MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Les entrailles de New York de Julia Wertz (L’agrume)

La BD du jour : Les entrailles de New York de Julia Wertz (L’agrume)

New York n’est pas une ville comme les autres. Elle possède une histoire, dont celle d’être restée des décennies durant à partir de la fin dix-neuvième siècle, le point d’entrée pour tout nouvel migrant. Ville plurielle, cosmopolite, lieu de tous les dangers et de toutes les joies. Ville démesurée et terriblement humaine. New York multiplie les contradictions et pourtant elle reste toujours unique. Julia Wertz l’a croquée pour nous et c’est tant mieux !

Dans Whiskey & New-York paru en France fin 2011, Julia Wertz parlait de son installation à New York après avoir vécu toute sa jeunesse en Californie. Depuis nous n’avions plus de nouvelle de la dessinatrice américaine. Jusqu’à cet épais album qui porte pour titre Les entrailles de New York. La jeune auteure nous explique dans sa préface qu’elle a connu plusieurs phases de vie dans les neuf années qu’elle a passées sur la côte Est des Etats-Unis, dont la dernière était de croquer les façades des immeubles puis de se documenter sur leur histoire : « J’ai toujours aimé les longues promenades, mais ce n’est que lorsque je me suis mise à dessiner la ville de manière compulsive que j’ai véritablement commencé à la voir – son architecture, ses habitants, son histoire – et à véritablement l’aimer ».

L’album qu’elle nous propose est le résultat de ses déambulations dans la ville. On y retrouve donc des façades croquées par elle récemment avec, souvent, une vue du même lieu des années plus tôt. Se compose alors une véritable histoire de la ville, une ville mouvante, faite de devantures bariolées par des polices de caractères, des éclairages lumineux qui ont évolué au fil du temps. Parfois la dessinatrice pousse la porte des lieux qu’elle nous présente. Parce qu’il s’agit de boutiques dans lesquelles elle a ses habitudes, ou parce que le lieu l’attire ou possède une histoire à découvrir. Les façades de librairies, de disquaires, de cinémas ou de pharmacies apparaissent au fil des pages, regroupées par thématiques.

Parfois Julia Wertz propose des articles sur des personnages célèbres, ou nous propose de découvrir l’histoire du ramassage des ordures dans la ville à partir des modèles de camions qui se sont succédés au fil du temps pour remplir cette œuvre essentielle dans une ville globalement sale où pullulent les rats jusque sur les quais des métros. Elle nous fait ensuite entrer dans des appartements-type pour nous donner une idée, selon les quartiers de la ville, du plus chic au plus modeste (le sien), de leur agencement intérieur et de leur mobilier. Elle égratigne au passage des modes comme celle des micro-logements vendus ou loués à des prix indécents mais pourtant très tendance dans la ville. Elle nous fait surtout entrer dans un New York que nous ne connaîtrons peut-être jamais, celui qui, loin des sites à touristes ou des passages obligés, vit par ses habitants et ses amoureux de la ville… Un album que l’on peut lire à partir de n’importe quelle entrée, qui se relie et se partage, bref un indispensable pour ceux qui rêvent de (re)découvrir Big Apple !

Julia Wertz – Les entrailles de New York – L’agrume – 2019


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...