MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Au gré des courants de Simon Hureau

La BD du jour : Au gré des courants de Simon Hureau

Inutile de partir au loin pour trouver des paysages somptueux qui offrent des bouffées d’oxygène à des quotidiens parfois ternes. Simon Hureau le démontre avec brio dans ce carnet de voyage à l’italienne alimenté par ses dessins captés lors d’un séjour au festival de BD Les courants qui se déroule chaque été dans le secteur d’Amboise en Touraine.

Au gré des courants 1

Au gré des courantsParfois les festivals de BD se déroulent dans des lieux sans âmes, dans des salles des fêtes peu accueillantes, des hangars en partie désaffectés ou des sites modernes sans chaleur humaine, parfois et plus rarement les auteurs et les festivaliers, venus rencontrer les auteurs et leur demander une petite dédicace souvenirs, tombent sur un cadre bien plus sympathique. C’est le cas pour le festival Les Courants qui se déroule au début du mois de juillet dans la petite commune de Saint-Ouen-les-vignes située près d’Amboise et de son majestueux château. Simon Hureau le découvre en tant qu’auteur et nous en propose un carnet de déambulations tiré des lieux hauts en couleur qu’il a parcouru dans cette zone géographique qui a abrité notamment un certain Léonard de Vinci.

Concrètement Au gré des courants se divise en quatre parties qui correspondent aux zones traversées par l’auteur lorsqu’il n’est pas en dédicace (Amboise, Le Clos Lucé, Saint-Ouen-les-vignes et l’Ile d’or). De ces territoires propices aux pérégrinations Simon Hureau puise l’essence et la beauté qu’il conserve et compile dans ses carnets. Des esquisses travaillées, des petits croquis, des aquarelles, des crayonnés qui démontrent les techniques de l’auteur et sa capacité à retranscrire ses émotions à la découverte d’un paysage ou d’un point de vue superbe capté lors de ses promenades. Il y ajoute des textes qui décrivent le contexte historique ou géographique des lieux, une fiction dessinée et délurée autour d’une rencontre avec Léonard de Vinci, et tout un tas de petits dessins qui lient le tout et démontrent la richesse des paysages de ce bout de France. Parfois l’auteur se fait nostalgique à la découverte de façades de vieilles bâtisses commerciales, comme ce garage venu d’un autre temps. Il redécouvre ainsi ce qui, dans ses paysages souvent magnifiés pour leur contexte historique et leur potentiel touristique, échappe au plus grand nombre. Son regard fragile, ému et sa vision d’artiste donnent une autre imagerie d’Amboise et de ses environs. Un carnet de voyage peut-être moins exotique que d’autres parues dans la même collection mais empreint d’un profond respect pour ce qui fonde le patrimoine de nos régions.

Simon Hureau – Au gré des courants – La Boîte à bulles – 2014 – 18 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...