La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Smart Girl T1 de Fernando Dagnino (Reflexions)
Livres / BD /
Comics en Vrac : Smart Girl T1 de Fernando Dagnino (Reflexions)

Cette semaine, un comics venu des éditions Reflexions. Il s’agit d’une projection dans un avenir ou les IA sont bien présentes dans notre quotidien. 

Smart Girl T1

4

Voici un monde à la Blade Runner. Les humains disposent de robots d’accompagnement, les robots smart, qui sont totalement à leur service et qui sont autant des compagnons de tâches quotidiennes que des amantes et des amants capables d’avoir des relations sexuelles et de faire semblant d’aimer leur propriétaire. C’est le cas de Yuki, notre héroïne, qui est amoureuse de son maître, Hiro. Et celui-ci est un salaud, il la maltraite, il la rabaisse et lui parle sans arrêt de ses défauts. Dans ce monde improbable, il y a une IA surpuissante mise en place par la Mutualité des Fonds de Commerce Transocéanique, une firme très puissante. Cette IA s’appelle Gorgona, elle a été implantée pour que la firme puisse assouvir ses ambitions économiques en agissant partout même dans les foyers. Il faut dire qu’ils ont eu peur de l’âge d’or de cette robotique qui avait créé une IA bienveillante, sorte d’idéal au service de l’Humain. Mais il reste des traces de cette IA, ce sont les premiers schématas. 

En première approche, je me suis dit qu’on avait vu et revu ce genre de scénario : les robots esclaves, les humains extrêmes qui font du racisme anti-IA et une prise de conscience de ces machines réduites à l’esclavage. Ce qui est admirable, c’est la jolie complexité de cet univers. On a une droïde qui en pince pour son propriétaire et qui a des visions étranges, on a cette population qui a peur de la place que prennent les robots et on a cette entreprise qui décide de se concentrer sur les robots de combats. Tout cela est pimenté par une IA centrale qui semble cacher des choses. Les thèmes sont nombreux, évidemment, on y voit celui de la prise de conscience de ce que l’humain construit, on y voit aussi l’esclavage et la maltraitance. Et puis, j’y vois aussi une lueur d’espoir : le bien existe. 

Ce qui fait la qualité de ce comics, c’est aussi son trait. Le noir et blanc va si bien à cette histoire. L’auteur arrive aussi totalement à retranscrire les émotions des uns et des autres. Bref, une véritable réussite. Pour information, le tome 2 vient de sortir. 

Scénario : Fernando Dagnino – Dessins : Fernando Dagnino – Smart Girl T1 – Reflexions – 124 pages – mars 2019 – prix 15,90 €