MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du Jour : Inca de Bollée/Granier & Marty
Livres / BD
La BD du Jour : Inca de Bollée/Granier & Marty

Dans un empire Inca qui malgré ses conquêtes affiche un déclin accentué par l’arrivé des conquistadors avides de richesses, de gloire et de puissance, Inca nous permet de suivre le destin d’Amaru, un enfant élu. Abandonné à la naissance il deviendra celui qui pourrait bien accomplir le destin défini par un chamane des montagnes, devenir le Fils du Soleil… Un récit prenant qui devrait confirmer les talents de narrateur de Laurent-Frédéric Bollée…

inca2

IncaL’empire Inca vit ses dernières heures. Plongé dans des guerres intestines destinées à étendre toujours plus vers le Nord ses territoires, l’empereur Huayna Capac va croiser sur son chemin ces hommes blancs venus de l’Est que le grand oracle avait aperçu dans ses rêves et qui ne sont autres que les conquistadors espagnols… Avec eux l’empire vacillera par la force des armes et par ce mal étrange qui ravage tout autant et même plus, la variole… Le récit qui nous occupe prend place quelques années avant cette chute soudaine de l’Empire.

Sur les bords du Lac Titicaca, un panier en osier contenant un enfant déambule porté par le remous et vient échouer entre les mains d’une Vierge des Lunes. Celle-ci ne peut se résoudre à laisser l’enfant mourir et le recueille. A la base de la nuque de l’enfant se trouve un tatouage en forme d’éclair qui le rapproche du Dieu Serpent, fils du Soleil. Il prendra le nom d’Amaru et sera confié par le grand prêtre, pour sa protection, à une famille d’accueil qui vit sur le lac Titicaca. Membre de la famille du chef Mayta, il fera l’objet d’une recherche effrénée des années durant… Un jour, alors qu’il n’a qu’une dizaine d’année, sa famille d’accueil et le village auquel elle appartient sont désignés par les représentants de l’Empereur Inca comme colons et envoyés à Huanuco Pampa, second centre administratif de la Province du nord de l’Empire. Arrivés sur place Amaru est enlevés avec d’autres enfants de son âge pour servir d’élus à la Capacochac, rite de sacrifice pour le Dieu Soleil…

Le premier volet de cette nouvelle série initiée par Laurent-Frédéric Bollée et Laurent Granier pose les bases qui doivent nous conduire à explorer l’empire Inca dans les dernières heures avant sa chute. Le destin du jeune Amaru reste encore opaque. L’invasion par les conquistadors espagnols, qui ravagent tout sur leur passage et répandent des maladies devenues non seulement mortelles mais aussi génocidaires, poussent l’empire vers sa perte inéluctable. Les scénaristes insistent sur le rôle joué notamment par un certain Vasco Nunez de Balboa qui fût le premier européen à découvrir la mer du Sud, autrement dénommée Pacifique. Le récit documenté arrive, malgré plusieurs fils narratifs, à former un tout homogène. Nous suivrons le destin de cet enfant élu qui détenait dans son berceau flottant sur le lac Titicaca une statuette qui, si elle était réunie avec trois autres éparpillées dans l’empire, pourrait lui permettre d’accomplir son destin de fils du Soleil.

Entre histoire et mythologie le romanesque suit son chemin et offre à Inca tous les ingrédients d’un récit en devenir, dont le dessin, confié à Lionel Marty, fort d’une densité et de cadrages souvent en phase avec l’ambiance souhaitée par les deux scénaristes apporte une empreinte à une histoire qui s’avère non seulement portée vers l’aventure mais qui se révèle aussi fort stimulante ! A suivre.

Bollée/Granier/Marty – Inca Tome 1 – Glénat – 2013 – 13,90 euros