MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du jour : Pirates de Barataria tome 6 : Siwa de Bourgne et Bonnet

La BD du jour : Pirates de Barataria tome 6 : Siwa de Bourgne et Bonnet

L’Egypte au temps de l’Empire napoléonien. Riche de son passé, de la grandeur de son histoire et d’une puissance (encore relative) de son vice-roi, la terre des pharaons accueille des trublions anglais, prussiens et français qui pourraient contester sa superbe et remettre en question le Méhémet Ali en personne. Un nouveau volet de Pirates de Barataria, bien loin du golfe du Mexique mais tout aussi attendu et savoureux…

_ barataria2

baratariaA regarder de plus près la couverture du sixième opus de Pirates de Barataria, nous serions en droit de craindre pour notre belle Artémis. Capturée dans le désert d’Egypte par Fitzpatrick l’un des deux espions à ses trousses, la fille cachée du grand lieutenant français semble prise au piège. Sur la couverture nous la retrouvons sur une barque qui mouille près d’un chebec égyptien dont les occupants n’ont pas forcément l’air facile. Prisonnière elle l’est effectivement et même plus que cela, enrôlée de force dans le harem somptueux du gouverneur Méhémet Ali. Dans cet univers de soumission Artémis n’est pas foncièrement à sa place même si les courbes de son corps, sa fougue et son intelligence en ferait une maitresse de choix pour tout homme qui se respecte. Espérant une aide digne de ce nom pour reprendre Artémis à l’ennemi, le capitaine François, l’homme chargé par Napoléon lui-même pour veiller sur la belle blonde, se tourne vers le Colonel Boutin. Celui-ci, à la demande de l’empereur, a établi un avant-poste dans l’oasis de Siwa à la forteresse d’Aghurmi dans l’espoir d’étudier une reconquête possible de l’Egypte. Mais le colonel Boutin ne juge pas opportun d’aider le capitaine dans son désir de récupérer Artémis. Un avenir qui pourrait s’assombrir pour notre héroïne, mais nous ne sommes qu’au début de nos surprises et de nos revirements de situations…

Le second cycle de Pirates de Barataria se poursuit donc dans une Egypte si prometteuse. D’un point de vue formel cet opus maintient un accord presque équilibré entre terre et mer offrant par là-même une diversité de climats et de décors au récit. Sur le plan scénaristique Marc Bourgne maintient le suspense quant aux raisons de la présence d’Artémis dans la région. Est-elle là pour superviser l’éventuelle reprise en main de l’Egypte alors que les désirs mégalomanes du colonel Boutin semblent s’inscrire comme un obstacle à ce souhait de l’Empire ? Le jeu de piste entre Fitzpatrick, Inga la belle prussienne, le capitaine François et des égyptiens vexés dans leur amour propre offrent suffisamment de matière pour porter le récit et le densifier. Sur le plan du dessin Franck Bonnet arrive à créer et renforcer ce qui se trame « au métier » mais aussi et surtout à l’envie. Les planches maritimes sont toujours aussi sublimées par son trait, nous en entendrions presque le cri des goélands et des voiles qui claquent au vent. Il excelle toujours dans cette manière de retranscrire les scènes chargées et « tendues » des batailles qui parcourent l’album. Une des lectures savoureuses de l’été qui maintient sa charge émotionnelle et sa capacité à susciter les rêves de grands larges…

Bourgne et Bonnet – Pirates de Barataria T6 Siwa – Glénat – 2013 – 13,90 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...