MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : H.ELL de Desberg & Vrancken

La BD du jour : H.ELL de Desberg & Vrancken

Un royaume gangréné de l’intérieur où le vice, l’envie et la fourberie louvoient les murs du château imposant qui inspire la crainte alentours. Dans cet univers il est facile de tout gagner mais aussi de tour perdre. Harmond Ellmander l’apprendra à ses dépens, lui le chevalier émérite déchu de ses titres et de son honneur. Mais autant les déchéances peuvent être brutales, autant les espoirs de reconquérir son dû paraissent encore possibles. Devenu questeur criminel il de mêlera à la fange des bas-fond, une virée en enfers pour mieux refaire surface…

 H.ELL

H.ELL (Le Lombard - 2013)Tout aurait pu continuer de la meilleure des façons si ce n’est ce combat en duel perdu contre toute attente dans des conditions plutôt obscures. Pour Harmond Ellmander la chute ne fait que commencer. Privé de ses titres, le chevalier pers aussi ses alliés, ses possessions, sa femme, sa fille Helmia et jusque son nom qui deviendra H.ELL, cela tombe plutôt bien car l’enfer s’invite dans le quotidien de celui qui entend bien si ce n’est reconquérir sa place dans la hiérarchie du royaume, au moins regagner son honneur trop vite perdu sans autre considération de la part de ceux qui autrefois louaient ses louanges. Par pitié ou pour comble de l’humiliation H.ELL ne sera pas exilé d’office et se verra offrir une place de questeur criminel dans le bas royaume. Bas royaume qui, pullulant de vices, de violence, de misère et de rancœur, reflète bien la face cachée de l’ordre établi par des dirigeants bien trop préoccupés à maintenir le faste de la cour pour perdre leur temps dans l’observation de ce qui se passe dans l’ombre.

Alors qu’il vient de prendre ses fonctions le nouveau questeur se voit confié une affaire des plus étranges. Dans les bouges de la basse ville, là où les prostituées offrent leur corps et leur âmes au plus offrant, là où l’alcool mal vinifié libère ses effluves acides et aliénantes, là aussi où tout pourrait se jouer pour les plus hautes strates du royaume, se déroulent des crimes bien sordides. Des victimes, putes de leur état, se voient massacré d’une manière particulièrement macabre. Leur corps tuméfiés, déchiquetés, souillés, ne ressemblent à rien si ce n’est à l’horreur la plus sombre.  Dans ce contexte peu favorable H.ELL aura sa chance, celle de pouvoir faire la lumière sur les mouvements de traverses qui gangrènent le royaume duquel il pourrait bien réclamer son dû…

Nouvelle série médiévale teintée de fantastique, H.ELL préserve ses surprises et construit dans ce premier tome patiemment son univers. L’enquête confiée au nouveau questeur s’achève dès ce premier tome et laisse entrevoir une série par épisode, chacun participant à épaissir l’univers dépeint. D’un point de vue scénaristique Stephen Desberg démontre tout son savoir-faire pour échafauder son monde sans être trop bavard. Il laisse de fait le soin à Bernard Vrancken de modeler son monde. Et pour être honnête le travail graphique quoique parfois inégal entre les décors et paysages soignés à l’extrême et particulièrement expressifs, et certains visages plus vite présentés, impose une vraie touche. On imagine se fondre dans les ruelles sombres de ce royaume attaqués par le mal de l’intérieur. Chaque planche, presque chaque case, livre des éléments qui densifient l’univers proposé. Le récit lui, laisse la part belle aux mystères et aux non-dits pour mieux alimenter le suspense. Une série assurément à suivre de très près à commencer par la lecture indispensable de ce premier tome !

Desberg/Vrancken – H.ELL T1 – Le Lombard – 2013 – 14,45 euros  


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...