MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Tony Chu T4 – Flambé, Terreur Sainte

Comics en Vrac : Tony Chu T4 – Flambé, Terreur Sainte

Cette semaine, un Tony Chu en grande forme et un Frank Miller qui ne fait pas dans le détail et qui ne fera pas l’unanimité. 

 


Tony Chu Détective Cannibale, T4 – Flambé

Scénario : John Layman

Dessin : Rob Guillory

Collection : Contrebande

Format : 175 x 265 mm, 150 pages,  couleur

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-3252-8

Sortie : septembre 2012

Web : http://www.editions-delcourt.fr

Notre avis : accrochez-vous, c’est toujours aussi barré ! Après les événements mouvementés du volume précédent, les choses auraient du se calmer pour notre détective cibopathe (il peut explorer la mémoire d’une personne s’il ingurgite une partie d’elle : chair, sang, … oui oui ils sont complètement déjantés). Mais rappelez-vous, à la toute fin de l’opus 3, de mystérieuses lettres sont apparues dans le ciel. Difficile de vous décrire le scénario du volume car, comme d’habitude, ça part dans tous les sens. Nos deux détectives enquêtent suite à un massacre qui s’est déroulé dans la cantine d’un lycée où se trouve la nièce de Tony. La personne à l’origine de cela est un étudiant qui aurait aussi peut-être un lien avec la récente explosion survenue sur une station spatiale de la NASA. Ajoutez à cela un monde qui a perdu la tête avec des adorateurs des lettres de feu, des terroristes qui n’hésiteraient pas à utiliser des armes biologiques et le retour de l’agent maudit, alias Mason Savoy. Ah oui, j’oubliais un nouvel invité : une sorte de plante extra-terrestre qui ne serait pas étrangère à ce  bordel foutraque.

La recette fonctionne toujours aussi bien, à n’en pas douter. Le rythme est toujours aussi vif et les histoires s’entre-mêlent avec délectation. C’est même parfois un peu difficile à suivre à vrai dire mais cela fait partie du jeu. Cette BD se lit comme une suite d’événements improbables, qui sont presque autant de sketches à savourer. Les dialogues sont très percutants et surtout, surtout, les personnages sont fantastiques. On adore les répliques cinglantes, on aime le ton définitivement subversif et décalé. Voilà une BD qui ne se prend pas au sérieux mais qui tire tout de même au boulet rouge sur certains codes occidentaux. La série tient la distance manifestement donc ne vous privez pas ! Et puis on sent un moment charnière, le prochain volume risque d’être terrible.

Appréciation : 4

 

 

 

 

Terreur Sainte

Scénario : Frank Miller 

Dessin : Frank Miller 

Collection : Contrebande

Format : 238 x 312 mm, 110 pages,  couleur

 

Editeur : Delcourt 

ISBN : 978-2-7560-3359-4

Web : http://www.editions-delcourt.fr

Notre avis : Frank Miller est un auteur, dessinateur de choix. Il a redonné des ailes à Batman en 1986 avec The Dark Knight Returns mais il a aussi créé 300 et Sin City. Son talent n’est pas à mettre en doute. Mais on doit bien vous avouer que l’album que nous avons entre les mains nous a dérangé. Le thème est celui du terrorisme islamiste. L’action se passe à Empire City, une New York à peine déguisée. Nous suivons un couple de super-héros : l’arrangeur et la chat-pardeuse. Ils se chamaillent quand, soudainement, un attentat les touche de très près. Ils partent alors en croisade pour éliminer les coupables.  
 
 
Il est très difficile d’adhérer au ton de l’auteur. Il est en colère, on le sent à chaque page. Alors, il force peut-être volontairement le trait pour mieux dénoncer les affres du terrorisme mais beaucoup de choses sont contestables. Nos héros partent dans une furie sanglante sans discernement aucun. Comprenez-nous bien, le terrorisme est, bien entendu, à condamner sans réserve aucune mais Miller nous sert ici une vision tellement simpliste que son discours pourrait très bien servir à ces terroristes. Il présente un occident vengeur et aveugle qui finit par déranger. Il a sûrement voulu donner un discours volontairement tranché, loin du politiquement correct, pour mieux apporter son soutien aux victimes mais, une fois de plus, l’effet n’est pas celui escompté malheureusement. Peut-être que nous sommes, en France, un peu loin de cette colère sourde. 
 
Il en reste un dessin sûr, une mise en scène spectaculaire, tout à fait dans la patte de l’artiste. 
 
Mais on vous laisse vous faire une opinion avec le trailer ci-dessous, car chacun doit se faire une opinion surtout sur ces ouvrages aussi engagés politiquement. 
 
Appréciation : 4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...