Après une très belle 6ème édition du MaXoE Festival au mois de juin dernier, le MaXoE Festival – La Suite revient comme prévu à la rentrée de septembre et nous vous proposons de participer à ce premier concours ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain dimanche 22 septembre minuit, nous vous proposons de gagner 1 lot comprenant 3 jeux : Life is Strange : Before the Storm – Édition Limitée (PC) + Just Cause 4 (Xbox One) + Shadow of the Tomb Raider ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Drifter T3, Alex et Ada T1, Hadrian’s Wall T1
Livres / BD /
Comics en Vrac : Drifter T3, Alex et Ada T1, Hadrian’s Wall T1
Espace et nouvelles technologies

Trois comics cette semaine. Deux qui se passent dans d’autres cieux et un qui nous emmène sur les pistes de la robotique. 

hadrianswall-haut

 

driftert3-couvDrifter T3, Hiver

3

 

Déjà le troisième tome de cette série que nous vous avons déjà présentée dans deux chroniques, ici et là. On retrouve cette ambiance si particulière une planète aux ressources très rares, des créatures sauvages hostiles aux hommes colons et les rouleurs. Ces derniers sont des humanoïdes étranges, plutôt enclins à se la jouer discret d’habitude. D’habitude oui mais là ils ont décidé de venir se poser en ville, toujours aussi silencieux, toujours aussi mystérieux. On ne sait rien de leurs desseins. Ils sont là immobiles à attendre on ne sait quoi. Ils s’interposent pour l’instant entre la population et leur chef qui loge juste au dessus du Saloon. Mais les habitants ne sont pas rassurés et cette inquiétude va déclencher les hostilités.

driftert3-planches

Le rythme est un peu tombé ici. On sent le calme avant la tempête. Pourquoi pas. Plus dommageable, la narration perd un peu en fluidité et en logique. On s’y perd un peu parfois entre les intentions de chacun et les enchaînements entre différents théâtres d’opérations. Mais le comics est agréable à lire et le déchainement de violence va vous bousculer un peu. La tension est aussi clairement palpable. En gros la BD va vous apporter un certain nombre de sensations. Il est difficile de parler des thèmes soulevés, on pourrait penser tout de même à l’éternelle incompréhension qui s’installe grâce aux différences mais aussi à cette détestable et historique position hautaine des colons. Du côté du dessin, c’est toujours aussi réussi avec un travail remarquable du côté de l’encrage. Vous l’avez compris, on attend le tome 4 avec impatience, tome 4 clairement préparé par cet opus.

Scénario : Ivan Brandon – Dessin : Nic Klein – Drifter T3, Hiver – Glénat – Glénat Comics – octobre 2016 – 128 pages – 14,95 euros

 

 

alexetada-couvAlex et Ada T1

4

 

Alex mène une vie paisible. Ce jeune homme célibataire vit dans un monde ultra-moderne où les écrans sont omniprésents et où la communication orale peut se faire à la manière des télépathes grâce à des implants électroniques. La routine est omniprésente dans le quotidien d’Alex. Et puis, un jour, pour son anniversaire, sa grand-mère lui offre un androïde X5, appelé Ada. C’est la dernière génération de ces robots qui vivent désormais pleinement au sein de la société. Alex n’est pas un fan de ces gadgets mais les premiers moments avec Ada jettent le trouble dans sa tête. Ada semble si réelle et en même temps elle ne dispose d’aucune liberté de penser. Parallèlement l’actu parle de plus en plus de robots qui semblent vouloir prendre une part d’indépendance dans la société. C’est ce qui pousse Alex à contacter un groupe underground de hackers. Et là tout va changer.

001_075ALEX&ADA01.indd

Le début de l’histoire nous a inquiété. Oui l’histoire du monde robotisé et de la question de l’aspect humain de ces machines a déjà été traité des milliers de fois. Mais il faut bien avouer qu’ici on a un traitement de la question tout à fait intéressant. Et l’ouvrage devient vraiment palpitant au moment où Ada découvre l’humanité et la conscience. On peut alors de poser mille questions sur ce qu’est cette humanité. Est-ce que le sensations, les sentiments, la douleur sont des cadeaux ou des entraves ? Voilà donc un couple attachant qui va attaquer sous peu les questions fondamentales de la vie. Vivement le tome 2.

Scénario : Sarah Vaughn – Dessin : Jonathan Luna – Alex et Ada – Delcourt – Contrebande – octobre 2016 – 128 pages – 15,50 euros

 

hadrianswall-couvHadrian’s Wall T1, Aux Confins de l’Espace

4

 

1985. La Russie et les US ont fini par appuyer sur le bouton rouge. Mais cette crise a déboulé sur une alliance entre les deux puissances pour établir une colonie spatiale. Nous voilà maintenant en 2085, la tension est vive entre cette colonie et la Terre. Voilà l’ambiance. La BD nous projette à bord d’un vaisseau appelé l’Hadrian’s Wall. Il est chargé de parcourir l’espace à la quête de ressources nouvelles pour le fonctionnement de l’Humanité. Mais sur ce vaisseau une forme de chaos est aussi en train de s’installer. Un de ses membres est mort lors d’une sortie en scaphandre. Sa visière a volé en éclats. La firme qui contrôle le vaisseau souhaite engager une enquête rapide pour se débarrasser de ce moment gênant et continuer le boulot. Pour cela, ils font appel à Simon Moore, détective de son état. Quand on sait que la personne décédée n’était autre que le nouveau petit ami de l’ex-femme de Simon, on comprend que la situation va être compliquée. Surtout que cette ex-femme est aussi sur le vaisseau et surtout qu’il semblerait que cela ne soit finalement pas un accident.

hadrianswall-planches

Belle ambiance. Très belle ambiance. On plonge en plein dans un thriller dans l’espace. Cela n’est pas sans rappeler les classiques du genre. Les auteurs jonglent entre la promiscuité du vaisseau et la pression qu’exerce la politique à l’extérieur. C’est très bien foutu. Simon est un personnage à part qui a son lot de casseroles derrière lui. Sa relation avec on ex-femme est délicieuse pour le lecteur. Et puis on sent clairement que les choses sont très compliquées, qu’il y a des complots à l’intérieur des complots. Le dessin peut ne pas plaire à tout le monde, presque trop parfait, trop travaillé mais il sied à merveille à l’ambiance globale. En résumé, voilà une série qui démarre très fort.

Scénario : Kyle Higgins, Alec Siegel – Dessins : Rod Reis – Hadrian’s Wall T1, Aux Confins de l’Espace – Glénat – Glénat Comics – octobre 2016 – 144 pages – 16,95 euros