MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Lucy Loyd’s Nightmare, Superworld T2

Comics en Vrac : Lucy Loyd’s Nightmare, Superworld T2

Deux comics cette semaine. L’un qui nous propose une vue frenchie des super-héros et l’autre qui nous fait trembler de peur…

superworld_2_haut

 

 

LucyLoyd-couvLucy Loyd’s Nightmare

5

 

Deux planches de dialogue entre une vendeuse d’une espèce de vide-grenier et un ami à elle. Ce dernier s’attarde sur une BD posée sur son stand : le dernier Lucy Loyd, la reine du comics horrifique. Seulement il y a un vrai problème. L’homme se voit dans les premières pages du comics et il peut même lire sa propre mort, écrasé par un camion fou. C’est à ce moment que déboule un camion fou … Le ton est donné, on nous sert de la mise en abîme, la BD de Lucy Loyd porte malheur et elle a tendance à prédire des choses peu agréables à son lecteur. On est ainsi embarqué de propriétaire en propriétaire de ces planches maudites. 

Mais la BD raconte aussi d’autres histoires, tirées de ses propres pages. C’est l’occasion de nous parler de la douloureuse rencontre d’un shérif et d’une bande de zombies vengeurs mais aussi celle de deux amis d’enfance qui n’ont pas suivi la même route. Chacune d’entre elles nous fait penser aux contes de la crypte. Le format est court, c’est sanglant et la fin est toujours un pied de nez, une sorte de pirouette astucieuse qui nous prend toujours à revers. 

LucyLoyd-planches

Et puis les frontières entre le livre et la réalité s’estompent petit à petit, chacun va dans l’univers de l’autre. On finit même par s’y perdre. Qui est ce personnage qui semble de se délecter de la mort de chaque lecteur, qui est vraiment Lucie Loyd qui apparaît elle-même dans le comics, … Où s’arrête la fiction finalement ? 

Nous nous sommes délecté. Les histoires sont acides à souhait notamment en raison de l’absence totale de morale. Et puis mêler le créateur à ses propres histoires est franchement une belle trouvaille ! Certes, c’est parfois un peu bordélique, on ne comprend pas toujours tout mais l’ambiance est terrible. Les auteurs (oui car Lucy Loyd n’existe pas vraiment même si elle signe cet album), ont l’esprit vraiment tordu et on aime ça ! Une BD à part pour un lectorat qui n’a pas froid aux yeux. Et puis la fin est un petit coup de génie ! 

Scénario : Lucy Loyd – Dessins :  Mike Robb – Lucy Loyd’s Nightmare – Delcourt – Contrebande – 96 pages – avril 2014 – prix 15,95 €

 

 

 

superworld_2_jaqSuperworld T2, Big Bang

5

 

Nous vous avons proposé une chronique sur Superworld T1. Rappelez-vous, trois générations de super-héros. L’intégralité de la deuxième a disparu alors qu’ils installaient un bouclier planétaire destiné à enrayer une invasion extra-terrestre. Leurs enfants sont alors mis sous tutelle du gouvernement. Prison dorée serait plus juste que tutelle pour décrire la situation. Et puis, rebondissement, la deuxième génération revient de nulle part. Ces orphelins ados se retrouvent confrontés à leurs parents. Le choc des cultures est bel et bien là, il faut dire que les gamins sont plutôt turbulents. 

Le gouvernement commence aussi à s’affoler. Que vont faire les héros revenus, que s’est-il passé au moment de la destruction du bouclier planétaire ? Et puis il y a ces forces obscures qui souhaitent, a priori, l’apocalypse …

superworld_2_planches

Le premier opus nous avait convaincu. Celui-ci marque un peu le pas. Certes la confrontation des générations est assez intéressante, c’est d’ailleurs assez drôle de traiter un thème éternel sous l’angle des super-pouvoirs. Mais cela manque un peu de rythme tout de même. C’est probablement un passage obligé pour préparer le terrain des événements qui vont suivre car oui la fin nous donne envie de lire le troisième tome le plus vite possible. Ce qui est sûr, c’est que cette approche des héros, totalement contrôlés par l’état est totalement originale. 

Le dessin n’est pas toujours convaincant, un peu inégal, à notre goût mais, par contre, la couverture est une petite merveille. 

Attendons le troisième opus pour un dénouement savoureux, à n’en pas douter. 

Scénario : Jean-Marc Rivière – Dessins :  Francesca Follini – Superworld T2, Big Bang – Delcourt – Contrebande – 96 pages – mars 2014 – prix 14,95 €

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...