MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Nocturnes de Clarke

La BD du jour : Nocturnes de Clarke

Un récit semi-réaliste qui nous dépeint un microcosme social dans une campagne quelconque, voilà ce que nous offre Clarke avec Nocturnes. Suspense, tension permanente et réflexion sur la création artistique se mêlent dans un récit qui nous happe dès les premières planches…

 

Se rendre à la campagne permet souvent de prendre l’air, de se ressourcer, d’oublier pour un moment les problèmes qui nous accaparent au quotidien. Déconnection de la réalité, pour un temps du moins. Choisir d’y vivre c’est rechercher un havre de paix, une détente pour atténuer les bruits et les effluves en tout genre, accumulés tout au long de journées harassantes et qui polluent nos oreilles, nos poumons et plus encore. Ce topo c’est souvent celui que l’on connaît, un cliché, qui comme tous les clichés possède aussi son fondement. Pour Denis, Margaret, Valentin, Kantell, Thomas, Viviane, le havre de paix dans lequel ils vivent ne semble pas aussi idyllique qu’il n’y paraît. Et pour cause, la tension est palpable dès les premiers instants. Des maux de têtes envahissent les personnages qui déambulent sans savoir où ils se rendent, des mots a priori sans queue ni tête sont échangés sur le devenir de chacun, un habitant démarre sa voiture en trombe et manque d’écraser une jeune femme. Bref nous aurons vite compris que le côté carte postale du village de campagne n’opère pas dans ce lieu reculé. Nous comprendrons aussi, au fil du récit, que Léo, un écrivain qui semble détaché de tout cela, comme si l’indifférence ou la résignation le guettait, possède les clefs des dérèglements constatés par cette petite communauté…

Nous pouvons dire que Clarke, l’auteur de ce récit, nous surprend. Plus habitués à le voir dans d’autres registres, il offre avec Nocturnes un album sous forme de suspense psychologique dans lequel ses personnages révèlent peu à peu une vérité bien troublante. La mise en abyme est réelle et les clefs de compréhension de l’univers dépeint par le dessinateur ne se révèlent que par couches au fur et à mesure que notre lecture avance. Cette manière de poser son récit, sans nous offrir le fameux déroulé classique : Exposé des motifs – Action – Chute/final, ajoute à la tension. Sans pour autant offrir les clefs du mystère qui se trame dans Nocturnes, retenons que Clarke nous offre un subtil jeu de piste sous forme de réflexion sur la création artistique, le rapport de l’auteur à ses personnages. Un récit qui possède sans conteste plusieurs niveaux de lecture. A nous de les suivre et de les discerner pour en (com)prendre toute la portée…

Clarke – Nocturnes – Le Lombard – 2012 – 14,99 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...