons sur les dessins de Charlie. Il est parfait pour montrer la noirceur de l’âme humaine, pour décrire la violence des actes, la violence des pensées. Il n’y a au final pas vraiment une histoire concrète, simplement une succession de récits, un regard sans concessions sur la folie humaine. Le genre de comics qui ne laisse pas indifférent et on aime ça. 

Scénario : Pat Mills – Dessins : Charlie Adlard – Savage – Delcourt – Contrebande – 192 pages – juin 2015 – prix 17,95 €

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...