MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Focus BD jeunesse (7ème volet) : les vieux briscards !

Focus BD jeunesse (7ème volet) : les vieux briscards !
Rapetou et Picsou, le culte de l'argent

Alors que l’on vous a proposé, précédemment, un volet basé sur la jeunesse, aujourd’hui on vous invite à aller du côté de l’expérience. Celle des Rapetou et de Picsou. Ils ont été lus par des générations d’enfants et ils ont un point commun : ils adorent l’argent. 

Rapetou-haut

 

501 IRRECUPERABLES RAPETOU[DIS].inddTout commence par la vente du butin d’un vol à un recéleur. Nos trois compères ne sont absolument pas satisfaits du prix de la vente. Ils décident alors de se venger en opérant un cambriolage sur le local de l’escroc. Et là, le coup classique chez Disney. Ils tombent sur une lampe magique. Que pensez-vous que les Rapetou vont demander pour leurs trois voeux ? Deuxième récit, on nous sert la légende du Chant de Noël de Dickens. Oui oui encore. Mais rassurez-vous, on a le droit à une version bien à part, pleine d’humour et prouvant encore une fois que les Rapetou sont bien irrécupérables. 

Rapetou-planches

J’ai toujours aimé cette troupe de bandits. Ils font rire et leurs tentatives nous inspirent aussi souvent la sympathie. Ces histoires sont bien faites, on les lit sans peine. Alors évidemment, ce ne sont pas des récits très profonds mais la cible sera atteinte. Les plus jeunes ne se lasseront pas et la morale est toujours discrète, jamais moralisatrice. Une valeur sûre. 

Collectif – Irrécupérables Rapetou – Glénat – 2014 – 14,95 €

 

 

DynastieDonaldDuck-couvLes canards tiennent une place de choix dans le monde Disney. Loin d’un Mickey parfois un peu trop lisse, les Donald et Picsou ont su charmer les générations avec leurs défauts, leurs failles et leur grand coeur parfois bien camouflés derrière un caractère de feu. Et qui peut nous raconter ces histoires ? Le plus célèbre auteur et dessinateur des histoires de la famille aux pattes palmées, j’ai nommé Carl Barks. La collection Dynastie Donald Duck permet ainsi de parcourir son oeuvre, méticuleusement, exhaustivement, depuis les années 50. Nous nous intéressons ici au tome 15 qui nous propose de vivre les années 1964-1965. Et au lieu de nous livrer simplement les récits de l’époque, on a le droit à quelques petites choses nous aidant à mieux comprendre le bonhomme. On commence par une bien belle interview nous présentant un monsieur plein de sagesse. Il y a aussi ce bel hommage de Tito Faraci. Très appréciable. 

DynastieDonaldDuck-planches

Les historiens seront contents, chacune des histoires est précédée d’une fiche très détaillée expliquant le contexte de celle-ci mais aussi les dates de toutes ses publications aux US comme en France. Ensuite, dégustez simplement l’art de Carl Barks. Il a décidément tout compris à la BD pour enfants. Il mélange allègrement des histoires de famille à des aventures exotiques en n’oubliant pas d’y insérer la dose de méchants indispensable pour faire monter la mayonnaise. En bref, s’il faut lire du canard, c’est bien celui-ci. Merci monsieur Barks.

Carl Barks – La Dynastie Donald Duck tome 15 – Glénat – 2014 – 29,50 €


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...