Après une très belle 6ème édition du MaXoE Festival au mois de juin dernier, le MaXoE Festival – La Suite revient comme prévu à la rentrée de septembre et nous vous proposons de participer à ce premier concours ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain dimanche 22 septembre minuit, nous vous proposons de gagner 1 lot comprenant 3 jeux : Life is Strange : Before the Storm – Édition Limitée (PC) + Just Cause 4 (Xbox One) + Shadow of the Tomb Raider ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Réinventer La Bande Dessinée (deux avis sinon rien)
Livres / BD /
Comics en Vrac : Réinventer La Bande Dessinée (deux avis sinon rien)
L'art de la BD

Le comics que nous vous présentons aujourd’hui est une réédition d’un ouvrage de référence de Scott McCloud. Notre expert en BD nous explique sa vision de l’avenir du genre. Nous avons donc décidé de lui laisser toute la place dans ce comics en vrac. Et pour l’occasion, on vous propose deux avis, celui de Seb et le mien. 

_REINVENTERLABD_C1C4.indd

 

ReinventerlaBD-couvRéinventer La Bande Dessinée 

5

 

Pour cet ouvrage, nous vous proposons deux avis ! 

Qu’est-ce qui pourrait faire que la BD devienne un art majeur, ou tout du moins un mode d’expression qui pourrait gagner ses lettres de noblesses au même titre que la littérature, la peinture ou tous les arts visuels qui ont acquis depuis des lustres la reconnaissance de tous ? Pour Scott McCloud cela repose sur douze leviers qui représentent autant de révolutions du médium. Il faut que la BD parvienne, comme la littérature peut le faire, à produire des œuvres pivots, susceptibles d’être étudiées et de nourrir la réflexion d’une époque. Dans le même ordre d’idée, la BD doit pouvoir se rapprocher, aux yeux des lecteurs, dans l’esthétique et dans la forme, de la peinture et de la sculpture. Elle doit aussi être capable de se diversifier et de traiter de genres différents dont certains peuvent se faire plus sérieux que les histoires pour ados. Elle doit aussi travailler sur les minorités et la parité, pour permettre d’attirer dans le médium une diversité de créateurs et proposer des récits destinés à un public moins ténu. Scott McCloud note aussi des efforts à mener sur les droits d’auteurs, l’innovation dans l’édition, la perception du public et l’intérêt institutionnel. A cela il ajoute trois leviers plus contemporains tournés vers le numérique et la dématérialisation. Pour pouvoir s’affirmer la BD doit pouvoir s’adapter à son époque, elle doit aussi s’aventurer dans la création pure et diversifiée et croire à son éternelle force de renouvellement…

ReinventerlaBD-planches

L’avis de Seb

Scott McCloud est un auteur de BD qui prend le temps de penser son art. Il le fait si bien qu’il a consacré une grande partie de sa carrière à rédiger des « manuels » qui font aujourd’hui référence. Au début des années 90 il livre ainsi le prodigieux Art invisible qui le consacre comme l’un des penseurs, au même titre qu’un Will Eisner, de la BD contemporaine. Plus proche de nous en 2006 il propose un Faire de la bande dessinée qui se veut plus technique et développe les manières de découper et de construire son récit. Entre les deux il avait livré en 2000 une réflexion subtile Réinventer la Bande dessinée, qui entend analyser le médium et les moyens de le consacrer comme art à part entière. Il faut le dire, Scott McCloud connait ses classiques tout autant que la veine underground de la bande dessinée. Il expose ainsi ses théories et ses questionnements au regard des œuvres qui ont fait évoluer le neuvième art depuis les années 60 tout en gardant un regard sur la production contemporaine. Cela donne un album vivant construit de manière à faciliter la compréhension du lecteur même si celui-ci n’est pas forcément familier des rouages de la BD. Les aspects abordés sous forme de « révolution » posent le contexte d’un art encore en recherche de légitimité, et cela est d’autant plus vrai aux Etats-Unis où l’image populaire du comics peine à se renouveler. Remettre dans les circuits cet opus qui date d’une quinzaine d’années reste donc pertinent, d’autant plus à une époque qui accouche d’une multitude de titres sans vraiment que ne s’impose une réflexion de fond sur le médium et ses évolutions. A noter que Scott McCloud complète ici sa biographie sélective et qu’il livre régulièrement ses réflexions sur son site internet, pour mieux rendre compte des évolutions du temps. Avis aux amateurs !

 

L’avis de tof 

C’est la première fois que je lis un ouvrage de Scott Mc Cloud mais c’est aussi la première fois que je lis, finalement, un manifeste qui se pose autant de questions sur cet art. Et ça fait du bien, franchement. Le plus fort dans cette BD qui explique une vision de la BD, c’est qu’elle ne tombe pas dans le piège du donneur de leçons. Le discours se distille gentiment, progressivement. L’auteur fait preuve d’une grande humilité dans son argumentaire, et c’est cela qui arrive à convaincre. On lit avec passion, on se laisse convaincre par les différents pans de sa théorie. Il nous prend par la main et chacune des pages se lit passionnément. N’importe qui sera convaincu qu’il ne manque pas grand chose à la BD pour devenir un art majeur. Bon ok, je le suis déjà, mais là, le clou est enfoncé. Et de bien belle manière ! 

Scénario : Scott McCloud – Dessins : Scott McCloud – Réinventer La Bande Dessinée – Delcourt – Contrebande – 256 pages – octobre 2015 – prix 19,99 €