Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac spécial Jeph Loeb & Batman, Partie 2 : Des Ombres Dans La Nuit, Batman Silence
Livres / BD / / / /
Comics en Vrac spécial Jeph Loeb & Batman, Partie 2 : Des Ombres Dans La Nuit, Batman Silence

Voici le deuxième dossier consacré à Jeph Loeb dans le cadre de notre focus. Après son cycle majeur, présenté ici, nous vous proposons deux chroniques déjà parues dans nos colonnes. Des Ombres dans la nuit est dans l’esprit de Batman Halloween. Batman Silence est plus récent mais pas moins bon. 

BatmanSilence-haut

 

 

 

Batman-Ombres-couvBatman, Des Ombres Dans La Nuit

5

 

Comme vous le savez, j’ai une tendresse particulière pour Batman. Celui-ci nous offre des comics de très grande qualité, sombres, tortueux, bourrés de références, … Dans le lot, comment ne pas citer Batman Un Long Halloween, un des meilleurs à mon goût (retrouvez notre chronique), ouvrage qui a fait partie de ma sélection 2013. Les deux protagonistes, Loeb et Sale ont su écrire une histoire formidable pour un Batman à la fois moderne mais aussi empreint d’une forme de tradition. Il existe trois ouvrages de ces deux compères chez Urban Comics, celui que nous venons de citer, mais aussi Amère Victoire (qui suit les événements d’Un Long Halloween) et Des Ombres Dans La Nuit. Parlons un peu de ce dernier. Il regroupe deux arcs narratifs.

Le premier concerne Batman. Ce sont des récits initialement publiés, entre 1993 et 1995, dans Legends Of The Dark Knight – Halloween. Ils ont inspiré Un Long Halloween et nous présentent un Batman au début de sa carrière, dans la continuité des origines modernes redéfinies par Miller et Mazzucchelli dans Batman Année Un. On y retrouve des récits divers aux inspirations plurielles qui permettent à Bruce de découvrir les vilains de Gotham : le Pingouin, le Joker voire le Chapelier Fou. La revisite des 3 Noëls de Dickens est particulièrement sympathique d’ailleurs. Toutes ces histoires sont une mine de bonheur pour les amoureux de l’homme chauve-souris. On explore ces pages comme un livre historique, à la recherche de détails, de témoignages de sa vie. 

Batman-Ombres-planches

Le deuxième nous propose de suivre les pas de Catwoman (récits publiés en 2004 et 2005) alors qu’elle a quitté Gotham pour rejoindre Rome, à la recherche de son passé, de ses origines. Elle y rencontre un tueur à gages très surprenant et fait équipe avec un Sphinx méconnaissable, tout du moins au début de l’histoire. Cette fois, contrairement au volet Batman, c’est un récit complet qui nous est proposé. On y découvre une Catwoman plus humaine que jamais. Elle est redoutable oui mais elle offre, ici, un visage moins dur que d’habitude. 

Que dire sinon que c’est un indispensable. Loeb et Sale nous offrent, une fois de plus, une leçon de comics. La narration est parfaite et le dessin est tout simplement génial. Il rend merveilleusement les contrastes et les regards sont époustouflants. C’est un plongeon dans la noirceur des rues et des âmes, le genre de lecture qui vous happe et ne vous relâche qu’à la dernière page, le souffle coupé et le coeur lourd.  

Scénario : Jeph Loeb – Dessins :  Tim Sale – Batman Des Ombres Dans La Nuit – Urban Comics – DC Essentiels – 384 pages – janvier 2014 – prix 35 €

 

 

 

BatmanSilence-jaqBatman Silence

4

 

 

Batman intervient sur une affaire classique d’enlèvement. En pleine action. Alors qu’il arrive à neutraliser le kidnappeur, Catwoman en profite pour subtiliser la rançon apportée sur les lieux. Il se lance à sa poursuite mais les événements sont contre lui. Il finit par chuter lourdement sur la pavé, à la merci des loubards du coin. Heureusement Huntress passait par là, comme par hasard, pour le sauver. Dans la Batcave, Alfred a bien du mal à panser les blessures de notre héros, ce dernier lui demande de faire appel à Thomas Elliot, un chirurgien de renommée mondiale et son ami d’enfance. 

Commence alors le voyage dans le passé. Son passé lointain, alors que ses parents étaient encore présents et son passé plus récent, avec la pléthore d’ennemis qui ont croisé son chemin. Ne vous y trompez-pas, ce n’est pas un album flashback, pas du tout. Simplement il semblerait que tous ses amis et ennemis aient décidé de venir lui dire un petit bonjour. 

BatmanSilence-planche

Le détective est plus vivant que jamais. Voilà ce qui fait la qualité des récits Batman et voilà pourquoi nous aimons autant ces comics. Ici il n’est pas question de pouvoirs démesurés, de bataille épique, non, on nous sert une enquête, un vrai thriller. Nous avions déjà été conquis par La cour des Hiboux et la chauve-souris arrive encore ici à nous charmer. Et cette séduction vient surtout des ficelles de l’enquête. Il ne faut pas oublier que notre Bruce Wayne est avant tout un détective, c’est comme cela qu’il est né dans les comics d’ailleurs. Les talents de déduction de Batman sont au centre du débat à chaque instant. Encore mieux, son mystérieux adversaire le titille sur cette qualité, il cherche à le coincer, à mettre ses facultés déductives à l’épreuve. 

Vous allez aimer aussi la pléthore de personnages impliqués dans l’histoire : Catwoman, Huntress, le Joker, Harley Quinn, Superman, j’en passe et des meilleurs. La relation entre Batman et Catwoman donne beaucoup de relief à l’histoire. Mais tous les personnages ont une carte à jouer dans ce récit qui est aussi une exploration de l’histoire de l’homme chauve-souris. Il va s’en poser des questions, des questions qui vont malmener son passé et qui vont faire remonter un certain nombre de douleurs à la surface. Et puis la fin va forcément vous scotcher. Forcément. 

Les dessins sont parfaits, nos héros sont magnifiques et la tension est palpable sur les visages. 

Encore un indispensable dans votre comicsothèque. 

Scénario : Jeph Loeb – Dessins :  Jim Lee – Batman Silence – Urban Comics – DC Essentiels – 372 pages – 2013 – prix 35 €